6 Nations 2018 - XV de France. Dans la tête de Jacques Brunel avant l'annonce du groupe
Jacques Brunel et ses adjoints sont attendus au tournant dès le premier match contre l'Irlande.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Dans la série ''dans la tête de...'', nous nous sommes intéressés au nouveau sélectionneur Jacques Brunel. Spoiler: il n'était pas si serein avant d'annoncer sa liste.

Ça y est, c’est dans la boîte. Ma première liste pour le XV de France est prête, je dois l’annoncer demain en conférence de presse. Je vois déjà les journalistes prêts à me fusiller au moindre mot sortant de ma bouche. J’ai la pétoche mais il faut assumer. J’ai entrainé Le Corvec, Perez et Tuilagi, ce dernier au passage aurait pu me manger s’il en avait eu le désir, je ne vais pas me défiler ! Allez, j’embrasse mon pendentif à l’effigie de d’Artagnan, symbole de la Gascogne et la ville Auscitaine d’où je viens, et je me lance. Mais avant j’ai pris le soin d’écrire mes mémoires. D’outre-tombe, ça, cela dépendra de mes résultats.


Au matin de me lancer dans l’arène, j’écris ces quelques mots. Cette arène ne ressemble en aucune manière aux Arènes de Vic-Fezensac où jadis je voyais les passes des toreros bien cachés derrière leur muleta. Ces chorégraphies bien orchestrées que j’observais depuis la tribune « sol y sombra », non loin des peñas taurines qui donnaient de la voix pour encourager le matador face à son destin. Tout compte fait, cette arène où je m’apprête à entrer a quelques points communs avec celle de mon enfance. Il y a les journalistes, les banderilleros, chargés de m’affaiblir à chaque charge. Plus loin il y a Bernard et Serge, prêts à me porter l’estocade si jamais j’arrive à bout de souffle. Il y a aussi les aficionados des réseaux sociaux qui ont en main les mouchoirs pour m’accorder leur grâce ou au contraire offrir mes oreilles à ce même torero. Ou bien offrir un dernier tour de piste à ma dépouille après avoir fièrement combattu. Au matin de cette première liste, je me sens comme ce taureau dans le toril. Prêt à être ébloui sous ce soleil et cette chaleur ardente. A la lumière des projecteurs, sous les jugements d’un public qui ne s’y connait pas beaucoup plus que moi. Comme ces festayres qui prenaient place dans ces mêmes arènes, la sangria imbibant leur vêtement. Quand ils en portaient.

Cette première liste, tout le monde l’attend. C’est comme pour la rentrée des classes, on est pressé de savoir qui on va côtoyer pour au final être déçu d’être mêlé à notre ennemi de la classe de CE1. Donc je m’attends à ce que la majorité soit effectivement déçue. On ne peut pas contenter tout le monde malheureusement. Sauf quand on entraine les All Blacks, mais bon. J’ai essayé d’être cohérent. C’est vrai, j’ai annoncé la politique de l’homme en forme, comme mon prédécesseur Philippe Saint-André l’a fait avant moi. J’aurais mieux fait de me taire ou de balancer une toute autre connerie édulcorée dont on a le secret nous les managers. Un truc du style : "Nous avons été attentifs aux performances de tous les joueurs susceptibles de vêtir le maillot bleu. Il y aura des joies et des déceptions mais ce qui compte c’est d’avoir un groupe compétitif et qui vit bien en vue des échéances qui arrivent." En gros, on a regardé le Top 14, ce n’est pas terrible, on va quand même essayer de retenir 32 noms pour ne pas se faire défoncer en février devant des millions de téléspectateurs.

Du coup si vous lisez ces lignes, et que vous n’avez pas décroché, c’est que je me suis exilé au Pérou pour vivre une retraite paisible. Loin de tout ce bordel. Mais que je veux quand même m’expliquer devant la nation sur le pourquoi du comment. Même si cette expression ne veut rien dire. Je ne vais pas rentrer dans les détails pour chaque joueur choisi. Parce que certains n’ont aucune explication tant qu’à leur sélection ou non. Néanmoins je vais essayer d’être le plus concis possible, on ne sait jamais, c’est peut-être un supporter du RCT qui lit ce texte.

