6 Nations 2017 - Un XV de France entre déception et progression après trois journées
Les Bleus peuvent-ils aller chercher la 3e place du Tournoi ?

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le bilan comptable des Bleus ne s'est pas amélioré avec la défaite en Irlande. Outre-Manche, on est dubitatifs quant aux performances de la France.

Le XV de France version Guy Novès divise. Il y a d'un côté ceux qui attendaient beaucoup de l'arrivée du technicien toulousain et qui sont déçus. Et de l'autre, les optimistes, conscients des défauts actuels des Tricolores mais contents de les voir à nouveau tenter de se faire des passes. Il y a eu une évolution entre le jeu pratiqué sous PSA et celui prôné par son successeur. Mais au sortir de la défaite face à l'Irlande dans le 6 Nations, ce dernier n'a pas hésité à parler de stagnation en raison de l'indiscipline de ses ouailles, mais surtout de ces fautes de main qui parasitent l'attaque tricolore. En témoignent ces six occasions manquées face à l'Irlande suite à des ballons tombés. Une constante dans le jeu tricolore depuis plusieurs années et une composante du manque de progression globale de l'équipe de France selon Gavin Mortimer.

La France stagne depuis plusieurs années

Pour le chroniqueur de Rugby World, cette stagnation n'est pas nouvelle. La France a remporté son dernier 6 Nations en 2010 avec des joueurs au crépuscule de leur carrière internationale comme Imanol Harinordoquy, Yannick Jauzion, William Servat et Julien Bonnaire. Trois ans plus tard, la nouvelle génération était corrigée en Nouvelle-Zélande. Yannick Bru, entraîneur des avant à l'époque, avait déploré un manque de technique, une mauvaise prise de décision et une incapacité à terminer les coups dans la zone de vérité à des moments clés. "Quatre ans plus tard, rien a changé", écrit Mortimer et les "Le Roux, Huget, Vahaamahina et Maestri n'ont pas grandi entre la tournée en Nouvelle-Zélande et la défaite en Irlande." Quant au centre Gaël Fickou, il est l'incarnation de cette stagnation dont Novès parle.
6 Nations - Irlande - France. Revue de presse : Picamoles surveillé, Fickou dézingué, la mêlée retrouvée

Des Bleus en déficit de technique

Au centre des critiques, se trouve un mal plus profond selon les observateurs. Qu'ils soient avisés comme d'anciens joueurs ou entraîneur, ou bien seulement passionnés comme les supporters, tous mettent en avant le manque de technique comme principal défaut des Français. Pour l'ancien sélectionneur Pierre Berbizier, les jeunes joueurs ne savent pas quoi faire de la balle au contact. Est-ce qu'ils doivent la passer ou la garder ? Selon Pierre Villepreux, cela vient du fait qu'ils n'ont pas appris à "lire le jeu". Une fois de plus, la formation française est pointée du doigt. Mais ce n'est pas en quatre années de mandat que Guy Novès pourra refaire celle de ses joueurs. Il lui reste cependant encore trois ans pour faire progresser son équipe. Et il y a matière à espérer. Les Bleus ont montré dans ce Tournoi qu'ils avaient désormais les ressources physiques pour disputer la victoire jusqu'à la 80e minute face à ce qui se fait de mieux sur la planète ovale. Pour Planet Rugby, beaucoup de choses ont été écrites sur le jeu de mouvement des Français et leur capacité à faire des passes après contact, mais beaucoup n'ont pas remarqué "leurs améliorations significatives en défense." Ne reste plus qu'à allier les deux pour aller chercher la troisième place du Tournoi.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jako33
    15802 points
  • il y a 3 ans

