Ecrit par vous !
SLOVAQUIE. Championnat, école de rugby et 3e mi-temps dans les vestiaires : tout va bien pour le Rugby Klub Bratislava
Slovaquie, Charlie Cimetière, joueur en Slovaquie et Président du Rugby Klub Bratislava importe la 3ème mi-temps

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Nous prenons des nouvelles de Charles, le Français devenu Président de "Klub" à Bratislava en Slovaquie. En 2017, il instaure les troisièmes mi-temps et nous parle du rugby slovaque.

SLOVAQUIE. Le rugby existe à Bratislava et se développe avec un Français au cœur du projet Bonjour Charles, suite à notre précédent article, comment le rugby slovaque se développe-t-il ?

Aujourd'hui, la Slovaquie est engagée dans un Championnat Européen masculin Séniors et Juniors à XV et à 7s et dans un Championnat Européen féminin à 7s. De plus, le Slovak Rugby Union participe à des compétitions régionales en Europe centrale (Autriche, République Tchèque, Hongrie). Le niveau national augmente chaque année car le plus grand nombre de rencontres et les jeunes joueurs apportent de la qualité avec de la concurrence et des effectifs plus complets.

A savoir que l'équipe nationale slovaque offre l'opportunité aux joueurs expérimentés de parenté tchécoslovaque (parents et grands-parents) de représenter ce pays. N'hésitez pas à rentrer en contact avec le Rugby Klub Bratislava pour plus de détails.

Plus précisément, comment se porte le Rugby Klub Bratislava ?

Après deux années difficiles en termes de développement, de finances et d’effectif, le club a enfin trouvé sa voie. Nous avons stabilisé l’équipe des Séniors avec une trentaine de passionnés slovaques et expatriés. Evidemment, nous souhaitons attirer de nombreux locaux. En ce qui concerne nos juniors U18, les meilleurs sont surclassés quand les autres jouent face aux clubs d'Europe centrale. Nous sommes d'ailleurs fiers d’avoir maintenu notre école de rugby, balbutiante en début de parcours. Fin 2016, nous avons créé une compétition dédiée aux enfants avec le Slovan et Trnava. En 2017, nous devrions convier également Budapest et Vienne.

Quelles sont les perspectives pour 2017 ?

Nous nous fixons des objectifs plus réalistes qu'auparavant. Nous souhaitons toujours participer au Championnat Slovaque de Rugby à XV. Celui-ci est devenu une référence en matière de jeu à atteindre. Il équivaut au niveau Promotion Honneur. Nos entraînements deviennent ainsi plus techniques et physiques malgré la réticence de certains (Rires). Nous apporterons bientôt plus de spectacle à notre public en hausse avec du jeu de main, de la continuité et des joueurs endurants et matures. Ainsi, l'équipe nationale, notre vitrine du rugby local, progressera.

Avec le Championnat Européen à 7s, nous donnons du temps de jeu à tous. Et l'école de rugby représente notre projet le plus ambitieux de cette année 2017. Avec le partenariat du Rugby Club Spartak Trnava, dirigé par Lukas un ami proche, nous espérons proposer a minima quatre tournois printaniers afin que nos petits champions jouent chaque mois et restent au rugby dans un pays où le foot et le hockey sur glace sont rois.

Vous utilisez beaucoup Facebook et le site web du Rugby Klub Bratislava pour développer le club.

Oui, notre club souhaite attirer de nouveaux membres. Après les actualités club, nous communiquons sur le rugby slovaque. Cela a plu à de nombreux acteurs locaux et à l'étranger. Nous évoquons alors le rugby international en anglais et en slovaque. Nous partageons des rendez-vous du Six Nations, souvent dans un pub irlandais partenaire où les Français se font chambrer selon la performance des Tricolores.

Parlons troisième mi-temps ! Comment donnes-tu envie à tes joueurs de rester au RKB ?

Pour resserrer le groupe, nous souhaitons conserver nos joueurs qui partaient avant tous les six mois. Aujourd'hui, avec un groupe plus stable, nous avons mis en place la troisième mi-temps après l’entraînement du mercredi. C'est le meilleur moment où nous sommes nombreux. Sans club-house, nous transformons les vestiaires en salle à manger. Avec les bancs en U, nos malles de rangement servent de tables et nous partageons les repas, eaux de vie, bières et saucisses. Les plus chanceux ramènent le gâteau maison de Madame. A mon domicile, nous continuerons cette dynamique avec des barbecues et apéros entre joueurs actifs et anciens du rugby slave. Le rugby sera à nouveau l'occasion de refaire le match, chambrer l'entraîneur et une excuse pour que des personnes formidables se rencontrent.

Pierre Leroux
Pierre Leroux
Cet article est rédigé par Pierre Leroux, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News
News