Le capitaine :

J’ai décidé de garder Guilhem Guirado, je l’ai eu à l’USAP, ce n’est pas un mauvais bougre. Et en plus de mettre des coups de tête comme un dératé, il a la capacité d’être franc pour analyser nos défaites. Et je sens que ça va nous servir. Puis avec sa bobine, on ne va pas lui chercher des noises. J’aurais pu opter pour le changement, comme un certain homme politique. Mais force est de constater que ça ne lui a pas porté bonheur.6 Nations 2018 - Guilhem Guirado confirmé comme capitaine du XV de France

Les retours :

Mon choix majeur est de rappeler Morgan Parra. Je vois déjà la Yellow Army se gausser d’un tel retour en grâce. La jeunesse c’est bien mais j’avais envie d’un vrai charognard pour gueuler sur les gros. J’adore le style de jeu d’Antoine Dupont certes, mais il a une tête de gentil, ça donnera un style de Good cop, Bad cop. En plus de ça je connais bien les mecs qui se sont baignés dans la piscine de Morgan, ils l’ont trouvé bonne. Je souhaite leur donner une autre chance.

Dans les retours, on a des blessés comme Rémi Lamerat ou Vakatawa et pleins de Racingmen. Sur ce coup-là je suis assez dubitatif, mais Jean-Baptiste Elissalde m’a assuré que si on rejouait les Japonais à la U Arena, on pourrait aligner des mecs qui sont habitués au synthétique, on aura l’air moins ridicule. Ces mêmes Racingmen sont aussi doués dans l’art de nuire au rugby, ce qui pourra servir contre les Blacks. Néanmoins, ça ne marchera pas contre les Anglais qui savent déjà le faire, j’ai toujours 2003 en travers de la gorge.

Ah oui, vous noterez la présence de Benjamin Fall. Cela n’a rien à voir avec sa forme actuelle, c’est juste qu’il sait jouer du trombone. Et ça, ça met l’ambiance dans un vestiaire croyez-moi !

La jeunesse :

J’ai évoqué ma connerie quand je parlais de l’homme en forme. Après réflexion je souhaite laisser place à la jeunesse. Oui j’ai les yeux rivés sur #France2023 voilà… Non plus sérieusement, ça me laisse du sursis si je me lourde. Je pourrai honteusement tout mettre sur leur dos et niquer leur carrière. Si c’est Jules Plisson qui me lit, désolé mon grand.

Je ne fais pas appel à des manches non plus, attention ! Jalibert, Belleau, Priso et Lambey (qui ne dépareillera pas face aux Irlandais), je ne me fous pas de votre gueule. Bernard m’avait susurré également le nom d’un espoir toulonnais qui n’a jamais joué en championnat mais cette idée a été avortée … Je le concède, j’ai un peu plagié Guy Novès qui a eu l’idée en premier de miser sur les jeunes. Je vais peut-être cueillir ce qu’il a semé du coup.

Les non-retenus :

J’aurais pu dénommer ce paragraphe « les vieux », mais c’était trop cliché. Et puis ça aurait été méchant pour ce pauvre Baptiste Serin. Même si ça fait 2 ans qu’il est le meilleur espoir français à la mêlée (une éternité à ce poste) il a encore du lait qui coule du nez le minot. D’ailleurs si je ne l’ai pas pris cela n’a rien à voir avec l’UBB. C’est juste que si j’avais besoin d’un mec qui fait des chistéras j’aurais accepté le poste d’entraineur de Cesta Punta au club de Garazi. Sans déconner.

Pour Louis Picamoles c’est bien son âge qui lui fait défaut. Normalement s’il continue avec ce style de jeu, il aura de l’arthrose pour 2019 et se déplacera en déambulateur en 2023. Pas très pratique pour faire une 89. Concernant Yoann Maestri et Yoann Huget je n’ai pas d’explications rationnelles, leurs matchs suffisent à eux-mêmes.VIDEO. 6 Nations 2018 - XV de France. Louis Picamoles : ''Je laisse les gens m'enterrer un peu rapidement''Je vous vois aussi venir avec la Beauxis mania. Malheureusement je ne crois pas assez en dieu pour croire qu’il en est la réincarnation. Comme je ne crois pas non plus qu’un joueur qui se contente d’envoyer des ogives aux 4 coins du terrain soit l’avenir du XV de France. Ça marchait oui. Mais il y a 10 ans, et le sélectionneur est maintenant président de la Fédération.

