Un joueur professionnel peut-il être sanctionné pour avoir refusé de jouer à un autre poste ?
Top 14 - FCG. Jonathan Best vit mal à sa mise au placard.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Le cas du Grenoblois Jonathan Best nous pousse à nous demander si un joueur professionnel peut être sanctionné pour avoir refusé de jouer à un autre poste.
Le rugby est un sport singulier pour de multiples raisons. La première étant ses règles parfois difficiles à cerner. Une autre concerne le positionnement des joueurs sur la pelouse. En apparence, et comme c'est le cas dans d'autres disciplines collectives, ces derniers évoluent généralement à un seul poste selon leur gabarit et leurs capacités. Un talonneur ne jouera jamais à l'arrière comme un meneur ne sera jamais pivot au basket. Mais la polyvalence fait aussi partie du rugby actuel. Il n'est pas rare de voir un pilier passer au talonnage, un centre glisser à l'aile ou encore un troisième ligne dépanner un cran devant.

On a d'ailleurs pu le voir en équipe de France sous l'ère Philippe Saint-André et cela se produit aussi en club. Encore faut-il que le staff et le joueur concerné soient sur la même longueur d'onde. Précisons qu'il n'est pas fait mention du poste dans le contrat de joueur de rugby. On ne signe pas un contrat d'ouvreur. Et il n'y a pas une clause qui stipule par exemple que s'il devait y avoir une pénurie de demis de mêlée, un numéro 10 serait obligé de porter le numéro 9. Cela peut arriver, mais en accord avec les deux parties.

Le collectif prime sur l'individu

Que se passe-t-il par exemple si un joueur refuse d'évoluer à un autre poste pour des raisons sportives ? Peut-il être sanctionné par son club ? Le cas du Grenoblois Jonathan Best (32 ans) nous pousse à l'interrogation. Historique du club depuis ses années passées en Fédérale 1, et "indispensable" lors du retour en Top 14, il a vu son temps de jeu réduit à peau de chagrin cette saison. Pour le directeur sportif du FCG Fabrice Landreau via L'Equipe, les raisons sont multiples : la concurrence en troisième ligne (Diaby, Alexandre, Setephano), un profil plus adapté au jeu isérois (manque de vitesse, de dextérité ballon en main, etc) ou encore son activité "ambigu[e]" avec un média sportif local. Le technicien lui aurait alors proposé de glisser dans la cage. Mais Best, conscient de ses lacunes, aurait refusé, préférant rester à son poste de prédilection, contrairement à l'Australien Peter Kimlin.

Soit polyvalent et tais-toi ?

"S'il avait accepté ce rôle polyvalent, il aurait plus joué", estime Landreau. Pour ce dernier il y a eu une vraie "fracture" entre le joueur et l'entraîneur principal irlandais Bernard Jackman. Même s'il a accepté de dépanner en attendant le retour des 2es ligne de métier, Landreau a donné raison à son staff. "Le privilège de l'ancienneté ne donne pas une wild-card pour être titulaire à chaque match". Avant d'être aligné à Montpellier samedi (défaite 51-10), il n'avait pas joué depuis le 27 décembre dernier. Sa dernière titularisation (6 cette saison) remontant au 7 novembre. Jonathan Best aurait aimé qu'on lui témoigne plus de respect après 14 ans au club. "Comment ai-je pu passer de titulaire-capitaine à rien ?"

Le rugby professionnel ne fait plus dans les sentiments. Il n'est d'ailleurs pas le seul à avoir ciré le banc et regarder les collègues dans son canapé cette année. L'ancien Bayonnais Charles Ollivon (22 ans) a lui aussi rongé son frein à Toulon (10 matchs, 4 titularisations). Mais dans le cas de Best, cette mise au frigo a pris des allures de sanction pour certains supporters. Le 3e ligne n'est en effet pas du genre à avoir la langue dans sa poche. Sur les réseaux sociaux ou bien dans le vestiaire où il n'a pas hésité à dire que "ça ne se faisait pas de se séparer comme ça, du jour au lendemain" du coach des avants Sylvain Bégon, au club depuis 9 ans. Best ne devrait pas connaître le même sort puisqu'il lui reste une année de contrat. Il est cependant libre de partir même si les propositions des autres clubs ne se bousculent pas. S'il devait rester au FCG, il espère "que les compteurs [seront] remis à zéro".

