FRANCE - ANGLETERRE. Le top des Anglais qu'on adore détester
FRANCE - ANGLETERRE. Le top des Anglais qu'on adore détester

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
À quelques jours du Crunch, passons en revue les plus belles têtes à claques de l'histoire récente du rugby anglais...

On l’aura suffisamment entendu cette semaine, les Français et les Anglais se détestent. Pourquoi ? Peut-être parce qu’ils se ressemblent plus que ce qu’ils aimeraient bien croire ? On ne sait plus vraiment. Mais puisque le racisme anti-anglais est le seul racisme qu’on puisse vraiment assumer en public, au moins une fois par an à l’approche du Crunch, on se dit qu’il est bon d’en profiter au maximum. C’est donc avec une mauvaise foi assumée que nous vous offrons cet article qui ne sert à rien, si ce n'est à se défouler : le top des anglais qu’on adore détester.

 

Brian Moore, le Moscato anglais

Brian Moore évoluait au poste de talonneur, ou hooker en anglais, et ça lui va particulièrement bien quand on connait l’autre signification de ce mot dans la langue de Shakespeare. Avocat diplômé et homme de lettres (la légende raconte qu’il déclamait des passages d’Henry V à ses coéquipiers dans le vestiaire), Moore était aussi surnommé « le pittbull » et réputé pour être un gros pénible et un provocateur hors-pair. Il est notamment l’auteur d’une punchline restée célèbre : « Jouer les Français, c’est comme jouer contre quinze Eric Cantona. Ils sont brillants mais violents ».

Sur 12 Crunch disputés, Moore a battu la France à 10 reprises. Il fut également l’un des héros du fameux match du Tournoi 1992 au Parc des Princes, où lui et ses compères firent complètement péter un câble à la première ligne française, entraînant les expulsions de Grégoire Lascubé et Vincent Moscato. Pour le clin d’oeil, Brian Moore est d’ailleurs un peu devenu le Moscato anglais, puisqu’il offre aux téléspectateurs britanniques ses saillies truculentes lors des retransmissions sur la BBC.

 

Will Carling, titulaire d’une belle courge

Des tas de choses ont déjà été racontées au sujet de Will Carling, emblématique capitaine de l’équipe d’Angleterre de la première moitié des années 90, une époque où assister à une victoire des Français contre le XV de la Rose était quelque chose d’aussi rare qu’une passe de Ben Te’o. Et comme il est impossible de faire plus drôle et pertinent que Daniel Herrero, on se contentera de repasser paresseusement cet extrait culte du documentaire Ces chers ennemis.

 

Jeremy Guscott, l’artiste

Au centre, Carling était réputé pour être un joueur besogneux et pas forcément joli à regarder. Mais à ses côtés il avait un joueur parfaitement complémentaire : Jeremy Guscott. Beau gosse, hyper-talentueux, élégant ballon en mains, c’est un type qu’on aurait pu facilement admirer s’il n’était pas aussi… anglais. De son propre aveu, lorsqu’il a débuté avec Bath en 1984, plusieurs de ses partenaires pensaient qu’il était « une petite merde arrogante ». Une image dont il ne se détachera vraiment jamais au long de sa riche et belle carrière. Devenu consultant sur la BBC, il est souvent critiqué pour son manque d’objectivité et son chauvinisme. Il y a quelques années, sur un plateau TV, on l’a aussi vu se foutre de la gueule de Raphaël Ibanez en raison de son manque de vocabulaire en anglais. Une belle âme.

 

Lawrence Dallaglio, le bad boy

Lawrence Dallaglio m’aura fait chier pendant une bonne partie de ma vie : petit, quand j’ai découvert le rugby à la télé, il était le capitaine du XV de la Rose qui battait tout le temps la France. En 2007, alors que j’avais bientôt 20 ans et que je m’apprêtais à voir la France se qualifier pour la finale de sa Coupe du monde à domicile, il était encore là. Et l’Angleterre a encore gagné.

Malgré ses origines italiennes (son vrai nom est Lorenzo Bruno Nero Dallaglio, ce qui fait un superbe nom d’acteur porno, par ailleurs), Dallaglio incarnait parfaitement toutes les qualités que l’on peut attendre d’un Anglais, avec ce petit sourire auto-satisfait qu’il affichait après chaque victoire remportée de façon dégueulasse. Destitué de son rôle de capitaine au profit de Martin Johnson (le Frankenstein anglais, qui mériterait aussi d’être dans ce top) après une sombre histoire de deal et de consommation de cocaïne, Dallaglio reste un joueur emblématique des années Woodward.