Les blessés :

A l’infirmerie on retrouve Wesley Fofana, Damian Penaud, Camille Lopez ou encore Alivereti Raka. Non je ne ferai aucune vanne sur l’ASM. N’empêche que c’est quand même con, si ces joueurs n’étaient pas en polystyrène ils formeraient probablement ma ligne de trois-quarts pour le tournoi. Pour Raka je ne sais même pas si c’est possible de le sélectionner encore. PSA avait bien appelé David Smith lui, la connerie a déjà été faite.6 Nations 2018 - XV de France. Morgan Parra pourrait manquer tout le TournoiVoilà la bande de joyeux lurons que je croiserai à Marcoussis pendant 2 mois. J'espère que Guy aura ramené son chat noir dans ses bagages d'ailleurs, ça m'éviterait quelques déconvennues de type blessures.

Vu l’âge moyen de l’effectif, j’ai tout intérêt à me mettre à la page si je veux instaurer un lien immuable avec cette génération. Je vais ajouter Booba, Niska et Petit Biscuit dans mon jukebox. Je suis pour l’éclectisme moi. Allez j’y crois, cette année c’est la bonne comme m’a dit Julien Bonnaire. J'ai déjà entendu cette phrase il me semble. Et puis de toute façon je n’ai rien à perdre. Depuis le temps que j’attends dans cette chambre noire.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le plus simple était de faire preuve d'humilité en refusant le rôle de taureau bien que la comparaison me paraisse flatteuse !
Pour ma part j'aurais plutôt dit vautour !

Un conseil à Mr Brunel si je peux me permettre: ne te trompe pas sinon c'est le découpage en rondelles ou en carpacio garantie.

  • to7
    15242 points
  • il y a 2 ans

le problème du capitanat, en l'absence de parra c'est que même si guirado a montré ses limites dans l'exercice, dusautoir avant lui aussi (peut être que le capitaine par l'exemple ça ne suffit pas qu'il faut un "aboyeur"), on ne voit pas bien qui peut y prétendre (gourdon? pas vraiment le profil aboyeur je crois)

l'histoire de "griller les jeunes", il faut une fois pour toutes se dire que ce qui grille un jeune ce n'est pas de jouer, c'est de se faire encenser et flinguer pour un rien. Donc on va faire jouer des jeunes d'une part pour l'avenir ; d'autres parts parce que les trentenaires sont blessés ou à coté de leurs pompes (certains reviendront probablement (maestri, picamoles?)).
Arrêtons juste d'en faire les "sauveurs de la patrie- titulaires indiscutables" après 2 bouts de bon match (dupont) ou de les jeter aux orties après un coup de pied raté (belleau) et ne faisons pas comme si être sur la touche lors d'un coup de moins bien (serin, dans une certaine mesure fickou) voulait dire que sa carrière était terminée.

Après le discours de brunel reste de l'ordre de l'incantatoire.
Or pour l'instant on a soit de bons joueurs mais pas encore d'équipe et ça risque d'être compliqué face à des équipe plus installées comme l'angleterre, l'irlande ou l'écosse. Les gallois sont un peu dans la même galère que nous avec une avalanche de blessés et un jeu séduisant (en tous cas plus que le notre) mais qui n'a pas évolué depuis presque 10 ans

  • Iyhel
    23365 points
  • il y a 2 ans
@to7

Le warrenball, séduisant ?!

