Moi, joueur de Soule de l'an de Grâce 1318, j'ai vu Racing Métro - Ulster !
J'esgarde décidément trop de votre Rugby
Moi, joueur de soule de l’an de grâce 1318, je suis allé esgarder une bataille entre godons et seigneurie bien d’chiez nous, dans la capitale.

Si fait2 ! C’est bien une bataille impensable que j’ai lorgné ce sabbatum à Paris entre les Irlandais des Ulcère et notre digne condissance3 seigneuriale : le Racing Metro 92. Bien qu’il n’y ait plus un seul mot d’ici dans leur nom ! Pendant qu’j’espoindais4 m’embevrer5 de cervoises dans une godale6 aussi vil7 et puante qu’un diversoire8 le jour d’hui, me v’là dans un loel9 où des sales trognes10 jettent de l’aubenaille11 sur des vieux palefrets12, comme m’expliquaient Robert et les nombreuses personnes venus supporter le “Racing” : sept.


V’là qu’le monsieur dans la boite annonce les chevaliers ! Je destruie13 que le preux Bernard LE ROUX, descendant d’Albéron Le Pelletier, fils de Jehan Le Ménétrier, est des nôtres. Enconvoyé14 de Chat le serviteur du diable et de Chouxgenoux ! Ne voilà t’il pas qu’un atrie15 à fançons16 nous apparait dans cette boîte “ROBERT ! Ma dague ! Je vais le bâtonner17 jusquà ce qu’il gosille toute l’anonée18 qu’il a dérobé à tous les paysans de la région !”, “Messire, veuillez reprendre place, ce n’est que Ben Tameifuna” s’exclame encore un des soi-disant seigneur de Colombes à l’armure rose juste posée sur les épaules. Je me suis rassis avant de faire des gorges chaudes19 à tire-larigot, quand j’ai ouï le prénom de “Laurent Labit”. Me demandant qu’avaient bien pu faire ses ancêtres.

Preux chevalier des temps modernes

  • “ROBERT ! Quel est ce chevalier, bel ami, si avenant, si beau, la crigne soyante. Qui n’a peur que de Dieu et d’apocalypses, qui rassemblerait une armée de peureux derrière lui ?”
  • “Qui ça ? Teddy Thomas ?!”
  • “ROBERT ! Pose moi cette abomination à la gentiane. Je parle de ce Seigneur en tenue de combat !”
  • "Son doux nom ? C'est Chavancy !"

Je découvris que la chevalerie n’était pas morte de vos jours, que des fervents défenseurs persistaient. Je puis vous dire, qu’avec trois des comme lui, les Normands et Richard de Clare auraient envahis les Irlandais en aussi peu de temps que ce défunt Frédérique Le Pélican dans un clapoir20 de l’autre côté des Pyrénées. Toilette comprise ! 


Me voilà le cuer21 tiraillé entre ce doux chevalier, et cette damoiselle qui hante mes pensées. Je m’en remets aux cieux, que Dieu m’amenistre22 ! Je suis sûrement laid comme les sept pêchés capitaux, mais mon coeur bataille entre ce Chavancy et cette Ithurburu. D’un côté la bravoure, la force, le courage. De l’autre, la douceur, la sagesse et l’aventure… Les deux, je veux.

“Mais Lancelot ! Te turlupine pas la boîte à pâté ! Si tu veux les deux, t’as qu’à prendre Swarzewski!”, me lance Robert.

C'en est assez

En voilà assez, je ne puis m’esdirer23 dans votre rugby. Ma soule me faillit et votre gieu24 ne peut que plus durer. Quelques cervoises tôt à tire25 et une ou deux fables de soule de mon temps, Robert s’esmanveillie26 : “Mais Lancelot ! J’avais pas compris moi qu’tu cherchais la soule ! J’croyais qu’tu parlais de boire trop ou du style de musique moi ! T’inquiètes pas. Tonton Robert il va t’amener voir ta soule. Il va t’amener voir un match amateur !”.

Qu'il en soit ainsi.


