Les Chap’s Angels de l’INSA Lyon à la conquête du Japon
L'INSA à la conquête du Japon !

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
L'association des Chap's Angels, de l'INSA Lyon, a pour projet de partir en tournée au Japon.

C’est sur leur petit coin de pelouse synthétique, à l’écart des amphis, qu’aiment se retrouver les rugbymen/women de l’INSA Lyon. Quatre équipes masculines pour deux équipes féminines, autant vous dire que les aficionados du ballon ovale et de ses valeurs sont nombreux sur les bords du Rhône. Chaque semaine cette joyeuse troupe s’entraine dans le but de briller dans les divers championnats universitaires, si bien que les garçons sont vice-champions de France grandes écoles à VII et à XV tandis que les filles n’en sont pas en reste puisqu’elles sont vice-championnes de France en Nationale 2. Néanmoins, cette année, en plus du championnat continental les joueurs et joueuses de l’INSA partent pour leur tournée biannuelle et s’envoleront en avril prochain défier les universités japonaises.

Créée en 1990, l’association des Chap’s Angels (en l’honneur de Roger Chapuis, ancien professeur de sport à l’INSA et initiateur du rugby universitaire Lyonnais) est inscrite dans la culture insalienne et incarne à sa façon la convivialité, la bringue et la camaraderie. Du terrain aux performances musicales, en passant par la folle ambiance des repas terroirs,  les Chap’s s’efforcent à entretenir un esprit familial si cher à notre sport. Ainsi, par le biais de cette association et de nombreux investissements personnels, ils rassemblent depuis 2 ans les fonds qui serviront  à cette tournée en terre nippone. Organisation de tournois de rugby en association avec Boccard, sécurité du marathon de Lyon, vente de cidre, mise en place d’un crowdfunding, les futurs ingénieurs se démènent pour pouvoir « se régaler la chique » au Japon.

Après l’Argentine en 2013 et le Canada en 2015, cette bande de copains s’attaque au Japon, pays organisateur de la Rugby World Cup 2019. Au programme : visites d’entreprises et d’universités partenaires de l’INSA, match des Sunwolves, bain chauds et peut être même combat de Sumo, mais bien sûr et avant tout des matchs de rugby contre les universités locales accompagnés de leurs quelques liqueurs d’après match ! En somme, une découverte de la culture rugbystico-japonaise.

 La tournée au Canada, c’était vraiment haut-dessus ! On a pu découvrir cette nouvelle culture, à base de cul-sec, de grands coups de casque et de grosses poutines bien grasses. Pour le rugby, les Canadiens n’étaient pas du genre à écarter les ballons, donc nous devant on a dû s’embugner à chaque match ; Que du bonheur ! Et alors les soirées, je pense qu’on peut appeler ça la grande régalade, des litres de produit qui tombaient, au point qu’on puisse tous se dire « mon dieu que j’en suis à mon aise quand l’apéritif est auprès de moi. ». Pour ce qui concerne les contenus des soirées, je suis désolé mais ce qui se passe au Canada reste au Canada.

À en écouter Dylan (pilier ou centre, oui oui , pilier ou centre de l’équipe de série 1 du Rhodia) nous parler de ses souvenirs du Canada, on a tous envie de décoller pour Tokyo dès demain. D’ailleurs à ce sujet, Léopold, actuel président des Chap’s et centre de l’équipe réserve de Montélimar, espère « [s]’en mettre plein le porte-pipe avec les copains parce qu’au final y a que ça qui compte et inversement ».

Enfin si vous voulez en apprendre plus sur leur voyage et suivre leurs aventures une fois arrivés au pays du soleil levant, suivez-les sur Facebook

Merci à Baptiste Cretin !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News
News