Au passage, on aimerait remercier le petit génie de chez Nike qui lui a demandé de dire « Vive les Bleus » dans une publicité diffusée juste avant la finale de la Coupe du monde 1999 entre la France et l’Australie. On imagine qu’il a eu besoin d’environ 522 prises pour réussir à prononcer cette phrase.

 

Mark Regan, le clown


Moins connu du grand public que certains de ses compatriotes cités dans cet article, Mark Regan compte tout de même 45 sélections entre 1995 et 2008. En 2008, justement, Regan a 36 balais et se fait rappeler par le sélectionneur de l’époque, Brian Ashton, principalement pour apporter son expérience et son vice, le gars étant réputé pour être un pizzaïolo notoire. Lors de Crunch de cette année là, perdu par les Bleus sur le score de 13 à 24, Regan s’était illustré en branchant ses adversaires à de multiples reprises, ou en multipliant les gestes d’anti-jeu, notamment en gagnant du temps avant chaque lancer en touche.

Un one man show qui avait poussé le sanguin sélectionneur Marc Lièvremont à le qualifier de « clown grotesque » lors de la conférence de presse d’après-match. La réponse de l’intéressé : « C’est le meilleur compliment qu’on puisse me faire. C’est mon job d’entrer dans la tête de mes adversaires et j’ai clairement réussi mon coup ». Connard et fier de l’être, un Anglais comme on les aime !

 

Phil Greening, interdit de séjour en Auvergne

Tiens, encore un talonneur. Avec 24 sélections, Phil Greening n’a pas spécialement marqué l’histoire du XV de la Rose, mais il est resté célèbre en France pour son agression sur Aurélien Rougerie lors d’un match « amical » entre Clermont et les Wasps. En effet, l’idole de toute l’Auvergne a subi trois opérations au larynx après avoir reçu un coup de coude à la gorge de la part de l’Anglais. Condamnés par le Tribunal de grande instance de Clermont le 15 novembre 2007, Phil Greening et les Wasps ont dû verser 40.000 euros de dommages et intérêts à Rougerie, qui a décidément gagné gros dans l’affaire, puisqu’il parle désormais avec la voix de Christian Bale dans Batman. Et ça c’est un gros plus pour draguer.

 

Owen Farrell, le premier de la classe

Déjà, il faut reconnaître une chose, si l’on aime pas Owen Farrell, c’est principalement physique. Il a la tête du gosse de riche prétentieux qu’on a tous croisé  à un moment de notre scolarité, et quand il entame sa routine flippante avant de tirer au but, là, il ressemble carrément à un jeune officier nazi dans un épisode d’Indiana Jones. En dehors de ça, il faut bien reconnaître que c’est un grand joueur, et que finalement, en dehors de quelques petites provocations de temps en temps, ce n’est pas le type qui a le comportement le plus dégueulasse sur un terrain. Cela dit il est toujours bon d’être méchant gratuitement et de mauvaise foi, alors continuons à détester Owen Farrell, d’autant plus qu’il n’a que 26 ans, ce qui veut dire qu’il va probablement encore être responsable d’une dizaine de défaites françaises dans les années à venir.

 

Chris Ashton, le plongeur

On espère toujours le voir lâcher le ballon dans les airs pendant un de ses stupides Ash-Splash. Malheureusement, cela ne risque plus d’arriver sous le maillot du XV de la Rose, et ce sera beaucoup moins drôle du coup.

 

Delon Armitage, la plus belle langue d’Angleterre

Delon Armitage n’a joué qu’une seule fois contre le XV de France, mais son unique Crunch fut assez mémorable, puisqu’il a sorti le match de sa vie à cette occasion. C’était en 2009 à Twickenham : en feu pendant une mi-temps, il permet au XV de la Rose de mener 29-0 à la pause (le score final, 34-10, sera finalement assez flatteur pour nous). Mais si le peuple français déteste Delon Armitage c’est avant parce qu’il s’est foutu de la gueule de la pointe de vitesse de Brock James - chose qu’on a déjà tous fait devant notre télé, mais bon. À cause de sa vilaine langue tirée en finale de H Cup 2013, Delon a eu l’honneur d’être sifflé sur tous les terrains de Top 14 pendant environ 2 ans. Et c’est pas rien quand on sait à quel point le public français est intelligent.

