Interview des parents de Ruby le Rugbyman

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Interview des parents de Ruby le Rugbyman
Aujourd'hui, nous vous proposons un interview des créateurs de Ruby le Rugbyman avec qui nous sommes en contact depuis quelques temps maintenant, et qui nous envoient de temps à autre leurs créations. Ils sont des amoureux du rugby et du coup de crayon qui vivent en terres catalanes, et ont répondu à quelques questions pour nous permettre de mieux les connaître.  Béa, Franck, à vous la parole !

1. Racontez nous en quelques mots l'histoire de Franck et Bea et le dessin, on veut tout savoir !

Franck : je m'appelle Franck, j'ai 45 ans. Je suis souffleur de verre néon à Perpignan. Après 20 ans de création artistique en néon (mais toujours avec de l'humour) il était logique que je "m'en prenne" à mon sport préféré (auquel j'ai joué moi-même étant jeune) ! En vivant dans un département aussi impliqué dans le rugby, la démarche était presque naturelle. Grand fan d'humoristes comme le Professeur Choron, et de dessinateurs comme Serre, Trez, Rouxel (papa des shadocks), Chenez..., j'ai abandonné la sculpture néon pour le dessin et la peinture...

Béa : je m'appelle Béatrice, j'ai 40 ans. Je gère ma propre mini-entreprise de communication (création de sites Internet et graphisme). Depuis aussi longtemps que je m'en souvienne, j'ai toujour dessiné - notamment des BD, mais je dessine et je peins dans des styles très différents. C'est vraiment une passion.

Béa et Franck : nous nous sommes rencontrés à une expo à laquelle nous participions tous les deux il y a 15 ans. Le courant est passé... au niveau artistique comme à la ville, puisque depuis nous vivons ensemble ! Et concernant Ruby, même si nous avons chacun nos propres "mondes" créatifs, nous travaillons ensemble.

2. D'ou vient cette passion pour le rugby ?

Béa : je vis à Perpignan et je suis née à Toulouse !

Franck : amoureux de tous les sports, je trouve au rugby des valeurs humaines fortes qui se perdent un peu dans d'autres sports collectifs (que je ne citerai pas). Mais attention quand même que l'argent ne gâche pas cette bonne ambiance.

3. Selon vous, peut-on rire de tout dans le rugby ?

Béa et Franck : comme disait Pierre Desproges, oui, mais tout dépend avec qui... Autrement dit, on peut passer avec des dessins toute sorte de message, y compris sur des sujets qui fâchent, maintenant on ne peut pas garantir qu'ils plairont à tous le monde. Nous nous efforçons toutefois de garder du respect envers ce sport et ses acteurs.

4. Question bête : quelle équipe supportez vous ? On s'y attend un peu ;-)

Béa et Franck : devinez ? L'USAP bien sûr, mais nous avons également de l'affection pour Toulouse, Bourgoin. Et Béziers nous manque.

5. Racontez-nous votre aventure avec Provale et l'association USAP


Béa et Franck : c'est tout simple. Nous avons fait connaître nos dessins à Provale / Agence XV. Ils ont aimé et depuis, nous avons la chance nous avons la chance d'avoir été publié dans plusieurs numéros (y compris le prochain). Un merci tout particulier à Mathilde Lacrouts !

Quant à l'association Usap (nous avons rencontré des hommes et des femmes passionnés, garants de l'Ecole de de Rugby et qui donnent généreusement beaucoup de leur temps pour le club), cela s'est passé à peu près de la même façon. Donc depuis, nous publions sur le site internet chaque semaine, et sur le magazine des partenaires. Un remerciement au sympathique Président Bruno Soteras et toute son équipe, et en particulier toute notre amitié pour le responsable de la communication (qui se donne vraiment à fond), Christian Roustany.

6. Vivez-vous du dessin aujourd'hui ou avez-vous d'autres activités en parallèle ?

Franck : non, pas du tout.

Béa : malheureusement non, pour diverses raisons. Mais le graphisme me permet un peu d'exercer ma passion pour l'art graphique.

Béa et Franck : à côté de nos métiers, nous nous amusons donc avec les gags de Ruby, que nous avons récemment retranscrits sous forme de tableaux sur toile en acrylique. Nous projetons plusieurs expositions autour de Perpignan - dont une à Aimé Giral - et pourquoi pas dans d'autres stades français.

7. Avez-vous pour projet de sortir un livre de vos dessins ? Une BD ? Autre ?

Béa et Franck : peut-être un jour, ça fait en effet plusieurs fois qu'on nous le demande, donc, on commence à réfléchir à l'édition d'un petit livret genre BD.
Sinon en attendant il y a toujours les sites :
www.ruby-rugbyman.com bien sûr, mais aussi
www.humour-a-facettes.com
www.bluedog-le-bouledogue.com
www.petit-caganer.com
et dans un autre style (sculptures néon) : www.flavus.fr

8. Un mot à ajouter ?

Béa et Franck : Vive le rugby ! Et tous nos voeux à tous pour l'année 2012 !

Merci à eux d'avoir pris le temps de nous répondre, et longue vie à Ruby !

Sélection de leurs créations


Interview des parents de Ruby le Rugbyman

Interview des parents de Ruby le Rugbyman

Interview des parents de Ruby le Rugbyman

Interview des parents de Ruby le Rugbyman

Interview des parents de Ruby le Rugbyman
Franck, une des ses œuvres néon : "Attentat sur seconde ligne" (1989)
Nico
Nico
Cet article est rédigé par Nico, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Cedric
  • il y a 8 ans

Merci au Rugbynistère pour donner à connaître les amoureux du rugby!

Et merci à Béa et Frank pour leur travail fort sympathique!

Bonne continuation!

J'adore "l'attentat sur seconde ligne"! Mais j'attends "la réaction du seconde ligne à cet attentat"

Derniers articles

News
Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News
News
News
News