XV de France. Les confidences de Rémi Lamerat sur la fameuse nuit d'Édimbourg
Rémi Lamerat se souvient encore de la nuit d'Édimbourg.
Le trois-quarts centre du XV de France Rémi Lamerat est revenu pour L'Équipe sur la nuit agitée qui s'est déroulée en Écosse en février 2018.

Sorti sur commotion lors du match contre Castres en octobre, Rémi Lamerat n'avait repris la compétition qu'à Noël, pour les désormais traditionnels Boxing Days, face au Stade Toulousain. Désormais de retour sur les terrains, le trois-quart centre clermontois a accordé un entretien à L'Équipe dans lequel il revient, entre autres, sur la fameuse nuit d'Édimbourg, qui avait fait tant parler en février dernier. Ce soir-là, lui et sept autres joueurs avaient décidé de sortir après le match contre l'Écosse, perdu 32 à 26. Mais le lendemain, Rémi Lamerat et cinq des « fêtards » furent interpellés à l'aéroport par la police écossaise. Ils ont tous été entendus comme témoins d'une agression sexuelle. L'incident avait alors été clos, mais l'ensemble des fautifs avait été écarté du groupe pour la suite de la compétition. Une sanction acceptée sans contestation pour le joueur auvergnat.

XV de France. Joueurs impliqués, audition comme témoins, blessures étranges : ce qu'on sait sur les événements d’Édimbourg

« On a un devoir de représentation »

Si la mise à l'écart de ces joueurs par Jacques Brunel et son staff fut jugée sévère par certains, elle a été considérée comme parfaitement logique pour Rémi Lamerat : « J'ai compris cette mise à l'écart parce qu'on a un devoir de représentation, une image de l'équipe de France à respecter. C'est plus ce qui s'est dit autour de moi que j'ai eu du mal à accepter, parce que c'est quelque chose que je ne pouvais pas maîtriser. Dans ces cas-là, tu te fais tout petit et tu donnes tout sur le terrain pour te rassurer. En fait, je me suis servi de cette histoire comme motivation supplémentaire pour être bon avec Clermont. J'ai pris ça comme un coup de "boost" ». En ce qui concerne la décision ayant été prise par les joueurs, à savoir être sortis ce soir-là, si l'international français (19 sélections) reconnaît être plutôt fêtard et avoir eu envie de décompresser, il regrette néanmoins son action : « Évidemment, cette histoire te fait réfléchir. Tu te dis qu'en équipe de France, tu as plutôt intérêt à attendre la fin du Tournoi ou d'une tournée avant de partir en virée ».

Les bannis rapatriés

La sanction de Jacques Brunel ne fut finalement que temporaire, puisque l'ensemble des joueurs, excepté Yacouba Camara et Geoffrey Palis, blessés, ont retrouvé la sélection quelques mois plus tard, lors de la tournée d'été pour la majorité. Arthur Iturria, qui avait également témoigné peu de temps après l'événement, a notamment réalisé une tournée de novembre très satisfaisante.

XV de France : Arthur Iturria donne sa version des faits : ''je me suis ouvert le visage en heurtant la table de nuit''Dans la liste du XV de France pour cette tournée dans un premier temps, Rémi Lamerat avait dû finalement déclarer forfait suite à sa commotion. Malgré tout, le trois-quarts centre réalise une saison plus que convaincante avec l'ASM et pourrait très probablement être appelé de nouveau par Jacques Brunel pour le Tournoi des 6 Nations.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Punaise ça craint ça des Montferrandais qui ne tiennent pas le pure malt... ????

Il réalise une moitié de moitié de saison, on ne peut pas dire qu'il pête réellement la santé, non?

  • ced
    96119 points
  • il y a 6 mois

et je rassure Antoine concernant les commentaires plus bas, c'est comme pour BFM, tout le monde critique mais tout le monde le regarde et certains tueraient pour passer 5 min à l'antenne

  • Ahma
    74734 points
  • il y a 6 mois
@ced

Je souscris à ton argumentation, juste que je ne sais pas si à sa place une comparaison avec BFM me rassurerait.