Pas d'accord avec les critiques. Je suis plutôt optimiste, en fait. Techniquement les joueurs sans être des extra terrestres sont au niveau, le problème c'est que quand on joue sous la pluie, faut s'adapter, les Irlandais l'ont compris et on monté des chandelles bien hautes et difficiles à capter et capitalisaient sur nos fautes de main. Quand ils envoyaient du jeu, c'était ballons portés, petits côtés, et passes de 5m maximum. Tout à fait logique.
Dans le camp français, on se faisait des passes sautes et on envoyait a l'aile dans nos 40, on utilisait juste le pied en dernier recours, c'était illogique. Derrière la sanction inévitable mais le problème était pas dans la technique.
Contre les anglais, on avait une équipe solide et on a fait un gros match, le problème c'était notre banc, les remplaçants étaient pas au niveau, et ça on le voyait rien qu'a la feuille de match en comparant la qualité des remplaçants anglais à celle des nôtres. On sent clairement qu'on a une équipe type qui se dégage, avec des joueurs qui se mettent au niveau des équipes du top 5 mondial, mais pour le moment ils sont une 15aine, et on a besoin de 23 voir 30 qui soient a ce niveau. Sans ça on restera irréguliers.
Même le match contre l'Ecosse était un peu frustrant mais d'une façon satisfaisant, y a eu du bon et du moins bon, mais on a quand même réussi à gagner contre une équipe qui était un véritable poison dans les rucks et a excellé à pourrir nos sorties de balles, et c'est très positif.

  • Pianto
    35845 points
  • il y a 3 ans

je vais faire de la redite mais bon tant pis...

Les joueurs sont ce qu'ils sont, on n'en a pas d'autre à mettre à la place, on doit faire avec.

Le style de jeu est bien plus plaisant et plus en phase avec l'évolution du rugby, il faut jouer sur de longues séquences, pour l'instant on n'en est pas capable.

Faire ce bilan après le match de l'Irlande c'est cruel tant cette rencontre a montré notre faiblesse. Et pourtant, les mecs s'y sont filé... Irréprochables dans l'état d'esprit, ils ont envoyé de la défense, tenté des trucs, réussi les tirs au but. C'est le plus inquiétant, on avait l'impression qu'ils étaient à fond et pourtant, qu'est-ce qu'on était loin de le gagner ce match...

J'ai la conviction qu'on est capable de gagner les deux derniers et ainsi d'atteindre, peut-être, la troisième place, ce qui serait le meilleur résultat depuis 5 ans dans le tournoi. Peut-être autant grâce aux quelques progrès réalisés par les bleus qu'à la baisse de niveau du Pays de Galles... (à confirmer, on ne les a plus battus depuis une éternité...)

  • benny
    15373 points
  • il y a 3 ans

Au vu de l'effectif disponible, la France est à sa place.
De plus, comme dit ci dessous, il n'y a pas de continuité, ce n'est pas une équipe mais un amas de joueurs qui tentent de faire des passes sans en être capable. La lecture du jeux est aussi très défaillante pour nos 3/4. On aura beau mettre tous les sélectionneurs du monde, les joueurs sont trop faibles. Je viens à m'en dire que PSA s'en ai aperçu très vite, à essayé de s'adapter en limitant les prises de risques (cf le jeu de Speeding qui a parcouru plus de m en un match avec noves que sous le règne de psa) et a raconté du pipeau pour faire écran.
L'avenir semble radieux pour certains postes mais pour d'autres, la situation risque de perdurer longtemps...

@benny

Nous, français, avec le meilleur championnat du monde de la terre de l'univers, on arriverait pas à trouver 15 joueurs capables de faire une passe? C'est pas possible. Ça doit être la faute de la fédé, de la ligue ou du sélectionneur ou du terrain gras, ou des étrangers.
Il faut se rendre à l'évidence, les joueurs sont mauvais (en comparaison internationale) et il faut faire avec, c'est à dire renoncer à toute idée de jeu (PSA), ou alors, il faudrait leur mettre quelques coups de bâtons (Mr Novès, si tu m'entends!). Un joueur professionnel incapable de faire une passe et qui gagne 20'000 €/mois, c'est un scandale!

  • Khris
    19611 points
  • il y a 3 ans
@benny

Je me suis dis la même chose en regardant Irlande-france concernant PSA, sauf que je me suis dis putain c'est pas possible d'être aussi mauvais et PSA si intelligent... ben tu confortes mes craintes. Merde alors ...

