6 nations B. L'Espagne sans Guillaume Rouet mais avec une armada de « Français » pour défier la Russie
6 nations B. L'Espagne avec une armada de Français pour défier la Russie

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
L'Espagne sans Guillaume Rouet mais avec une armada de Français pour défier la Russie le 6 février pour le début de la phase retour du 6 Nations B.
À l'instar de son "grand frère", le Tournoi des 6 Nations B reprend le 6 février prochain avec notamment un alléchant Russie - Espagne. Lors de la phase aller, les Espagnols avaient en effet corrigé les Slaves 43 à 20. Troisièmes à l'issue de la première salve de matchs, les Ibériques espèrent rééditer cette performance dans deux semaines. L'histoire pourrait cependant être différente sur la pelouse de Sotchi où la formation d'Eniseï a récemment battu Newcastle en Challenge Cup. Une partie des joueurs vainqueurs des Anglais devrait d'ailleurs être alignée pour ce match de reprise.6 nations B. L'Espagne sans Guillaume Rouet mais avec une armada de « Français » pour défier la Russie VIDEO. Challenge Cup. Le club russe d'Eniseï n'en finit plus de surprendre et renverse NewcastlePour leur faire face, le sélectionneur du XV del León Santiago Santos pourra compter sur une armada d'éléments évoluant en France. Si le Bayonnais Guillaume Rouet ne sera pas de l'aventure en Russie - il joue avec l'Aviron le même week-end contre Dax - tout comme Thibaut Visensang, Gautier Gibouin de l'US Montauban et son coéquipier Sébastien Ascarat, le Catalan Mathieu Bélie pourrait faire ses grands débuts avec l'Espagne après avoir raté le coche contre le Chili fin 2015.

Après la Russie, la sélection ibérique accueillera la Roumanie, l'un des gros morceaux de ce championnat d'Europe des nations, qui pointe actuellement au deuxième rang de la poule 1A, avant un déplacement compliqué en Géorgie. Champions en titre, les coéquipiers de Mamuka Gorgodze restent sur une belle Coupe du monde et feront tout pour conserver leur invincibilité dans cette compétition.

Le groupe espagnol pour la Russie :

Alvarez Thibault (Langon)
Anaya Juan
Aubanell Sergi (Aurillac)
Barrera David (Vannes)
Belie Mathieu (USAP)
Blanco Francisco
Bonan Anibal (Stade Bagnérais)
Civil Xerom (Bordeaux)
Contardi Ignacio (Mâcon)
De Juan Javier
Garcia Jonathan (Bourgoin)
Goia Julen (Mauléon)
Gonzalez David (Nevers)
Griffiths Gareth
Linklater Bradley
Lopez Fernando (Massy)
Maiquez Gregory (Bourg-en-Bresse)
Moreno Jesus (Aix-en-Provence)
Munilla Facundo (Toulon)
Nava Jaime (Stade Dijonnais)
Racuerda Jesus (Libourne)
Roca Mathieu (Rodez)
Snee Daniel

*Pour rappel, le Tournoi des 6 B se joue sur deux ans. C'est le classement des phases aller et retour qui déterminent à la fois le champion et l'équipe qui est relégué dans le groupe inférieur.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jak3192
    57796 points
  • il y a 4 ans

Pour demande d'info
A lire la liste, la quasi totalité des joueurs retenus évoluent en France.
Dans cette sélection,
- quel est la proportion de rugbymen espagnols expatriés à l'étranger ?
- quels sont les joueurs qui sont "reconnus" espagnols de par les diverses lois et réglementations ?
- quelle sont les joueurs qui évoluent dans le championnat espagnol ?

@Jak3192

Au fait, Jesús Recuerda a quitté Libourne et joue depuis quelques semaines chez Cisneros, en División de Honor. Voilà un cinquième joueur évoluant en Espagne 😉

@Jak3192

Seulement quatre joueurs parmi ces 23 évoluent en División de Honor (Championnat d'Espagne). Mais il est très habituel de voir certains joueurs en France déclarer forfait la semaine avant le match soit à cause de blessures, soit à cause des besoins de leurs clubs, donc probablemente la proportion augmentera d'ici dix jours.

La plupart des joueurs sont nés à l'étranger mais bien évidemment ils sont tous reconnus comme éligibles para World Rugby, soit à cause de leurs origines (le cas des joueurs ayant des prénoms français), soit parce qu'ils ont évolué pendant un certain temps en División de Honor (anglosaxons).

À l'occasion du match contre le Chili j'ai expliqué ici que le gros problème est le manque d'une ligue professionnelle en Espagne. Pour hausser le niveau, la décision a été prise de prioriser l'appel de joueurs eligibles professionnels, vu qu'avec une majorité de joueurs de clubs espagnols l'équipe s'effondrait systématiquement à partir de la 50ème/60ème minute des matchs.

Personne veut dépendre à toujours des joueurs nés en France, mais plutôt on espère que les jeunes espagnols (l'équipe espoir s'est qualifiée por le World Junior Trophy pour la première fois en 2016) cherchent des contrats espoirs ou pro en France ou Angleterre. Mais il est vrai que cette équipe espoirs avait aussi des français comme Andréa Rabago ou des anglais fils d'expatriés en Espagne qui, si un jour haussent leur niveau, seront repris par leurs équipe d'origine (Sam Hidalgo-Clyne et Jordi Murphy auraient bien pu jouer pour l'Espagne, mais la décision était évidente).

17 joueurs jouent en France dont Toulon ou Bordeaux intéressant, et des bons clubs de Pro D2, ces joueurs vont vite progresser. Bon vent a cette équipe

@ocvernia

Désolé du message non seulement bourré de fautes d'ortographe mais erroné quant à l'âge de Munilla. Il est né en 95, donc 20 ans à l'attente de fêter ses 21.

@ocvernia

Munilla n'a que 19 ans, je crois. Il été un des joueurs qui a gagné le Championnat d'Europe Espoirs (sans les pays du Six Nations ni la Géorgie, mais déjà en exploit pour l'Espagne).

@ocvernia

le joueur de toulon n'a pas de photo sur le site du club pas de mensuration pas de stats

Pas sûr qu'il progresse vraiment !

Les Géorgiens sont clairement au-dessus des autres. Mais les Roumains ont progressé, les Russes montent également (pas mal d'internationaux doivent faire partie d'Eniseï).
Bonne chance aux Espagnols !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News