6 Nations - L'Ecosse est-elle en position de faire douter le XV de France ?
Hogg et ses coéquipiers sont pas favoris pour le match contre la France dans le 6 Nations.
C'est l'Ecosse qui se dresse devant le XV de France lors de la quatrième journée du Tournoi des 6 Nations. Cet adversaire est-il capable de battre les Bleus ?

6 Nations - L'Ecosse remporte le ''choc des perdants'' face à l'Italie non sans mal6 Nations - L'Ecosse remporte le ''choc des perdants'' face à l'Italie non sans malDimanche prochain, le XV de France va se présenter à Murrayfield dans la position du favori. Leaders du Tournoi, les Bleus ont remporté tous leurs matchs et sont en course pour le Grand Chelem. Les Écossais, eux, sortent d'un premier succès laborieux en Italie, 17 à 0. Avant ces trois essais inscrits à Rome, ils n'avaient pas réussi à franchir la ligne de craie en Irlande puis contre l'Angleterre. "Battre l'Italie et perdre contre les quatre autres équipes, comme cela s'est produit plus d'une fois au cours des deux dernières décennies, est loin d'être satisfaisant. Mais c'est mieux que de perdre contre les cinq", peut-on lire sur heraldscotland. Les Écossais aimeraient aspirer à de plus grandes choses mais il est de notoriété publique que ce match contre l'Italie définit la saison du XV du Chardon.

L'Ecosse a mieux joué lors de sa défaite en Irlande que lors de sa victoire à Rome", lance la BBC.

Les joueurs des Highlands n'ont pas toujours eu la vie facile à Rome : 27-29 en 2018, 20-21 en 2014. Aussi, ce succès nécessaire dans le choc des perdants leur a enlevé beaucoup de pression. Pourtant, tout n'a pas été parfait (17 turnovers), loin de là. "Des occasions ont été gâchées, des ballons tombés ou envoyés trop loin, le jeu haché et la maitrise de la charnière pratiquement absente", estime la BBC. Adam Hastings doit en effet encore beaucoup travailler pour être, si ce n'est l'égal de Finn Russell, une doublure qui assure. Après le match compliqué contre les Anglais sous la pluie, le fils de la légende écossaise continue son apprentissage. Townsend, qui ne ferme pas la porte à un retour du Racingman pour le match de la France, a apprécié le fait qu'il passe outre ses erreurs au pied et à la main dans le premier acte pour produire un match plus carré dans le second avec un essai à son actif et plusieurs gestes décisifs en défense.

En attaque, l'Ecosse devance la France en termes de courses et de passes : seulement 102 passes pour les Tricolores contre 131 pour l'Ecosse. Mais les Bleus ont plus avancé que les Ecossais avec 3,8m en moyenne contre 3,1. Ils sont donc bien plus efficaces. Si on regarde du côté des franchissements et des défenseurs battus, c'est pourtant similaire après trois journées. Les hommes de Galthié ont réalisé plus de offloads, 9 contre 4 pour ceux de Townsend.
Course

La défense, c'est d'ailleurs un des points forts de l'Écosse dans cette édition 2010. Les Écossais n'ont concédé que deux essais dans le Tournoi et n'ont raté que 15 plaquages. C'est presque deux fois moins que les Bleus, qui ont cependant plus plaqué. En fer de lance de la défense, Ritchie et Waston, 75 plaquages à eux deux. "En termes d'organisation défensive et d'agression, ils ont fait un grand bond en avant sous le coaching de Steve Tandy. En termes de fluidité, d'exécution et d'ambition en attaque, il reste encore un long chemin à parcourir face à des Français ambitieux et sur la pente ascendante", analyse la BBC. Des Bleus dont on ne peut plus dire qu'ils voyagent mal. Ils ont bâti leur succès sur une excellente défense, mais aussi une très bonne attaque. La confiance sera clairement dans les rangs tricolores avec de jeunes joueurs qui ont parfaitement franchi le pas entre les U20 et le niveau international. Il faudra plus qu'un exploit de Hogg pour l'emporter.Le XV d’Ecosse, parent pauvre des îles britanniquesLe XV d’Ecosse, parent pauvre des îles britanniques

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • gjc
    13231 points
  • il y a 3 ans

D'un côté très peu d'essais avec beaucoup d'incursions stériles dans les 22 adverses. De l'autre une mêlée solide, une défense solide (2 essais en 3 matches!) et une 3e ligne très forte au grattage.
Je pense qu'ils sont prenables mais attention aux contres!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News