  • oZbeck
    26149 points
  • il y a 3 ans

Il faut installer Novès dans la durée, 4 ans pour faire tout le boulot de reconstruction c'est pas assez vu le chantier laissé par 10ans de disette.
On fait comme les black avec Henry et Hansen ( 14 ans à la tête de la sélection à eux deux), on donne les clés du camion au sélectionneur.
La formation doit se caler sur le jeu de l'équipe première et non pas que sur des critères physiques à la con et je pense que le problème sera réglé. L'équipe de France veut envoyer du jeu, se faire des passes, jouer comme les black, ok, mais pour le moment on a pas les joueurs pour ça ou pas suffisamment de joueurs pour assurer la continuité du jeu

  • VivaRCF
    17765 points
  • il y a 3 ans
@oZbeck

Dans tous les autres pays, tous les clubs, en jeune, ont le même style de jeu que la sélection, le sélectionneur est roi, il n'y a pas de Ligue en plus de la Fédé (ou alors elle est aux ordres), et on garde la confiance dans les joueurs.... Que des trucs qu'on fait pas, qui permettent de construire dans la durée

  • AKA
    48784 points
  • il y a 3 ans
@oZbeck

Sauf que Henry et Hansen sont les dépositaires d' un jeu et d' un système établit qui a des racines profondes dans la formation et la détection...

Je suis pas d'accord avec Planet Rugby si il y a bien un secteur ou on a pas régressé, où on a toujours été bon et plutôt constent c'est bien la défense. En ce qui concerne notre niveaux de jeu je commence un peu à désespérer on voit bien que lorsque le niveaux monte on arrive pas à mettre en place des combinaisons en attaque et le pire de tout on arrive toujours pas à finir nos actions et mettre des essais...

5 victoires (Italie, Irlande à Paris de toute justesse, Argentine, Samoa, Ecosse) pour 8 défaites. Le XV s'il évolue, régresse, mais bien sûr il n'y a aucune évolution en réalité. Chaque match est totalement indépendant du dernier ou du prochain, ce n'est pas une équipe c'est un amalgame de 15 joueurs sur un terrain (donc comme sous PSA).

Je suis pas d'accord avec Planet Rugby si il y a bien un secteur ou on a pas régressé, où on a toujours été bon et plutôt constent c'est bien la défense.

  • AKA
    48784 points
  • il y a 3 ans

Je n' étais donné un an (en 2016) pour voir la "méthode" Novés et la progression de cette EDF; vous, vous leur laissez encore 3 ans!!! Je ne pense pas que les dirigeants de la FFR seront si larges avec le Gitan, et perso je ne pense pas que la grande majorité de ces garçons pourront bien plus progresser. Le grand mérite de Novès a été de redonner une âme à cette équipe, mais pour le reste il faut se rendre à l' évidence: les garçons cette "majorité" dont je parlais sont vraiment trop moyens pour prétendre à se hisser au plus haut niveau mondial. Lesquels pourraient prétendre à une place dans un XV mondial?

@AKA

Picamoles et peut-être Fofana peuvent y prétendre, et auraient déjà à se battre pour y être. Ensuite en prometteur on a Baille à gauche, Serin à la mêlée et Gourdon qui progresse à chaque sortie et n'a pas encore déçu une seule fois. Le reste est composé de bons joueurs.
C'est le problème de notre formation et de notre projet tout court : on forme plus quantitativement que qualitativement et on brasse. On teste de "bons joueurs" en espérant trouver de "très grands joueurs" et dès qu'un joueur déçoit un peu on l'éjecte et on passe au voisin, qui sera lui même éjecté plus tard pour un autre. Cette rotation perpétuelle à la recherche du joueur parfait donne au final des joueurs sans expérience internationale. Par exemple Fofana qui fait figure de surdoué et de cadre chez nous a déjà 29 ans et seulement 44 sélections. En Angleterre où on ne change pas la moitié de l'équipe après chaque défaite, Farrell compte déjà 50 sélections à 25 ans sans être Carter ou Wilko. À la mêlée notre joueur expérimenté c'est Machenaud 28 ans pour 28 sélections, chez les Anglais le titulaire c'est Youngs 27 ans pour 69 sélections et le remplaçant c'est Care 30 ans pour 67 sélections. Si on veut qu'un gros potentiel comme Serin puisse avoir une chance d'éclore il faut qu'il joue, et non pas continuer dans nos errements. Sinon dans 6 ans on parlera de Serin 28 ans et 25 sélections joueur "bon mais pas extra" et son remplaçant Dupont 27 ans et 19 sélections "ancien grand espoir mais pas terrible".
Il y a des surdoués dont on sait dès le départ qu'ils seront des références s'ils ne rencontrent pas de pépins (comme Itoje). Mais il y a aussi tous les joueurs qui passent de "bon joueur" à "bon joueur international" parce qu'ils ont accumulé de l'expérience. Sauf chez nous, chez nous tu es soit Carter, soit un raté.

