Au Sénégal, le ballon ovale vient en aide aux jeunes grâce à la Maison du Rugby de Yoff
La Maison du Rugby de Yoff vient en aide aux jeunes.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Au Sénégal, le ballon ovale vient en aide aux jeunes grâce à la Maison du Rugby de Yoff. Un Français, Florian Bechade a décidé d'y être volontaire.
En juin 2009, la Fédération sénégalaise a créé la ''Maison du Rugby'' à Yoff, une commune de Dakar. Il s'agit d'une institution éducative, qui accueille des enfants et des jeunes de 7 à 17 ans dont la plupart sont issus de familles défavorisées, avec une gratuité totale pour leur adhésion et toutes les activités. Elle a pour but la pratique du rugby comme prétexte pour éviter que les enfants traînent dans les rues. Avec une soixantaine d'inscrits en 2009, elle a vite vu ses effectifs se multiplier par dix avec une prédominance des filles. La MDR, est ainsi l'antichambre des équipes nationales de rugby à 7 filles et garçons Sénior et à 15 en junior garçons (8 sélectionnés). Un Français, Florian Bechade a décidé de se porter volontaire pendant quelques mois pour apporter sa pierre à l'édifice.

Comment est né ce projet ?

Le projet était dans les cartons depuis quelques années, mais faute de moyens... il ne pouvait voir le jour.. La fédération sénégalaise a créé la maison du rugby avec l'aide d'associations françaises, comme les enfants de l'Ovale, les apprenties d'Auteuil, « get into rugby » ou même la Principauté de Monaco qui est le principal partenaire. Il s'agit vraiment d'un partenariat entre la fédération sénégalaise, et des Français fous de rugby. Cela a été quand même rapide au final.

Pourquoi avoir choisi de partir au Sénégal ?

Je fais partie du projet en tant que volontaire service civique, je ne suis pas là très longtemps (seulement 5 mois de novembre à avril) grâce à un projet d'échange Sénégal France, le projet "WECCEE" de l'association Cool'eur du monde à Bordeaux. Un projet qui a permis d'échanger 10 Français au Sénégal et 10 Sénégalais à Bordeaux. Il s'agit d'un projet de réciprocité. Mon binôme lui est en "apprentissage" au club de Lormont en tant que joueur, éducateur entre autres. Quant à moi, je joue aussi aux Panthères de Yoff, en top 12, je suis entraîneur et responsable communication.

Je suis de formation commerciale automobile à Pau dans le 64 et joueur, depuis environ 12 ans. En France, je joue en Fédéral 3 à Pont Long, Serres-Castet (64 près de Pau). Ce projet de service civique m'a de suite plu, car j'avais besoin de changer d'air, de découvrir une nouvelle culture et un nouveau pays, notamment à travers la pratique du rugby, qui est différente au Sénégal puisqu'il s'agit d'un sport nouveau, pays où prédominent la lutte et le foot.

Au Sénégal, le ballon ovale vient en aide aux jeunes grâce à la Maison du Rugby de Yoff
Crédit image : Florian Bechade

Ça ne doit pas être facile d’intéresser les jeunes au rugby ?

Les filles sont plus intéressées que les garçons, car c'est le seul sport au Sénégal avec le basket qui s'intéresse à elles. En effet, le foot et la lutte sont pour les hommes, et du coup, les filles n'ont pas beaucoup d'occupations. Avant la MDR, certaines n'allaient plus à l'école et faisaient seulement les tâches domestiques quotidiennes. Du coup, le rugby qui est ouvert à tous, est parfait pour elles, car elles s'y retrouvent et passe de bon moment, en plus de faire de très bon résultat sportif en rugby à 7. Le rugby nous aide à promouvoir les valeurs, dans un pays où les jeunes "traînent" dans la rue, et ont souvent une éducation difficile du fait qu'ils sont issus de famille nombreuse. Le rugby est un bon vecteur, et apporte ce qu'ils ont besoin. Sur un mur de la maison, on a fait écrire les valeurs fondamentales : respect, engagement, solidarité, dépassement de soi et convivialité.

La suite en page 2
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Très bonne initiative !

Pour y avoir vécu 3 ans, je connais les conditions de vie au Sénégal, malheureusement l'éducation n'est pas une priorité pour tout les politiques et beaucoup d'enfant se retrouve à mendier dans la rue ou faire des taches domestiques.. sans autre occupation ..
Alors une Ecole de la Vie totalement gratuite ne eut être qu'une bonne idée !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts