Marvin O'Connor (France 7) : ''je retrouve le plaisir perdu ces 2 dernières années''
Marvin O'Connor, rugbyman 2.0.
Grenoble, Bayonne, Montpellier, Stade Français et Rugby à 7. Faites la connaissance de Marvin O'Connor, joueur a la chevelure d'or.

Ancien quinziste devenu septiste, Marvin O'Connor a bien voulu répondre à nos questions. J'aurais aimé rejoindre l'ex-joueur du Stade Français pour un entretien direct, malheureusement la rencontre n'aura pas lieu car mon interlocuteur est un véritable globe-trotter du rugby avec ses copains du 7 tricolore. Toutefois, nous avons pu échanger entre Hamilton et Sydney.

Rivé derrière mon écran, je prends contact avec la superstar des réseaux sociaux via son compte Instagram. L'ère moderne, toussa, toussa. Je perçois une personne agréable et très accessible. Après quelques politesses échangées, nous prenons acte pour un entretien virtuel à travers l'outil "Microsoft Word". Ne ragez pas en voyant mes qualités informatiques, ça s'apprend. C'est parti !

Soyons sérieux deux minutes

Peux-tu te présenter brièvement ?

Je suis Marvin O'Connor, j'ai 27 ans, je suis né à Annemasse en Haute Savoie, et je joue pour l’équipe de France à 7.

Quelles sont tes mensurations ?

Je mesure 1m74, et je pèse 86 kilos.

Comment commence-t-on le rugby à Annemasse ?

En étant né à Annemasse, et en ayant un père rugbyman !

Un souvenir marquant dans ta carrière ? Un souvenir à effacer ?

Mes années à Bayonne étaient fantastiques, ou encore la victoire en Challenge Cup avec Montpellier. C’était un moment très sympa aussi. Le souvenir que j'aimerais effacer restera ma blessure au genou avec Montpellier qui m'a privé de ma première sélection avec l’équipe de France pendant le tournoi des 6 Nations 2016.

Comment passe-t-on du XV au 7 ?

Avec énormément de prudence, d’humilité et l'envie de se faire vraiment très mal, car il s'agit d'un sport complètement différent.

Dans ta panoplie as-tu des gestes techniques favoris ? Bannis ?

Je ne suis pas vraiment reconnu pour mes skills (rires), mais sinon j’aime beaucoup le raffut. Par contre, mon geste banni, et que je ne supporte pas de voir sur un terrain, c'est le "chambrage". Mais il y en a très régulièrement, il faut faire avec.

Comment tu te sens au sein de France 7’s ?

Je me sens très très bien. Je retrouve le plaisir que j’ai perdu ces deux dernières années, et je suis en train de redevenir le joueur que j’ai été en 2016. Du moins sur le plan physique, avant ma grosse blessure au genou en 2017.

Septiste à plein temps, c’est du boulot ?

C'est énormément de travail. Peu de personnes se rendent compte à quel point ce sport est extrême. J'ai une admiration sans faille pour mes coéquipiers qui sont là depuis des années.

Quels sont tes axes de progression à 7 ?

Physiquement, je commence vraiment à tenir la cadence infernale des matchs même s'il m’en manque encore un peu, sinon il faut que je me lâche un peu plus et que je tente un peu plus en attaque .

Le rugby à XV, tu pourrais y revenir ?

Oui.

Le Stade Français c’est un regret ?

Oui, un gros regret... Mais c'est la vie.

Quelle règle peut-on mettre en avant pour favoriser des joueurs d’évitement ?

Il faudrait peut-être accélérer le jeu d'une façon générale. Puis former et sélectionner des joueurs qui ont des qualités rugbystiques au-dessus de la moyenne, bien plus que physiques.

Que penses-tu des renforts de joueurs de Top 14 sur quelques tournois du World Series ? Qui verrais-tu en particulier ?

Je pense que c’est une très bonne chose, car plusieurs joueurs de Top 14 ont des profils de joueurs à 7. Cependant, il y a une grosse différence sur la dimension de la condition physique. Il faut être prêt physiquement. Sinon tu ne tiens pas 3 minutes à 7. J'ai moi-même perdu 7 ou 8 kilos. Je verrais bien un joueur comme Antoine Dupont, avec des qualités physiques et de duels très supérieures à la moyenne. Un joueur comme Sekou Macalou pourrait être exceptionnel également s'il travaille son cardio !

ALLEZ ON SE RENTRE DEDANS

Une anecdote croustillante à nous faire partager pour commencer ?

Jean-Pascal Barraque n'est pas tout seul dans sa tête. Ils sont très nombreux là-haut.

Depuis combien de temps dure cette bromance avec lui d'ailleurs ?

Ouf, cette idylle dure depuis qu'on a 17 ans. Soit plus de 10 ans maintenant, même si nos chemins ont été très différents, nous nous retrouvons à 7 pour notre plus grand bonheur.