  • to7
    15242 points
  • il y a 2 ans
@Iyhel

je t'accorde que c'est simpliste et en retard mais on a plus vibré devant certains match des gallois (et leur putain de fighting spirit) que devant le merdier de rugby à 1 de l'équipe de france ces dernières années. J'ai même plus de plaisir à voir jouer les gallois et leur bourrinage systématique que les irlandais qui sont devenus les grands maitres du jeu chiant "à l'anglaise" de quand j'étais gosse; après tout le monde ne peut pas avoir hogg seymour et fin russel dans sa ligne de 3/4

  • Iyhel
    23365 points
  • il y a 2 ans
@to7

S’il faut aller voir ailleurs, alors apprécions le jeu des Anglais aussi 😉
Il est quand même nettement plus attrayant que celui des Celtes hors Écosse !

Dans la tête à Brunel avant France - Irlande, OK. Mais plein la tête à Brunel après ???

Beauxis marchait peut-être il y a dix ans, mais aujourd'hui, il casse la baraque.

Le temps ne fait rien à l'affaire.

  • Kad Deb
    31183 points
  • il y a 2 ans

"J’ai entrainé Le Corvec, Perez et Tuilagi, ce dernier au passage aurait pu me manger s’il en avait eu le désir, je ne vais pas me défiler !"
J'espère pour Thibaud Durroux que les assos antiracistes ne vont pas tomber sur cette phrase. C'est de l'humour risqué par les temps qui courent...

  • Iyhel
    23365 points
  • il y a 2 ans
@Kad Deb

Perso j’ai trouvé ça limite, d’autant que c’est plus des crocs de le Corvec que j’aurais eu peur à sa place !

  • breiz93
    62461 points
  • il y a 2 ans

Brunel, pour l'instant, on ne peut lui reprocher que ses fréquentations.
Ce n'est pas parce que tu connais des margoulins que tu en es un.
Quant à le comparer au taureau qui va entrer dans l'arène..., on connaît la fin, c'est toujours lui qui perd!

Aucune allusion à la moustache....Bravo fallait oser !

Pas besoin de lire l'article, on sait déjà ce qu'il y a dans la tête de Brunel : Laporte.

  • Porcu
    4 points
  • il y a 2 ans
@lelinzhou

Moi il me tarde le match de la semaine prochaine qui j'espère Après un gros match fourni par le xv de france Jacques Brunel et ses troupes fera fermer la gueule à touts ses professeurs,sélectionneurs et supporters qui ne respectent rien.

@Porcu

Question respect, la FFR donne l'exemple, elle récolte ce qu'elle a semé.
Et si l'EdF se fait laminer, c'est toi qui la ferme?

@Porcu

Je préférais que tu jouais à l'USAP.

  • Jak3192
    58540 points
  • il y a 2 ans
@Porcu

Ce qui collerai les boules à tous les amateurs de rugby c'est que Noves ait été viré pour manque de résultat,
il était l'inimitié de BL
et que tout le monde espérait que GN montrerait que ...
donc exit GN
Coucou Brunel
Lui il arrive pas vraiment apprécié:
c'est le poulain de BL,
il va continuer juqu'à.... ce qu'il soit viré ou qu'il gagne la CM
(joke)
Donc, par défaut il est pas aimé.
Toutefois,
si d'aventure, ca se passe bien le prochain WE et qu'au final il a un résultat honorable (joke again ?)
c'est BL qui s'en sort très bien
Et ça,
ça met aussi les glandes à nombre de supporters

  • spir
    17561 points
  • il y a 2 ans
@Porcu

ouais, tous des méchants !
(et ceux qui sont à la tête de la fédé et de la ligue, eux c'est des gentils!)

  • AKA
    51087 points
  • il y a 2 ans
@Porcu

TROLL!!!

  • Kad Deb
    31183 points
  • il y a 2 ans
@Porcu

La plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu'elle a. Les compétences de Brunel ne sont pas en jeu. Les sélectionneurs changent mais ça fait des années que les joueurs de l'EdF n'arrivent pas à appliquer ce qu'ils travaillent à l’entraînement.
Regarde à VII, l’entraîneur a été changé, le grand spécialiste Ben Ryan vient donner des conseils mais l'équipe a toujours du mal à sortir des poules. Il va falloir être patient, très patient...

  • Ahma
    95709 points
  • il y a 2 ans
@Kad Deb

Le coq a souvent du mal à sortir des poules.

Derniers articles

Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News
News