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Dommage pour le joueur qui a toujours fait honneur à ses couleurs...
Mais, au-delà, se pose la question de l'évolution du Rugby, en corolaire de la Formation adéquate...
Après la seconde guerre mondiale qd le Rugby s'est organisé, il est entré dans un Cycle d'hyperspécialisation pour Optimiser les Morphotypes...C'est d'ailleurs ce qui en faisait son originalité...Les choses sont allées crescendo jusqu'à l'avènement du Professionnalisme (je me rappelle par exemple des débats sur le positionnement de Frank Mesnel en 10 en EDF !)...
Avec le Professionnalisme, un virage à été pris...Le Rythme, la Vitesse déployée, la force des impacts, le tps exponentiel de Jeu, les Organisations de plus en plus structurées, le nombre de mêlées, de Touches en net repli induisent mécaniquement une homogénéisation des Physiques, un lissage des caractéristiques du Joueur...(Autrefois qd l'adversaire descendait du Bus, en un coup d'œil tu savais qui jouait à quel poste...)
On peut assimiler cela à "une nouvelle Originalité" qd nombre d'autres Sports (je pense au Cyclisme par exemple) sont entrés dans une spirale inverse d'hyperspécialisation....
Pour venir à la Formation (je sais, c'est mon Dada), les Orientations prises par FFR depuis qqs années vont à contre-sens de l'histoire...Peut-être ceci explique (pour partie) les récents déboires de l'EDF...Dans les structures Fédérales (Pôles etc..) la tendance est plus que jamais et de plus en plus Jeune d'axer la Formation sur Hyperspécialisation...Les Centre de Formation sont souvent (pas tous) au diapason....Cette tendance se diffuse, sur l'encadrement des plus jeunes...C'est un non-sens, voire une hérésie...Pourquoi vouloir uniformiser le "standard" du Rugbyman pour sitôt sélection faite, spécialiser à outrance le mec, lui fermer les portes des autres apprentissages ???
Dimanche mes Jujus perdent un 1/4 de Finale Balandrade, l'absence sur Blessure dans la semaine de notre n°8 à pesé assez lourd...Lors du 1er Match de l'année, Thomas ouvrait notre compteur Essais avec le n°11 dans le dos !!!!

Je me rappelle d'un certains Joe Van Niekerk qui avait réussi ce défi et surtout qui était tellement aimé et respecté pour tout ce qu'il avait fait pour Toulon !
Et ben Jonathan Best a fait encore plus pour Grenoble et sincèrement je pense quand même qu'il y a un certains manque de respect et j'aimerais avoir sa version. Je vois bien le mec qui a pris le mauvais parti lorsqu'il a défendu son ancien coach et qu'on évince.
Une longue partie de l'année il a été plutôt cool sur les réseaux sociaux et là il en a un peu marre le pauvre, c'est logique pour un compétiteur.

Beaucoup de joueurs changent de poste avec l'âge, l'évolution de leur jeu et celle du rugby. Pour que ca fonctionne, il faut que la transition soit la plus naturelle possible.

Je pense personnellement à Lamboley comme exemple similaire de passage 3ème à 2ème latte. Par contre, là, ca a très bien fonctionné.

Est ce qu'il a été expliqué pourquoi ses qualités correspondaient plus au poste de deuxième ligne dans le style de jeu souhaité par le club ? Qu'est ce qu'ils attendaient de lui à ce poste ? Pourquoi il pouvait le faire en bossant ca ou ca ? Est ce qu'il y a été formé ?

Même si Best semble faire sa tête de mule, il ne faut pas le critiquer trop vite. Rien ne dit qu'il aurait eu plus de temps de jeu, c'est juste pour défendre le coach et non un joueur.

