VIDEO. World Rugby essaie de nouvelles règles en France

VIDEO. World Rugby essaie de nouvelles règles en France
Les nouvelles règles arrivent avec World Rugby.
Découvrez les nouvelles règles de World Rugby qui débarquent en France dans les compétitions de jeunes. Le but ? Évoluer vers un jeu plus offensif. Attention petite révolution en marche ! Les années post Coupe du Monde sont toujours les témoins de changements de règles importants. World Rugby planche sur de nombreuses modifications depuis plus d’un an, mais le beau jeu entrevu dans la compétition la plus importante de notre sport pourrait freiner pas mal de ces initiatives. On se souvient du gros changement suite à la Coupe du Monde 2007 avec l’émergence de l’assistant plaqueur qui était un véritable frein au spectacle. Suite à cette compétition française, le législateur avait décidé d’obliger le joueur debout qui participait au plaquage à lâcher distinctement le plaqué. Mais il faut dire qu’en 2015, on a vu une RWC bien plus tournée vers l’offensive. (Merci PSA... les nations du sud).

Qu’importe, World Rugby a décidé de tester plusieurs changements dans 8 compétitions, la plus importante étant la Coupe du Monde des - 20 ans, ce qui démontre bien de l’envie de voir évoluer le rugby vers un jeu de plus en plus offensif. La majorité des règles est actuellement testée dans la compétition qui regroupe les joueurs des pôles espoirs, soit ce qui se fait de mieux entre 16 et 18 ans en France (ou presque).

Petit aperçu des changements testés notamment sur le terrain de Ramonville (à côté de Toulouse) et celui de Béziers.

Plaqueur/Plaqué :

Le plaqueur doit revenir dans son camp pour disputer le ballon une fois qu’il est debout.

Dédé Puildébut, arbitre au Rugbynistère, nous éclaire :

World Rugby fait la guerre aux plaqueurs, ce n'est pas nouveau. Aujourd’hui, le plaqueur peut joueur le ballon n’importe où dans la zone plaqueur-plaqué si aucun ruck n’est formé. Dans les nouvelles dispositions, il n’a plus cet avantage.

Ruck :

Un ruck commence lorsqu’au moins un joueur de l’équipe attaquante est debout sur ses pieds et sur le ballon qui se trouve au sol (Joueur plaqué, plaqueur + 1). À ce moment-là, la ligne de hors-jeu est créée. Seuls les joueurs occupant le poste de demi de mêlée peuvent jouer le ballon à la main (sortir le ballon de la mêlée spontanée). Ils doivent être sur leurs pieds et en jeu. Ils doivent ensuite courir, faire une passe ou un coup de pied.

La ligne de hors-jeu défensive, lors d’un ruck, correspond au pied le plus en arrière du joueur=+ 1 mètre. Elle est à faire contrôler par un arbitre assistant.

Exemple en vidéo sur un match interpole :

Dédé Puildébut, arbitre au Rugbynistère, nous éclaire :

Beaucoup de changements dans la règle de la mêlée spontanée avec un impact très important. Faire respecter une ligne de hors-jeu pour les non-participants à +1 mètre est un sacré atout pour les équipes porteuses du ballon. Ça va être dur à faire rentrer dans la tête des joueurs au début… et aux arbitres de l’appliquer.

Pour la règle de la constitution du ruck, c’est logique. La règle d’aujourd’hui dit que la mêlée spontanée est créée quand deux joueurs, un de chaque côté, sont liés entre eux (ce qui implique la création des lignes de Hors-jeu) mais en pratique on considère que le ruck est formé avec un seul joueur. Pour la règle du demi de mêlée qui serait seul à saisir le ballon, on évite les joueurs qui prennent le ballon dans la mêlée spontanée et percent dans l’axe. Gorgodze est un spécialiste.

La suite des nouvelles règles, P. 2