L'Immonde du Rugby N°42

L'Immonde du Rugby N°42
Aujourd'hui, l'Immonde du Rugby milite pour le maintien du CA Brive.... parce qu'il faut bien que quelqu'un s'y colle, après tout.
8h, Bureau de la rédaction de l'Immonde du Rugby.

Bon ok, pas crédible.


16h27, au pub.

Alors qu'Ovale Masqué est effondré sur une table, une bouteille de Palinka vide dans la main, le Stagiaire fait irruption dans l'établissement favori des Bouchers. Vêtu de son T-shirt high school musical et son sac banane (le cadeau qu'il a reçu pour ses 2 ans de stage), le jeune homme se dirige vers son patron et le secoue vigoureusement pour le tirer de son sommeil.

- Chef, chef ! Il est déjà vendredi et on a toujours pas publié l'Immonde du Rugby ?

- L'immonde de quoi ?

- Notre chronique hebdomadaire sur le Rugbynistère, celle qui était censée être publiée tous les mardi, puis tous les mercredi, et maintenant le jeudi.

- Ah... ouais. Ben écoute, Clermont a perdu, le service des sports de France Télévision s'est suicidé après s'être rendu compte qu'ils allaient être obligés de diffuser un match de Celtic League un dimanche après-midi juste après Michel Drucker, le Top 14 est toujours aussi chiant... je propose donc qu'on ne fasse rien cette semaine. En plus sachant que la biographie de Jamie Cudmore faisait plus de trois paragraphes, je suppose que 80% des lecteurs du Rugbynistère ne l'ont pas encore terminée.

- Mais chef, ce n'est pas très professionnel... n'oubliez pas qu'on vous paye pour faire cette chronique... à ce propos, ça fait maintenant 6 mois que vous m'avez parlé de ce CDD et je...

- Tu as raison bidule ! Soyons professionnels. Trouvons un sujet, torchons une chronique en 20 minutes et envoyons ça au Rugbynistère. Mais d'abord, va me chercher une nouvelle bouteille.

- Mais chef... c'est exactement ce que vous m'avez dit quand je suis venu hier soir. Juste avant que vous tombiez dans le coma.

- Ok ok, tu as raison, mettons nous au boulot. Bon, t'as une idée de sujet ?

- Ben... on a fait les 15 raisons de sauver Biarritz, l'USAP puis Bayonne... pour être parfaitement équitables, on devrait faire la chronique sur Brive cette semaine.

- Brive ? Nan, on ne parle pas de ProD2 dans l'Immonde, ça n'intéressera personne.

- Mais chef... Brive fait partie du Top 14.

- Ah bon ?

Et c'est ainsi que naquit la chronique la moins lue de tous les temps sur le Rugbynistère (prévision de l'institut PSA : 126 pages lues, 2 likes sur Facebook) :

15 raisons de sauver le CA Brive.



Pour que les Clermontois puissent s'amuser

Si comme nous, une de vos activités favorites consiste à regarder votre chat jouer gaiement avec une souris pendant un quart d'heure, avant qu'il ne la décapite froidement, vous devez probablement ne jamais rater un match entre Clermont Ferrand et Brive. Brive, c'est un peu le match où chaque Auvergnat oublie son destin merdique (région sinistrée, météo de merde, finales perdues, loose européenne, renvois de David Skrela, plaquages d'Aurélien Rougerie, perspective de mortalité de Brock James...) durant 80 minutes, se contentant juste du plaisir de passer 50 points à ces bouseux de Coujous. Ça fait aussi du bien au moral des troupes de l'ASM puisque des joueurs de la classe d'Anthony Floch et Gonzalo Canale peuvent marquer leur unique essai de la saison face au CAB.

Pour emmerder les Clermontois

Le CA Brive a beau se prendre branlée sur branlée face aux Jaunards, son existence à elle seule ramène les Clermontois à leur incapacité à gagner cette foutue H-Cup. Et ça ne leur fait pas de mal.

Pour que le Stade Toulousain continue à refiler ses joueurs d'occase

Guy Novès déteste les doublons car ses internationaux sont retenus en Equipe de France, ce qui l'oblige à faire jouer Nicolas Vergallo et Gregory Lamboley. Mais Guy Novès déteste aussi et surtout les joueurs qui ne sont pas internationaux, car ils sont bien évidemment indignes de jouer au grand Stade Toulousain. Plutôt que de garder des bons joueurs disponibles en cas de pépins, Guy refile donc les Lacombe, Ledevedec, Bélie à ses potes de Brive, histoire de pouvoir racheter des internationaux sudistes en fin de carrière ensuite. En cas de relégation des Brivistes, imaginez dans quel désarroi serait plongé le coach des Rouge et Noir.

Pour la cause humanitaire

À Brive y'a pas la mer, pas la montagne, pas le beau temps, pas internet et la ville est surtout connue pour sa place de la mairie et son bureau de poste. Supprimer le rugby supposerait l'un des plus grands désastres humanitaires que l'Europe ait connu.

Pour favoriser l'immigration anglaise

De nos jours, on ne peut plus frapper un étranger sans passer pour un raciste. Heureusement il existe un peuple que tout le monde déteste et sur lequel on peut taper sans avoir de problème : les Anglais. En France, on sait généralement qu'on peut en trouver plein du coté de Brive. Hélas, une rélégation en ProD2 risquerait de changer la donne.

