World Rugby s'associe à Alibaba et vise un million de licenciés en Chine d'ici 10 ans
La Chine s'éveille au rugby.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Un million de joueurs en Chine dans 10 ans c'est l'objectif du partenariat stratégique passé par World Rugby et Alibaba, géant chinois du commerce en ligne.
Un million de joueurs en Chine dans 10 ans. C'est l'objectif du partenariat stratégique passé par World Rugby et Alibaba Sports Group (Alisports) en marge de l’étape du circuit mondial de rugby 7 disputée à Hong Kong le week-end dernier. Ce chiffre peut paraître totalement fou au premier abord. D'autant qu'il n'y avait que 5 430 joueurs en 2010 selon Rugby365. Mais ce serait oublier que la Chine est le pays le plus peuplé du monde avec plus de 1,3 milliard d'habitants. À titre de comparaison, en France, la FFR dénombrait 438 144 licenciés pour 66 millions d'âmes à l'issue de la saison 2014-2015, soit 0,6 % de la population française. Un million de joueurs en Chine, ça ne représenterait finalement que 0,07 %.

Promouvoir le rugby à l'école

Pour y parvenir, l'instance internationale s'est associée au géant chinois du commerce en ligne, Alibaba. Lequel va investir massivement dans le programme "Get Into Rugby" pour aider la China Rugby Football Association (CRFA) à promouvoir l'ovalie via des programmes de formation et d'entraînement. Les écoles et les universités vont être particulièrement ciblées "dans le but d'attirer et de séduire de nouveaux participants et ainsi déverrouiller le potentiel de croissance dans le pays le plus peuplé au monde", note le site de World Rugby. Et ce, aussi bien chez les hommes, dont la sélection nationale pointe au 69e rang du classement international, que chez les femmes (24es).

Midi Olympique de rappeler que le groupe chinois, dont le chiffre d'affaires était de 6,5 milliards d'euros en 2014, est déjà présent dans le monde du football puisqu'il "détient 38 % du club du Guangzhou Evergrande", tout en étant sponsor de la FIFA et des fédérations internationales de Basketball et de boxe. A l'heure actuelle, la collaboration avec la China Rugby Football Association est centrée sur sept provinces. Mais à travers ce partenariat, Alibaba entend bien "atteindre des objectifs encore plus ambitieux dans les programmes et compétitions à destination des hommes et des femmes à XV ou à 7 dans les villes, les provinces ou au niveau national".

Alibaba n'exclut pas de faire appel à des experts pour aider les équipes chinoises à progresser. Si le rugby y est vu comme sport amateur, on peut tout à fait imaginer que la Chine devienne un jour une terre d'accueil pour des joueurs reconnus. Quand on connaît la faculté de travail qu'ont les Chinois, que ce soit dans la vie de tous les jours comme en sport, on se dit que ces objectifs ne sont pas démesurés.

Le Mondial 2027 en Chine ?

D'autant qu'Alibaba va également mettre le paquet en terme de diffusion des contenus exclusifs de World Rugby via sa plateforme internet. Le groupe a récemment racheté Youku Tudou, le YouTube chinois, pour 3,39 milliards d'euros. Un choix judicieux tant les internautes chinois sont de gros "consommateurs passionnés de sport." "Le rugby est un sport excitant, basé sur le travail d'équipe et qui est reconnu pour sa capacité à bâtir des valeurs positives", explique le président d'Alisports, Zhang Dazhong, via le site de World Rugby. Lequel n'oublie bien évidemment pas le côté marketing avec la vente de produits dérivés.

Parallèlement au Hong Kong 7s, considéré comme le plus beau tournoi des Sevens Series, on peut également s'attendre à voir d'autres événements organisés sur le territoire chinois dans les prochaines années. En 2014, les Jeux Olympiques de la Jeunesse en 2014 s'étaient tenus dans la ville de Nankin. La médaille de bronze glanée par l'équipe féminine à 7 avait d'ailleurs boosté l'intérêt de la population pour le rugby. L’Empire du Milieu aurait l'ambition de se porter candidat à l'organisation de la Coupe du monde 2027.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Pour moi Alibaba c'est les 40 voleurs

pas le million !

World Rugby pense juste à ses objectifs chiffré. Quand est-ce qu'il s'intéresse à la qualité de son programme Get Into Rugby et à l'avenir du rooougby ?