Comme Landreau le dit, il y a une cassure, ca ne peut pas fonctionner.

"Le rugby professionnel ne fait plus dans les sentiments.", l'an dernier Rabadan a joué comme titulaire le barrage à domicile pour son dernier match avec le SF, quand bien même il avait effectivement des lacunes et n'était pas le meilleur à son poste. Grenoble, actuellement dans le ventre mou a en plus moins de pression. On peut faire une faveur à ceux qui ont tout donné à leur club.

  • bast
    0 points
  • il y a 4 ans

Les raisons "officielles" sont-elle véritablement ce qui se passe? Il serait intéressant d'avoir une interview du joueur pour avoir sa version.
Sa prise de position sur l'éviction de l'ex-coach des avants semblent pour moi une raison plus probable.

Tout joueur doit etre au service du collectif... J'espere qu'on ne perdra pas cette tradition avec les annees.

@Aouan
Exact.

Honnêtement je suis partagé, il y a rien de pire que d'être sur un terrain et de jouer à un poste qui ne nous convient pas car il implique de nouveaux positionnements, nouveaux automatisme etc...
Généralement lorsque on est replacé, les premiers matches sont vraiment pas terribles...

Si ce n'est que pour dépanner, éventuellement... Après comme certains l'ont dit, des fois il faudrait faire le dos rond et écouter son entraîneur.

Juste pour signaler une coquille : « Soit polyvalent et tais-toi ? » devrait s'écrire « Sois polyvalent et tais-toi ? » , puisqu'il s'agit du verbe être conjugué à la deuxième personne du singulier en mode impératif.

  • olim
    5207 points
  • il y a 4 ans
@Yann Béli

Oui. Sois polyvalent et tais-toi.

Sauf si c'est : "Sois poli, va-t-en et tais-toi".
Glop ?

Saint-André est spécialiste du sujet. Il pourrait même écrire un mémoire de Master dessus.

Jonathan, tu sais vers qui te tourner.

Il a à peine le niveau Pro D2

PS : faudra modifier sa page wikipedia qui l'annonce comme éventuellement 2e ligne... 😉

Peut-être devrait-il persévérer dans la Pole-dance ?

Aussi sympathique soit-il, je comprends que le coach ait sanctionné Best. Au rugby, tu joues pour le collectif, tes états d'âmes concernant ton poste sont secondaires (pour rappel Fofana et l'aile). Je ne comprends pas trop pourquoi il a refusé, mais j'aurai fait la même chose à la place de Landreau. Faut pas déconner non plus...

  • ced
    100447 points
  • il y a 4 ans

on pourrait le prendre à l'Usap, on a la montagne et en plus la mer, il devrait bien s'adapter d'autant plus qu'il a un super esprit

"Comment ai-je pu passer de titulaire-capitaine à rien ?" Peut-être parce que d'autres se sont montrés meilleurs ou plus impliqués que lui ?
On se footise : ce n'est pas Nasri ou Ribéry (ou je ne sais qui) qui boudait quand il jouait à droite en EDF alors qu'il préférait jouer à gauche (ou l'inverse) ?

  • Aouan
    23541 points
  • il y a 4 ans
@Grand Sachem aux sages commentaires

On se footise... non mais qu'est ce qu'il ne faut pas entendre! le type à un caractère pas commode et il a préféré ne pas jouer que jouer à un autre poste. Perso j'ai connu un gars qui ne venait plus à l'entraînement parce que l'entraîneur le faisait jouer 8 au lieu de centre, pas de quoi tomber dans les "c'était mieux avant" etc.

@Grand Sachem aux sages commentaires

et oui dans une entreprise, dans un bataillon, dans une équipe..... il y a un objectif, un projet et il faut que tout le monde tire dans le même sens pour se donner les moyens d'y arriver
quelque part si landreau lui a proposé une alternative c'est qu'en tant que coach il estime que c'est une opportunité.... c'est déjà pas mal

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
Transferts
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News