Si un jeune qui débute veut devenir le nouveau Marvin O’Connor... Que ne doit-il pas faire ?

Il ne doit pas se prendre trop au sérieux. Il faut qu'il soit un bon coéquipier, mon leitmotiv de toutes mes années professionnelles. Ce ne serait pas moi sinon, et c'est bien cela le plus important, avoir des coéquipiers qui deviennent tes amis pour longtemps.

Tu es passé par l’Aviron Bayonnais, des restes de Basque ?

Ongi etorri, Egun On... Aretz Iguiniz m'a bien appris le Basque pendant mes 4 années sous les couleurs ciel et blanches.

Qui est le plus coquet à Marcoussis ? Le plus râleur ? Le plus bosseur ?

Le plus coquet, c'est définitivement Sacha Valleau. Le plus râleur ? Jean-Pascal Barraque, et de très loin. Le plus bosseur, c'est certainement Paulin Riva ou Samuel Alerte.

Sur une échelle de 1 à 10. Le 1 correspond au sans gluten et le 10 au cholestérol. Tu te situes où ?

A 5. Je ne suis pas un grand gourmand, mais j'aime bien manger quand même.

Combien de cravates as-tu vraiment subi sur un terrain de rugby ?

Un nombre incalculable. Bon, j'avoue que des fois je n’avais pas grand-chose. Mais ce n'est pas de ma faute si je ne fais que 1m74...

Tu es plutôt actif sur les réseaux sociaux, un joueur à nous conseiller pour un follow intelligent ?

Je vous conseillerais Benjamin Fall. C'est le plus fort sur les réseaux. Une organisation sans faille, à la pointe de la technologie.

Peux-tu balancer un pote, comme ça, gratos ?

Guillaume Rouet, vraiment un trop gros nez pour un si petit corps.

Après Moscato, cite-nous un joueur capable de remporter Danse Avec Les Stars.

Je dirais encore une fois Guillaume Rouet, un talent hors-norme lorsqu’il faut enflammer le dancefloor.

Qui est le chouchou à Marcoussis ?

Ahah joker ! Honnêtement je ne sais pas. Mais pas moi (rires).

Quel est le joueur que tu bades ? Celui dont tu as peur ?

Jason Robinson. C'est LE joueur que j’ai badé, et je pense que même a 40 ans passé, il ferait encore de nombreuses misères à tous les joueurs adverses. Il était exceptionnel sur ses qualités d’évitement, d'appuis. Dès qu'il touchait le ballon il se passait quelque chose et il m’a vraiment marqué. Sinon Joe Rokocoko, la classe à l'état pur, une humilité incroyable, et surtout, j'ai eu la chance de jouer avec lui pendant 4 ans. Chose dont peu de personnes peuvent se vanter. Je n’ai pas vraiment peur d’un certain joueur, mais il faut reconnaitre que les Fidjiens à 7 sont impressionnants. J'ai rarement vu des joueurs aussi doués au rugby.

Qui nous conseilles-tu pour une prochaine interview ?

Je vous conseillerais Alexandre Lagarde. Toujours plein d'enthousiasme et de bonne volonté pour répondre aux questions.

Pour clore cet entretien. Je te propose de me poser une question à laquelle je répondrai sincèrement. Je suis bon joueur.

Thibaud, dis-moi que tu as déjà joué au rugby

Joué est un bien grand mot. J'ai pratiqué ce sport obscur pendant 21 ans. Et il faut reconnaître que je n'étais pas très doué pour ça. Par contre, je peux te donner rendez-vous au Rugby No Limit en Juin ! Mais plutôt proche du comptoir, je n'ai pas très envie de me ridiculiser avec un ballon.

Un mot pour la fin ?

Merci pour l'interview, c'était très sympa. Au plaisir d'en refaire une.

RIDEAU LES GARS

C'est ici que se termine cet entretien. Frustré de ne pas avoir pu rencontrer le personnage que semble être Marvin O'Connor. Toutefois, je propose un Acte 2 lorsque ce dernier aura posé pied sur le sol français.

Who's next ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Suis content pour lui qu'il ait retrouvé le plaisir de jouer, le serais encore plus s'il retrouvait le plaisir de gagner, il le mérite.

  • breiz93
    36918 points
  • il y a 6 mois

Le peu que je l'ai vu à Jean Bouin, j'ai apprécié.
J'étais déçu pour lui quand il y a eu le grand ménage au SF.
Heureux pour lui qu'il ait pu rebondir à 7.

1 Mètre 74 ? Un soupçon trop grand pour passer en dessous des cravates...

Là, ce sont les matchs qui sont perdus...

Pourrait-on avoir une interview de Sekou Macalou ?

@coupdecasque

ou de son frere?

  • dusqual
    27094 points
  • il y a 6 mois
@Le Haut Landais

ou de ses tongs?

@dusqual

Ses chaussettes doivent être sèches et archiséches maintenant.

Derniers articles

News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
Sponsorisé News
News