6 Nations - IRLANDE : pourquoi Joe Schmidt avoue-t-il son inquiétude ?

6 Nations - IRLANDE : pourquoi Joe Schmidt avoue-t-il son inquiétude ?
Inquiet, Joe Schmidt ?
Avant d'affronter le XV de France, l'équipe nationale d'Irlande n'est pas au mieux, malgré deux victoires consécutives.

Gagner deux matchs de suite, mais continuer à être inquiet : voilà un luxe auquel ne peut prétendre le staff du XV de France. Depuis l'arrivée de Jacques Brunel et de ses adjoints, les Bleus n'ont d'ailleurs connu une telle série qu'à une seule reprise. C'était l'an passé, lors du Tournoi 2018, avec deux victoires consécutives contre l'Italie et l'Angleterre.

L'Irlande, de son côté, a réalisé le Grand Chelem l'an passé, remporté la tournée estivale en Australie, battu les Blacks à l'automne... Et occupe la 3ème place du classement du 6 Nations, à trois points du Pays de Galles, son adversaire lors de la dernière journée. Alors, pourquoi tant d'inquiétude ? La sortie de route initiale contre l'Angleterre est un premier indice. Et si, depuis, le XV du Trèfle a enchaîné avec deux succès, la forme n'a pas vraiment convaincu.

6 Nations 2019 : l'Italie remonte tout le terrain pour l'essai du week-end face à l'Irlande [VIDÉO]Face à la Squadra Azzurra, Joe Schmidt était privé de nombreux cadres comme Toner, Ringrose, Stander ou Henshaw, et avait choisi de laisser au repos Healy et Best, très sollicités. Victime d'une commotion, Bundee Aki a rapidement dû laisser ses coéquipiers. Toujours est-il que se faire mener à la pause par la 15ème nation mondiale fait un peu tâche. 

Pour The 42.ie, le sélectionneur a avoué son inquiétude... un sentiment qui l'occupe sans arrêt :

Je n'ai pas de boule de cristal, mais je sais que ce groupe travaille dur, qu'il est largement soutenu. Je suis inquiet, mais j'étais inquiet l'an passé à la même époque. Je me fais du souci même quand on gagne. L'an passé, on a battu le Pays de Galles 37 à 27, mais à la dernière minute, c'est une interception de Jacob Stockdale qui nous a permis d'alourdir le score. [...] On a battu la France sur un drop à la dernière seconde.

Le journal d'expliquer qu'en Irlande, on compare cette génération à celle de 2007 qui - malgré un effectif plus que solide mené par les O'Gara, Stringer, O'Driscoll, O'Connell, ou Hayes, n'était pas sorti d'une poule de Coupe du monde où figurait la France et l'Argentine. En 2019, la poule parait plus abordable avec l'Ecosse, le Japon, la Russie et les Samoa.