 

Bonus entraîneur : Clive Woodward

On en connait des ex-joueurs ou ex-entraîneurs qui ont un avis sur tout, tout le temps. Mais Clive Woodward est certainement le pire d’entre tous, puisqu’il possède la fameuse carte magique « Ta gueule, j’ai gagné la Coupe du monde » qui lui permet d’avoir systématiquement raison et de critiquer tout le monde. Insupportable. 

 

Bonus brutalité policière : Wade Dooley

Wade Dooley, alias The Blackpool Tower, compte 55 sélections avec l’équipe d’Angleterre et a notamment participé aux Grand Chelem 1991 et 1992. Officier de police dans la vraie vie, ce colosse de 2m03 aimait bien faire sa loi sur le terrain, comme le jour où il a fracturé la mâchoire du gallois Phil Davies. Pour la petite histoire, un ancien catcheur anglais de la WWE, Wade Barrett, a choisi son nom de scène en hommage à Dooley. Si ça c’est pas la classe.

 

N’a pas été retenu : Jonny Wilkinson

Même en essayant très fort, impossible de détester Jonny. Toujours classe, toujours souriant, toujours poli, faisant l’effort de s’exprimer en français, Wilko est un vrai gentleman, alors on lui pardonne tous ces putain de drops.

En plus, c’est le seul Jonny légendaire encore vivant, alors il faut en prendre soin. Wien n'est plus bo que l'ewpwi d'équipe. Et l'amour entre les peuples, aussi. 

Remerciez-vous !

Cet article représente pas mal de boulot. Il est financé grâce à votre soutien, et on a encore plein d’idées très Rrrrugby en attente ! Aidez-nous à renforcer l’équipe pour vous raconter d'autres belles histoires : abonnez-vous pour le prix d’une pinte !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Moi je l'aime bien Armitage. J'aimerais bien qu'il revienne.

  • VivaRCF
    17761 points
  • il y a 2 ans

Callum Clark aussi, pas beaucoup international, mais qui casse des bras exprès.

Pour moi la palme revient à Will Carling; pas forcément le plus détestable, mais c'est quand même un obscur et bourrin 3/4 centre qui, grâce à la vilénie de referees à la solde de la perfide Albion, venait à chaque fin de match serrer la main du grandissime Philippe Sella en lui lançant un "good game" qui restait à jamais en travers de toutes nos gorges. Et puis son "biographe"Herrero est savoureux, un toulonnais du temps où l'on aimait Toulon.

  • oZbeck
    26149 points
  • il y a 2 ans

On pourrait en mettre un paquet d'autres dans cette liste! Pt être même la majorité du XV anglais après guerre 😊.
Bon j'ai une mention spéciale pour Thompson, autre talonneur talentueux dans taloche et saignement de nez

Je vous parle d'un temps que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître...Il manque Gareth Chilcott dans cette liste...Un vrai pilier à l'ancienne, dur, vicieux...et en plus une vrai tête de méchant avec sa bouche édentée, sa calvitie, sa moustache tombante.
Et dans les actuels, il manque bien sûr Courtney Lawes

@Bébert la Godasse

Dans le genre piliers vicieux, il manque Phil Vickery aussi ! 🙂

Rien a voir avec son caractère ou son comportement mais je trouve que Dan Cole a la parfaite tête du chevalier médiévale qui vient encore tenter d'envahir la France, fléau d'arme en main.

On n'a pas le droit de détester Mister Barnes ?

Joe Marler n'est plus anglais ?

@MARCFANXV

Si mais Joe Marler a un côté drôle à côté du rugby et en plus se fait régulièrement sanctionner en mêlée que ce soit par ses adversaires ou l'arbitre donc ça compense la vilainie de ses coupes de cheveux.
C'est comme leur aimable capitaine Dylan Hartley qui est juste un mec violent, mais comme il est bête à manger du foin et ses fait attraper à tous les coups c'est pareil tu le déteste pas aussi viscéralement que les autres.

  • to7
    14366 points
  • il y a 2 ans
@George Smithwick's

Sous le maillot de l’Angleterre Hartley bénéficie quand même souvent d'une certaine mansuétude qui le rend d'autant plus détestable mais je suis d'accord qu'au fond c'est surtout un gros bourrin un peu con.