En Amérique Centrale, un gamin qui a fait du rugby une fois dans l'année est considéré comme un pratiquant par SudAmerica Rugby, la filiale continentale. Ca doit permettre d'avoir sa prime en fin d'année, c'est parfait mais stupide.

Ici, les adultes ressemblent plus à des footballeurs ou des basketteurs US qu'à des rugbymen dans l'état d'esprit. World Rugby doit mieux étudier les cultures et pratiques locales. L'important, ce n'est pas juste le nombre, c'est aussi les valeurs de notre sport. Au lieu d'attirer tous ces amoureux de muscu et d'exploit d'individuel, ça serait bien d'offrir une vraie alternative, où des gamins pourront s'épanouir avec un groupe de vrais potes.

  • vevere
    51394 points
  • il y a 4 ans
@Bitch Bucannon

@Bitch Bucannon Effectivement qu'il est possible (même à budget constant de WR) de faire mieux...mais l'air du temps n'est pas au qualitatif ni au développement humain mais à la financiarisation de toute chose et au renforcement du pouvoir de ceux qui détiennent les cordon de la bourse...pour toujours plus de pouvoir.

D'après toi, sans même parler du super programme Get Into Rugby (dont nous avons peu d'éléments financiers à notre disposition pour juger de l’intérêt réel de WR), pourquoi l’essentiel des bénéfices de la Coupe du Monde est redistribué aux "grandes" nations qui n'ont pas besoin de ces ressources pour continuer de se développer) et les miettes partagées entres les "😜etites" nations?

Ça en dit long sur la philosophie des dirigeants!!! 🙁 🙁 🙁

@Bitch Bucannon

Oui, sûrement mais c'est quand même possible de faire mieux !

Certains pays sont très demandeurs de nouveaux sports. Le rugby, avec son esprit collectif et sa facilité d'accès, est très apprécié par les partenaires institutionnels et éducatifs. Avoir le soutien de mairies ou d'écoles permet de pérenniser la pratique et donc d'une part les revenus et de l'autre certaines valeurs.

Le programme Get Into Rugby existe déjà et est globalement très intéressant pour développer le rugby. Au vu des moyens importants à disposition, notamment matériels, il faut juste consacrer un peu plus de temps à son adaptation à chaque culture (ce qui est déjà fait mais insuffisamment) pour avoir plus de succès.

World Rugby, en étant un peu plus intelligent, peut gagner plus (d'argent) et faire gagner plus (de plaisir) aux locaux.

  • vevere
    51394 points
  • il y a 4 ans
@Bitch Bucannon

Le principal objectif de WR est de "😜opulariser" de sport, c'est à dire de le voir se développer sur les continents où il n'est pas/peu présent actuellement. Ceci à fin de dégager de nouvelles ressources financières...pour continuer à financer la professionnalisation des "historiques" de ce sport tout en saupoudrant quelques dollars pour les petits pays. 🙁 🙁 🙁

M'enfin, "s'associer à AliBaba", quand même ... ça fait pas trop sérieux ...
Et pourquoi pas Bali-Balo tant qu'on y est ?

  • TPhib
    48963 points
  • il y a 4 ans

Oui, c'est un peu vrai. Mais c'est aussi une réalité quand on voit la façon dont ils s'entraînent, dès le plus jeune âge, comme en gymnastique par exemple.

  • vevere
    51394 points
  • il y a 4 ans
@Thibault Perrin

Compte tenu des méthodes employées, on est plus proche du "conditionnement" que de l'entrainement 😉

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 4 ans

"Quand on connaît la faculté de travail qu'ont les Chinois, que ce soit dans la vie de tous les jours comme en sport, on se dit que ces objectifs ne sont pas démesurés."

Hou le beau cliché.

  • straits
    19303 points
  • il y a 4 ans
@Zejack

Et pour avoir discuté avec un chinois pro de tennis de table, je peux dire aussi que si la Chine y voit un quelconque intérêt financier/sportif ou une opportunité de montrer sa puissance, les gamins seront dès demain triés à l'école, envoyés sur un terrain de rugby avec un entraîneur bien de chez nous ou plus probablement NZ/AUS et mangeront de la passe à longueur de journée... Maintenant, comme il le soulignait, ils ont plus de mal en sports collectifs.

@Zejack

Pour avoir fais mon stage à Beijing, je peux te dire que le cliché prend bien sa source quelque part. Ce sont des mulets à boulot enchaînant aisément les 11 h de taffes/jours sans pause clope/binouze et sans moufter les bougres.

Derniers articles

News
Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News
News
News
News