Un jeune rugbyman d'Oyonnax perd la vie de manière tragique, une marche blanche lui rendra hommage
Nolan Derbak faisait partie de l'équipe Gauderman d'Oyonnax. Crédit photo : Facebook Nolan Derbak

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
La famille du rugby est une nouvelle fois endeuillée suite au décès tragique d'un jeune rugbyman de l'US Oyonnax.

Mercredi, Nolan Derbak, 15 ans, est décédé à l'hôpital suite à des blessures occasionnées par une camionnette. La veille, et alors qu'il marchait sur un trottoir à Grigny avenue Marcellin-Berthelot avec deux amis, il a été fauché par un véhicule utilitaire. Lequel était monté sur le trottoir suite à la perte de contrôle de son conducteur, un artisan de 53 ans. "Placé immédiatement en garde à vue au commissariat de Givors", rapporte Le Progrès, ce dernier "ne s’explique toujours pas l’accident". Il n'était ni sous l'emprise d'alcool, ni de stupéfiants et ne téléphonait pas au moment du drame. Une information judiciaire a été ouverte pour déterminer les causes de l'accident.

Du côté de Givors, où le jeune joueur a été formé, "les mots manquent face à cette situation si douloureuse pour exprimer notre chagrin et notre détresse." Nolan Derbak, qui était un cadre de l'équipe Gauderman de l'USO, demi-finaliste du championnat de France, indique France 3, avait tout l'avenir devant lui. "Nolan nous laissera le souvenir d’un jeune sportif attachant, passionné et aimé de tous", indique le site d'Oyonnax. Membre de l'équipe M15 du Comité du Lyonnais, il venait de signer au LOU "tout simplement parce que c'était plus commode pour lui en termes d'entraînement", précise son entraîneur. 

Une marche blanche aura lieu mardi à Grigny pour lui rendre hommage. "Un rassemblement est prévu à 8h30 au palais des sports de Givors. C'est de là que partira le cortège à 9 h, cerceuil de Nolan en tête." Le Rugbynistère tient à témoigner tout son soutien et ses plus sincères condoléances à la famille du défunt ainsi qu'à ses proches.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • ced
    100335 points
  • il y a 3 ans

le pire drame c'est celui-ci, la perte d'un enfant
c'est l'âge des miens, même en leur rappelant la plus grande prudence le danger pourra toujours venir d'ailleurs
je m'en veux parfois de lire ou d'envoyer un SMS en conduisant, jusqu’au jour où ...

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Transferts
News
News
Vidéos