Parce que Ugo Mola

Le monde est fait d'aigris, de mauvais, de profiteurs, de faux derches et autres enculés de toute sorte. Et puis il y a Ugo Mola.
Ugo bénéficie de l'aura de l'Abbé Pierre appliquée au rugby. Probablement assez intelligent et respectable pour prendre les commandes d'un club gavé de pognon et se rouler dans le stupre, il se donne corps et âme à la plus grande cause humanitaire perdue d'avance que l'ovalie connaisse: le CAB. Il n'hésite pas à sortir l'hiver en Corrèze pour soutenir tous les joueurs oubliés du rugby qui ont fini à Brive. Une interview d'après match d'Ugo Mola et même la pire des raclures est prise de l'envie irrepressible de lui faire un câlin. C'est d'autre part l'un des plus brillants entraîneurs d'Europe, puisqu'il est capable de maintenir une équipe dont le nom des joueurs n'est connu que des pigistes stagiaires de rugbyrama dans l'élite française.

C'est également le gars qui se prend un gangbang arbitral un match sur deux suivi d'une suspension pour avoir osé dire, dépité, que l'arbitre s'est peut être un peu trompé sur une action. Pourtant il revient à chaque fois là où d'autres prendraient le temps de remplir pendant un bon mois les pages people de Var Matin. Il a une bonne tête, sauvons-le. En plus on peut faire plein de bons jeux de mots avec son nom : Ugo Molarde, Ugo Memoila, Ugo Mola Omar, Ugo Moldavie, Ugo Malabar, Ugo Molasson, etc.

Pour ne pas faire pleurer Alexis Palisson

Personne n'aime voir un enfant souffrir. À part peut-être François Bayrou.

Parce qu'ils le méritent un peu

Si on fait abstraction des matchs à domicile qui restent quand même franchement dégueulasses avec une moyenne de 6 à 3, si Brive avait récupéré des points à chaque fois qu'on a entendu la phrase « ah c'est dommage ils ne méritaient pas ça » l'équipe serait peut être en train de disputer une place en barrage. Mention spéciale pour le peplum dramatique que fut Toulouse/Brive il y a peu. Brive, c'est le coureur cycliste qui se bouffe un Allemand en tongs ou qui s'écrase contre un trottoir après avoir déraillé à 500m de l'arrivée.

Parce qu'admirer le visage décomposé de Serge Blanco ou d'Alain Afflelou

Sera beaucoup plus drôle que celui du président du CA Brive. D'autant plus qu'on ne sait pas qui c'est.

Pour continuer de se dire en début de saison...

« Ah tiens, je vais regarder sur ma carte de France où se situe Brive ». Puis finalement comme pour Castres, on oublie toujours et on se dit qu'on s'en fout un peu vu qu'on n'ira jamais.

Parce que Virgile Lacombe

Je joue au Stade Toulousain depuis 7 ans, je me suis imposé comme la doublure de William Servat et j'ai même gagné un Bouclier de Brennus en tant que titulaire l'année dernière, quand il était blessé. Mais finalement, je décide de partir à Brive, pile la saison où tous les talonneurs toulousains décèdent et où William annonce sa prochaine retraite. Virgile Lacombe c'est un peu le joueur VDM par excellence, et rien que pour ça il mérite notre sympathie, et mieux qu'un séjour en ProD2. Puis s'appeller Virgile en 2012 c'est sacrément classe.

Parce que de toute façon, ce n'est qu'une question de temps.

Après Vosloo, Estebanez et Palisson, Brive va perdre Claasen, Kakovin, Dubarry, Bias, Geraghty, Bélie. Dans leur situation actuelle, on n'est même pas certain qu'ils pourront aligner 15 joueurs sur la pelouse l'année prochaine, donc autant attendre un peu, qu'on rigole bien.

Parce que si Brive reste en Top 14...

On n'est pas à l'abri d'un énième retour triomphant de Patrick Sébastien, puis d'un départ tonitruant trois semaines plus tard sous prétexte que « on me méprise moi qui suis un saltimbanque blablabla mais la H-Cup c'est qui qui l'a ramenée... ». On ne s'en lasse jamais, comme du Petit Bonhomme en mousse.

Parce qu'ils jouent en noir et blanc

Au sens propre comme au sens figuré (comme un match à la TV sans couleur).

Parce que Julien Caminati incarne les vraies valeurs du rugby

À l'heure où tous les joueurs du Top 14 ressemblent de plus en plus à des clones de Jean Dridéal, avec une image et une communication contrôlée au poil de slip Dim, heureusement des vestiges du rugby amateur substistent grâce à la personne de Julien Caminati. Julien Caminati boxe ses adversaires, sur et en dehors du terrain, se viande en scooter en allant à l'entraînement, se prend pour François Steyn en tentant des drop de 60m et génocide des pigeons, fait des soirées pétards avec Ovale Masqué... un vrai joueur de rugby à l'ancienne, et un grand bol de fraîcheur en pleine gueule dans ce rugby aseptisé. En cas de rélégation en ProD2, on suppose que Caminati ne retouvera jamais un autre club en Top 14 à cause de sa mauvaise réputation. Désespéré et en manque de sensations fortes, le pauvre terminerait probablement sa vie en jouant à la roulette russe dans un tripot corrézien façon Voyage au bout de l'Enfer (dédicace à toi, Armand Vaquerin).

Crédits

Pastigo, Pilou, Gregory le Mormeck et le Stagiaire pour leurs particpations plus ou moins utiles. Prune et Chistéra pour la relecture et les Budapest Exiles pour l'inoubliable découverte de la Palinka.

En attendant le prochain numéro, soyez Immondes

La vie est trop courte pour comprendre le rugby, alors autant en rigoler sur les réseaux sociaux.

Likez la page de l'Immonde du Rugby sur Facebook où vous pourrez débattre, soumettre vos idées et insulter l'équipe.

Suivez @OvaleMasque sur Twitter pour flatter son égo et parce que c'est pas pire que suivre le compte de Pierre Salviac.

Derniers articles

News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Transferts
Vidéos
News
Transferts
News