Dans un registre différent mike brown m'insupporte, c'est quand même le roi après les coup de pied à suivre ou les touches des petites bousculades hors action, des poussettes dans le dos, des petits caramels avec 5 minutes de retard et il n'est jamais sanctionné, parce que c'est jamais assez violent pour faire revenir les arbitres sur un fait hors du jeu mais c'est typiquement le genre de gars qui me ferait péter une durite sur le terrain et sans doute ce qu'il recherche d'ailleurs.
D'allaglio, je ne connaissais pas cette histoire de coke mais avec le français Magne c'est un des gars qui m'ont donné envie de jouer gamin, je ne peux pas le detester

@to7

d'accord sur tous les points

  • AKA
    48748 points
  • il y a 2 ans

"il ressemble carrément à un jeune officier nazi" je me suis déjà fait sucrer mon commentaire par le modérateur ou censeur (choisir) pour moins que çà!!!

@AKA

Tu n'es pas un super héros alcoolique.

  • AKA
    48748 points
  • il y a 2 ans
@Marc Lièvre Entremont

Ben non aucun des 2!

  • Pianto
    35841 points
  • il y a 2 ans

évidemment Martin Johnson à la place de Guscott qui avait la classe ET qui était détesté par les anglais ce ne peut pas être un mauvais bougre alors.

  • Iyhel
    22954 points
  • il y a 2 ans

Wilkinson, j’ai réussi à le détester à titre collectif avec ses compères champions du monde quand même. Il m’a fallut trèèèèèès longtemps pour apprécier ce joueur pourtant phénoménal.

Bon et sinon y’a que moi qui aie envie de coller des claques à Care ?

  • VivaRCF
    17761 points
  • il y a 2 ans
@Iyhel

Nan mais Care c'est la coupe de cheveux. Ça donne envie de mettre des baffes.

  • VivaRCF
    17761 points
  • il y a 2 ans

C'est marrant qu'on ai choisi de haîr Farrell qui est en fait un chic gars du nord ouvrier, pas si prétentieux, et talentueux comme pas deux, alors que des sales types ils en ont à toutes les lignes !
Entre Courtney "En retard" Lawes, James "Muscu" Haskell, Dylan "Biscotte" Hartley, ou Mike "Courageux" Brown on est servi pourtant !

  • to7
    14366 points
  • il y a 2 ans
@VivaRCF

ok pour le talent mais sérieusement "pas prétentieux" farrel?
il vient peut être du nord ouvrier mais c'est tout sauf un prolo et il est souvent très arrogant sur le terrain, après qu'il y ait pire que lui en équipe d'angleterre je ne dis pas non

  • VivaRCF
    17761 points
  • il y a 2 ans
@to7

Honnêtement, il était très nerveux étant jeune, mais pas prétentieux. Il a une gueule de petit con oui. Il est prétentieux non, faut voir ses interviews etc... c'est assez marrant ! Après je le défends pas vous en pensez ce que vous voulez, mais c'est une image qu'il n'a pas en Angleterre.
Il est pas passé par les grandes écoles anglaises ultra posh (à la différence de Itoje, Launchbury, Haskell) par exemple

  • Pianto
    35841 points
  • il y a 2 ans
@VivaRCF

toi, tu dois être du genre à aimer Henry Chavancy, le Farrel français le talent en moins.

  • spir
    17561 points
  • il y a 2 ans
@Pianto

C'est pas Chavancy qu'est anglais, c'est le club où il joue !

😉

  • VivaRCF
    17761 points
  • il y a 2 ans
@Pianto

Oui.

  • to7
    14366 points
  • il y a 2 ans
@Pianto

j'aimerai bien être aussi nul qu'Henry Chavancy

  • Pianto
    35841 points
  • il y a 2 ans
@to7

j'ai pas dit qu'il était nul mais qu'il me faisait penser à Farrel sauf qu'il n'a pas autant de talent que l'anglais. Il a quelque chose de très anglais dans ses attitudes, en fait c'est peut-être encore davantage Will Carling. L'anglais que j'ai le plus détesté.

Martin Johnson est quand même le grand absent de cette liste même si il est cité...

Steve Borthwick

Ne pas oublier Brown il mérite régulièrement de saigner du nez !

Brian Moore......

  • Ahma
    93205 points
  • il y a 2 ans

Sur la deuxième vidéo j'ai les sous-titres bloqués en bengali, ça perd beaucoup de son intérêt.