Point vocabulaire du Moyen-Âge

  1. Chiez : chez
  2. Si fait : oui, bien entendu, bien sûr
  3. Condissance : descendance
  4. Espoindre : espérer
  5. Embevrer : enivrer, saouler, abreuver
  6. Godale : taverne, bistrot
  7. Vil : méprisable
  8. Diversoire : auberge, “hôtel”
  9. Loel : lieu
  10. Sale trogne : sale tête
  11. Aubenaille : argent, butin
  12. Palefret : cheval de marche, de parade
  13. Destuier : découvrir, reconnaître
  14. Enconvoier : accompagner, aller avec
  15. Atrie : cimetière
  16. Fançon : enfant
  17. Bâtonner : donner des coups de bâton
  18. Anonnée : nourriture
  19. Faire des gorges chaudes : se moquer méchamment, avec joie et devant beaucoup de gens
  20. Clapoir : bordel
  21. Cuer : coeur
  22. Amenistrer : aider, être utile
  23. Esdirer : perdre, égarer
  24. Gieu : jeu, plaisanterie
  25. Tôt à tire : d’affilée
  26. Esmanveillier : réveiller, agiter, exciter

Remerciez-vous !

Cet article représente pas mal de boulot. Il est financé grâce à votre soutien, et on a encore plein d’idées très Rrrrugby en attente ! Aidez-nous à renforcer l’équipe pour vous raconter d'autres belles histoires : abonnez-vous pour le prix d’une pinte !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • WebDiv
    17305 points
  • il y a 1 an

@Oussama Boukercha

Question plus technique : est-ce qu'il n'y aurait pas moyen de mettre la signification des termes en "hover" / tooltip, une petite text box apparaissant quand on passe la souris sur le terme, au lieu de devoir descendre en bas de page? Ca faciliterait la lecture



cfr p.Ex. https://www.w3schools.com/css/css_tooltip.asp

@WebDiv

C'est vrai que ça serait vachement mieux, mais techniquement, c'est pas pour l'instant : On se focalise sur la finalisation de la migration du site vers la nouvelle API et le nouveau design, qui est toujours en cours pour certaines pages en ce moment 😉

@WebDiv

J’ai transmis l’idée à Lancelot. Regard vide. Du coup je transmets l’idée à l’équipe merci !

J'allais écrire un méchant commentaire mais après avoir lu les dithyrambes ci-dessous je vais m'abstenir.

@Grand Sachem aux sages commentaires

On prend les critiques autant que les dithyrambes au Rugbynistère ! Au contraire même ! Sauf si ça tourne en diatribe...

Ah c'est malin, ...., avec des feuilletons aussi bien écrits nous sommes accros et j'attend le prochain avec impatience.
Bravo.

@breiz93

J’ai eu Lancelot par courrier. Ça fait 3 jours qu’il tourne dans Paris en trotinette libre-service. Pris pour Fantomas il sort de garde à vue demain pour le prochain épisode !
Merci !

Félicitations !
Sincèrement c'est joli, bien écrit et finalement très poétique. On voit que vous êtes un grand sentimental, toujours prêt à fondre pour une belle blonde, un joueur aux valeurs "ovalienne" tout cela aux vapeurs de la saoule, pardon de la soule !
Cordialement

@duodumat

Vous ne seriez pas en train de draguer ce preux Lancelot ?

Ça monte en gamme. Dommage d'avoir le glossaire à la fin, ça nous aurait obligé à chercher un peu mais grand bravo, une nouvelle fois.

@Marc Lièvre Entremont

Après plusieurs épisodes, le vocabulaire du « moyenâgeux » vous maîtriserez !
Merci du retour !

Et m'esbaudis de tante ribauderie messire ! Dieus vos doit grans merciz ! Palsembleu, vos estes un gentil !

@Paris-Brest

« Finkse » comme diraient les godons !

Derniers articles

News
News
Ecrit par vous !
Transferts
News
News
News
News
News
Amateur
Ecrit par vous !
News
News