  • ced
    96119 points
  • il y a 6 mois
@Ahma

tu es jaloux parce que moi j'ai déjà parlé à Jean-Jacques Bourdin

  • ced
    96119 points
  • il y a 6 mois

"J'ai compris cette mise à l'écart parce qu'on a un devoir de représentation, une image de l'équipe de France à respecter"
il faut donc que les mecs se fassent interpeller par la police pour le comprendre ...
l'avantage quand tu pousses de la fonte c'est que t'as pas besoin de réfléchir

  • Seyfr
    3459 points
  • il y a 6 mois

Si on pouvait laisser cette "fameuse nuit" dans les journaux People et se concentrer sur des choses un peu plus rugbystiques...

Les gars, si vous pouviez arrêter de parler de boxing days, beaucoup sur ce site vous serait reconnaissant

Nos amis du nistere sont partis à la chasse à clicks... c’est dommage

  • Jak3192
    46648 points
  • il y a 6 mois

Antoine Poussin
rédacteur de l'article,
a l'art du titre,
à défaut de celui de l'info.

Evitez ce genre de piège à la c*n
ce serait dommage que ce site tombe plus bas que.... d'autres publications
pas forcement rugbystiques

  • AKA
    44006 points
  • il y a 6 mois

Tout çà pour rien! On ne connaît toujours pas l' identité de la table de nuit ni du réverbère! 🙁

@AKA

Pour le réverbère, Séraphin Lampion a dementi !

  • FRLab
    38008 points
  • il y a 6 mois

Je me demande encore pourquoi j'ai cliqué sur l'article car c'est probablement à cause de ça qu'on a ce genre d'article même si c'est surprenant ici. Bref on a les média qu'on mérite parait-il, mais je pensais être un peu au-dessus. Je ne le referai plus promis 😉

  • tropico
    9836 points
  • il y a 6 mois

agression sexuelle normal Lamerat cest le sosie de Manuel Ferrara

Nessie , vous savez ! le monstre du Loch Ness …. et ben c'était une table de nuit !

C'est piqué dans l'Équipe ou dans Closer ? Ah, le torchon quotidien du sport (pourquoi quotidien ? Parce qu'on va aux cagoinces tous les jours.) l'a piqué à Voici. OK on comprend tout, sauf pourquoi ça fait un article ici.

On n’en sait toujours pas plus sur l’identité des réverbères et des tables de chevet de cette folle nuit écossaise ! Il faudra attendre une prochaine tournée triomphale de cette équipe de France pour que quelques bouches d’égouts ou autres porte-manteaux nous en disent un peu plus...

  • Yonolan
    6324 points
  • il y a 6 mois

Même à la relecture je ne vois pas de faits nouveaux ou même sa version sur cette nuit là..Au delà du titre un peu racoleur et d'un article vide de précisions, j'aurai bien aimé savoir qui avait donné l'autorisation aux joueurs de sortir puisque dans les milieux bien informés ou parle souvent du vice-président ...
Bon on le saura a la fin de la mandature de Bernie car jusque là les langues ne se délieront pas

@Yonolan

Ça confirme qu'ils avaient bas le moral en Ecosse !

On voulait du saignant, du crade a minima du croustillant,on a du tssssssssss.
Pour les titres z'avez débauché un mec de chez Détective ?

Les "confidences", rien que ça. Où sont-elles ?

@Yann Béli

Frustré ?

  • mimi12
    63903 points
  • il y a 6 mois
@lelinzhou

Avoue que le titre est un peu putaclic !

@mimi12

« Un peu » qu’il a dit.

@mimi12

J'ai cru que j'étais sur Rugbycaca !

Derniers articles

Transferts
News
News
News
News
Transferts
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News