Mais de toute façon que cela progresse ou non avec Novès, en 2019 on changera de staff après le Mondial et on recommencera à 0. Et pendant ce temps aucune réforme de fond (calendrier, formation, etc.) n'aura été entrepris.

  • AKA
    48784 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Globalement d' accord avec toi mais je n' ai pas développé sur les maux de notre formation et détection car le sujet est tellement vaste....

@AKA

Tout à fait. Et nos instances décisionnaires sont tellement immobiles...

Je pense qu'il faut évidemment laisser Novès. Juste comme ça, aujourd'hui, tout le monde bade Cotter mais je vous conseille de regarder les résultats avec l'Ecosse et voir comme les débuts ont été poussifs.
Le problème en France est un problème de fond : la formation (les résultats des U20 sont moyens depuis des années), le nombre d'étrangers évoluant en Top 14 et en D2, la frilosité des entraîneurs de Top 14 de lancer des jeunes français ou dans le jeu, un creux générationnel avec l'absence de grands joueurs actuellement...

Puis, on le dit peu mais un groupe miné par les blessures qui empêche toute stabilité. Et quand ce ne sont pas les blessures, ce sont les méformes ou les tournées sans les 1/2 finalistes. On fait actuellement un Tournoi sans Fofana qui est notre centre titulaire, sans Trinh-Duc qui est l'ouvreur que souhaitait installer Noves, avec un cinq de devant où à l'exception de Guirado et Maestri il y a toujours des absents (Poirot, Ben Arous, Slimani, Jedrasiak, Flanquart...), idem en 3e ligne...
Enfin, une dernière chose. Si on bat l'Italie et le Pays de Galles, on aura perdu uniquement en Angleterre et en Irlande. Ce qui en soit arrive pratiquement à chaque Tournoi des années impairs.

Pour moi, la différence entre déficit technique et intelligence de jeu est très différente.
Je ne crois pas que nos joueurs soient mauvais techniquement. Prenons l'exemple de Spedding : il sait faire une passe, il sait fixé. Par contre, il est con comme un ballon : il ne sait jamais si il faut fixer ou donner rapidement ou foncer ou passer après contact...

Après, Novès est probablement la personne qui connait le mieux le rugby de tout l'hexagone. Mais il va pas non plus faire des miracles. Vu les joueurs qu'il a... C'est simplement catastrophique. Et je n'ai pas l'impression que les jeunes soient plus intelligents dans le jeu que leurs ainés. On en revient toujours au même problème : quand une équipe de Super Rugby a 10 surnombres à jouer dans un match, on en a max trois ou quatre en Top 14. Don cfoceemnt, ça aide pas les joueurs à prendre la bonne décision puisqu'on joue le 0 risque : le plus important est de garder le ballon.
Alors quid des britanniques et irlandais ? Tout simplement ils ont une rigueur dans leurs lancements de jeux : chacun sait ce qu'il doit faire et pk il le fait (pour décalé tel ou tel joueur...).

Bref, il y'a plus de réflexion dans leurs jeux. Quand nous on compte sur notre fameux french flair, mais ça fait bien longtemps que le french flair n'a plus ça place dans notre Top 14.

  • mimi12
    75815 points
  • il y a 3 ans

Toute façon , il faut virer le Sorcier et tout ira mieux ! (ce message est bien sûr ironique !)

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News
News