Fédérale 3 - 8 victoires de rang pour l'US Ris-Orangis, pas une surprise pour son demi de mêlée Sébastien Audinet

Ecrit par vous !
Fédérale 3 - 8 victoires de rang pour l'US Ris-Orangis, pas une surprise pour son demi de mêlée Sébastien Audinet
Sebastien Audinet est dévoué à son club. Crédit photo : Thibault Audouy
Fédérale 2
  • Matchs joués
  • Victoires
  • Classement
  • Points marqués
  • Points encaissés
Sébastien Audinet (26 ans), demi de mêlée l'US Orangis Rugby passé par le Racing, évoque l'excellent début de saison son club en Fédérale 3.

L'US Ris-Orangis réalise un excellent début de saison avec 8 matchs gagnés sur 8 dont 5 avec le bonus offensif. Comment expliques-tu cela ?

Il faut déjà savoir que ce n’est pas quelque chose de très nouveau pour nous, parce qu’il y a un gros projet au club qui a été mis en place il y a trois ans pour monter en Fédérale 2. Depuis, le club se structure pour être capable de monter et surtout d’être capable de se maintenir si jamais on y arrive. La première saison, on a perdu au premier tour du championnat de France et on avait concédé que deux matchs en phase régulière. L’ année dernière, on a perdu un match de phase régulière puis au deuxième tour lors du match de la montée contre les Bernais. Donc naturellement, cette année le projet c’est vraiment de monter. 

J’attaque ma troisième saison au club. Avant, je jouais pour un autre club de région parisienne qui évolue en division d'honneur, un niveau en-dessous, et depuis que je suis arrivé le club fait l’effort de recruter 5 ou 6 joueurs qui apportent une vraie plus-value. Tous les ans, ces joueurs arrivent pour renforcer le projet et aujourd’hui, l'équipe est quand même relativement compétitive. 
Après on a une grosse échéance ce week-end face à Plaisir, qui est deuxième de poule et qui a le même objectif que nous, remonter en Fédérale 2. A mon avis cette rencontre va être cruciale pour la suite.

Dans quel état d'esprit êtes-vous avant ce dernier match aller contre votre dauphin, le Plaisir Rugby Club ?

On y va pour gagner mais je ne peux pas dire qu’on va gagner. Ce serait manquer d’humilité. Mais on y va vraiment avec l’intention de faire un gros match. L’année dernière on les a battus deux fois. C’est une équipe qu’on connaît bien et qui nous connaît bien et on sait que ça sera particulièrement compliqué. L'objectif n'est pas de juste ramener un point de bonus. On y va vraiment dans l’optique de gagner. Parce que si jamais on l'emporte, ça pourra nous permettre de prendre 8 points d’avance en tête du championnat et de se mettre dans une situation plus que favorable pour remplir notre objectif : terminer en tête de la poule 2.

Quels sont les points forts de votre équipe ?

C’est principalement sa capacité de jouer au ballon, de le faire vivre et de mettre beaucoup de vitesse dans notre jeu. C’est une vraie qualité technique. On est loin d’être les plus costauds et je pense aussi qu’on est loin d’avoir les meilleurs joueurs. Par contre, collectivement, il y a une vraie qualité de jeu avec des joueurs que se sont vraiment tournés vers le déplacement du ballon et la vitesse.

Crédit photo: Les 7 salopards
Crédit photo: Les 7 salopards

En cas de montée, sur quoi allez-vous devoir travailler pour vous maintenir en Fédérale 2 ?

Le travail sur la conquête et sur la densité physique des avants comme pour les trois-quarts. Aujourd’hui on n’est pas ultra costaud et on sait que la Fédérale 2 est exigente à ce niveau. En plus du côté physique, ce championnat demande une rigueur d’organisation offensive et défensive qu'on nous ne possèdons pas encore selon moi, mais sur laquelle on bosse déjà.

Est-ce qu'il y a un joueur qui sort du lot sur pré ou à l'apéro ?

Oui, notre demi d’ouverture, Florent "RCO" Lacroix. Il est incroyable. À chaque fois qu’on a un retour en bus, il chante au micro et nous fait des prestations. C’est un artiste. Il chante tout le temps, il est tout le temps en train de faire le clown, c’est notre mascotte. C'est le meilleur pour faire des imitations de Freddie Mercury ! Il y a quelques années, il avait les cheveux longs, il a les coupés depuis et toutes les équipes qu’on jouait avant nous demandent où est passé notre star aux cheveux longs. Tout le monde le connaît en Île-de-France. Même sur le terrain, il déconne tout le temps. 

A ce propos, quelle a été la plus grosse bringue que vous ayez vécue ?

L’ année dernière, lors du retour en TGV depuis Dunkerque, on a bien rigolé avec les contrôleurs et avec d’autres passagers. Il y avait quelqu’un qui n’était pas très content de nous voir mais nous on était très content d’être avec eux. Ça avait été difficile sur le terrain. On avait pris un carton rouge. Il y avait eu plusieurs bagarres, un arbitrage difficile. On avait gagné dans des conditions particulièrement difficiles. Ça a certainement été le moment plus dur sur le terrain et le retour plus sympa.

Des moments qui forgent un groupe. On imagine qu'il y a aussi un rituel de passage pour les jeunes joueurs lors de leur premier match avec l’équipe senior.

Oui, effectivement les jeunes qui intègrent l’équipe senior sont un peu bizutés. Il y a un rituel de passage qui consiste à choisir un parrain parmi les anciens. Après, le bizutage se fait au cas pas cas. Le parrain n’est pas imposé. Personellement, j’ai choisi un vieux joueur du club et très bon ami depuis longtemps. C'est le nouveau qui choisit alors on prend la personne qu’on apprécie et ça se passe toujours très bien.

Comment envisages-tu la suite de la saison ?

On a un groupe qui est vraiment très soudé autour de l’objectif de cette année qui d’aller le plus loin possible avec l’humilité qu’est propre au rugby. On a très envie de bien faire pour réussir cette montée qui nous a échappé l’année dernière contre une équipe qu’était plus expérimentée que nous. On n’avait pas perdu parce qu’ils étaient meilleurs, on avait perdu parce qu’ils étaient mieux préparés que nous, donc on a tous très envie de bien se préparer pour vivre une très belle saison. L’avenir nous dira jusqu’où on aura la chance d’aller, mais on travaille pour aller le plus loin possible.

Nicolas Utrilla
Nicolas Utrilla
Cet article est rédigé par Nicolas Utrilla, référent du club US Ris Orangis. Merci à lui ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
Transferts
News
News
News
News