Ecrit par vous !
Coupe du monde 2019 - 5 excursions à moins d’une heure de Kyoto
Admirez le Le château de Himeji à 45 minutes de Kyoto. Crédit photo : Japon Kudasai
Si vous allez au Japon pour la Coupe du monde, vous profiterez certainement de votre séjour pour découvrir la célèbre ville de Kyoto.

Après avoir arpenté les rues de l’ancienne capitale impériale, je vous invite à prendre le train pour pousser la découverte en dehors de ses murs. Petite sélection de cinq excursions à moins d’une heure de Kyoto, idéales en famille ou entre amis.

Un grand merci à Olivier du blog Japan kudasai – Blog de voyage sur le Japon et qui intervient sur https://jipangu.fr/ pour ce conseil Japon ! Retrouvez-le sur Facebook et Instagram !

A 10 minutes - Fushimi inari, la célèbre allée de torii

Le sanctuaire de Fushimi inari dédié à la déesse du même nom est un indispensable à voir au Sud de Kyoto. Il a pour particularité de posséder des milliers de portiques sacrés de couleur orange, les torii, construits en enfilade sur une colline jusqu’à atteindre son sommet. Si le bas du site est assez couru des touristes, vous serez presque seuls en continuant à grimper à travers le sentier. Rassurez-vous, il n’y a rien de bien physique, c’est accessible à tout âge. Arpenter la colline sous ces tunnels mystiques reste une expérience inoubliable.

A 30 minutes – Uji, capitale du thé

La petite ville d’Uji est célèbre au Japon pour la qualité de son thé. Que ce soit du sencha (thé vert classique) ou du macha (poudre de thé), vous êtes sûrs de trouver ici de la haute qualité et à un prix bien plus intéressant qu’à Kyoto. En descendant la rue en face de la gare, vous trouverez une ruelle piétonne pavée remplie de plusieurs détaillants qui vous feront même goûter quelques tasses en dégustation. Ma préférence ? Le « hojicha », un thé vert torréfié aux délicates notes grillées. Ne manquez pas non plus les glaces au thé vert, un délice !

A 30 minutes – La bouillonnante Osaka

L’ambiance à Osaka est sans commune mesure avec tout ce que vous pourrez voir ailleurs au Japon. Populaire, incroyablement vivante, c’est LA capitale de la street food. Les façades des restaurants du quartier de Dotonbori, complètement loufoques et démesurées, donnent le ton et font davantage penser à une ruelle de Dysneyland qu’un une grande mégalopole moderne. Décallée, parfois un peu kitsch, Osaka a un charme inouï qui prend encore une autre dimension à la nuit tombée, lorsque les milliers d’enseignes sont allumées. Parmi les spécialités culinaires à tester, je vous recommande les takoyakis qui ressemblent à des grosses billes de pâte à crêpe, fourrées au poulpe et au gingembre, parfaites à partager sur le pouce à plusieurs !

A 45 minutes – Le château de Himeji

Venir au Japon sans voir un château féodal, c’est un peu dommage. Empruntez donc le shinkansen, le TGV japonais ultrarapide, et arrêtez-vous à la gare de Himeji pour découvrir le château du Héron blanc. Entièrement rénové en 2015, il est resté intact depuis l’époque des samouraïs. L’intérieur est un peu vide mais on y vient surtout pour la beauté de sa façade et de ses remparts. Pour vous déplacer plus facilement, l’office de tourisme de la gare propose gratuitement et en libre-service des vélos pour les visiteurs d’une journée : une bonne idée pour se déplacer autour du château sans se fatiguer.

A 50 minutes – Nara, paradis des enfants

Vous partez en famille et vos enfants traînent des pieds devant cette overdose de temples et de jardins zen ? Prenez alors le train et rejoignez Nara pour un daytrip qui saura réconcilier les adultes avides de visites culturelles et les bambins en mal de zoo. Vous serez en effet accompagnés dans votre balade par plusieurs centaines de daims sacrés, les shikas, en totale liberté dans les parcs publics immenses de la ville ! De nombreux vendeurs à la sauvette proposent des biscuits à donner aux daims, pour le plus grand plaisir des enfants (et des grands !). Côté culturel, la ville se démarque par le temple Todai-ji, plus grand bâtiment en bois au monde, mais aussi par le sanctuaire aux lanternes de Kasuga taisha.

Olivier Stoiche
Olivier Stoiche
Cet article est rédigé par Olivier Stoiche, Merci à lui ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Et n'hésitez pas, pour les plus courageux qui iront voir nos bleus à Kumamoto, à vous débrouiller pour y être un samedi : ces jours là, le château de Kumamoto (un des plus beaux du Japon) sera exceptionnellement ouvert, alors qu'il est normalement fermé depuis le séisme de 2016.

  • Kad Deb
    23796 points
  • il y a 1 mois

Article très sympa ! Ça donne envie d'y aller.

Magnifique, cet article ! Quel dépaysement ! Merci pour ces recommandations, Olivier.

@Paulo Quenelle

J'ai fait Kyoto et Nara, et en lisant cet article je me dis qu'il faut absolument que j'y retourne !

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
News
Transferts