  • breiz93
    55060 points
  • il y a 2 ans

Ah j'oubliais, l'époque où les arbitres portaient les couleurs de leur pays avait le mérite d'être claire, on savait par qui on se faisait enclumer (comme le dit justement notre ami TEAM VISCERES)

  • breiz93
    55060 points
  • il y a 2 ans

Dallaglio, Jonhson, Gerling (qui en plus s'est fait rémunérer pour parler de son histoire avec Lady Di). Farrell fait presque figure de sympa dans cette liste.
Évoquer Jonny avec cette bande de ...bip...bip...bip, c'est insultant pour lui. C'est le seul pour qui j'ai chanté le God Save the Queen!

Greening c'est juste un enclumé, et dans cette affaire les Wasps avaient fait très fort aussi en refusant de payer. L'agression avait eu lieu en 2002, le jugement rendu en 2007 et ils n'ont accepté de payer qu'en 2012. En 2010 Clermont avait même dépêché un huissier lors du match Racing-Wasps pour faire saisir la part des recettes qui revenait aux Wasps pour leur mettre la pression.

À différencier des Anglais qu'on détestent parce qu'ils ont des gueules de cons et qu'on ne veut pas admettre qu'ils ont du talent et la classe (Moore aussi serait plus dans la catégorie des enclumés). Seul Wilko a eu droit à notre pardon, et c'est seulement parce qu'il est venu jouer chez nous et nous séduire avec son accent "espwit du wugby".

Détester Wilkinson, difficile en effet. Mais les cicatrices qu'il a ouvertes ne se refermeront jamais complètements.

  • Ahma
    93205 points
  • il y a 2 ans

Depuis le temps que je me creusais la tête en me disant " mais à qui il me fait penser, Martin Johnson, bordel ? ".
Merci Ovale Masqué.

@Ahma

côté positif : tu as pensé longtemps

Bel article, ça m'a rappelé plein de trucs, notamment la vista de Guscott (ce qui le rend encore plus insupportable).

Chez les anciens, il manque quand même Martin Johson. Brute épaisse, plein de vice, branchant tout le monde, arrogant... et champion du monde. La totale quoi !

Chez les actuels, Lawes, May, Hartley....

  • Jako33
    15782 points
  • il y a 2 ans
@Flanquart St Lazare

Oh oui Hartley tellement detestable qu'Eddie Jones le veut capitaine en dépit de ses performances médiocres ces derniers temps! Et son copain Joe Marler est pas mal dans le genre non plus.

Absence notable de Cipriani, et surtout le nouveau detestable Andy Goode qui est passé en quelque tweets du status de "Good(e) Lad" a celui de "Connard d'Anglais" !!

@Flanquart St Lazare

Ben Cohen a ne pas oublier aussi avec Lewsey! Mais bon, pour moi Dallaglio aura toujours la palme! Quand tu melanges la fourberie italienne avec l'arrogance anglaise, je pense que tu es au sommet!

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 2 ans
@Zarathoustra83

c'est pas faux dallaglio c'était un sacré enfoiré mais quand même il avait la classe, parce que c'est aussi ça le côté roidoupétrole...
alors que brian moore, je crois que c'est à lui que je donnerait la palme, parce que lui c'était vraiment une brute épaisse sans rien de plus. même mark regan arrivait parfois à m'impressionner alors que moore je le détestait du plus profond de moi même dans à peu prêt tout ce qu'il faisait.
après je suis d'accord avec @Flanquart St Lazare , il manque clairement martin johnson, et certainement beaucoup qui nous manqueront pas non plus.
au final cette liste, y a quelques raclures de bidet, mais y a quand même pas mal de joueurs qui ont la classe et que c'est pour ça qu'ils nous ennervent.

@dusqual

Oui mais c'est bien sur un post pour rigoler. Et oui Dallaglio etait un des meilleurs 8 du monde! C'est vrai que Moore etait horrible a voir jouer! De nos jours, beaucoup de personnes pensent a Farell, mais pour moi le pire reste Brown, toujours a vouloir faire le nerveux. On dirait un Hooligan 😊

Votre liste est bien.
Sauf Jeremy Guscott que j'ai toujours apprécié.
Delon Armitage c'est pas comme anglais que je ne l'aimais pas mais comme Toulonnais.
Mais ça c'était avant.

  • diplo
    16634 points
  • il y a 2 ans

Et Martin Johnson ? un provocateur hors-pair, auteur de nombreuses horreurs sur un terrain mais jamais pris par la patrouille !

Et Rob Andrew le Cap Canaveral anglais?

Et Lady Di ?

Derniers articles

News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News
News
News
News