Un dirigeant du Gap Hautes-Alpes Rugby condamné à de la prison avec sursis
Un dirigeant du club de Gap condamné à de la prison avec sursis.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Un dirigeant du Gap Hautes-Alpes Rugby a été condamné à un mois de prison avec sursis et six mois d'interdiction de stade après avoir frappé un joueur.
Le Dauphiné Libéré rapporte ce vendredi la condamnation par le tribunal de grande instance d'un dirigeant du Gap Hautes-Alpes Rugby (Honneur) pour violence suite à des incidents lors du match entre équipes de Gap et d'Eyragues (Bouches-du-Rhône). En position d'entraîneur lors de cette rencontre, le quadragénaire a été condamné à un mois de prison avec sursis auquel s'ajoutent six mois d'interdiction de stade et 170 jours de suspension de terrain suite à la sanction de la commission de discipline de la FFR. Il a été reproché à cet homme d'avoir frappé au visage un joueur adverse. Lequel a perdu plusieurs dixièmes à l'œil droit en plus de troubles de la vue irréversibles, comme le rapporter le quotidien régional.

L'altercation aurait eu lieu alors que les deux numéros 8 en étaient venus aux mains à l'heure de jeu suite à plusieurs plaquages. « J'ai eu peur pour lui. Je suis intervenu pour m'interposer et on s'est tous les deux retrouvés au sol » a tenté de se défendre l'entraîneur. Si les deux joueurs ont été exclus pendant dix minutes, ce dernier n'avait pas été inquiété sur le moment. Le Dauphiné Libéré explique « c'est le témoignage écrit du représentant de la FFR, seul témoin «neutre» dans cette histoire, qui a été retenu par la présidente » du tribunal.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Grisou
    17632 points
  • il y a 6 ans

En résumé, pour que l'article soit complet, il nous faudrait la vidéo pour qu'on se fasse une idée... Et l'arbre généalogique des protagonistes !

certaine fois, ça devient n'importe quoi :/

  • Fanch
    20475 points
  • il y a 6 ans

Mon frère, quand il se faisait allumer et que je voulais m'en mêler, me disait: "j'ai pas besoin d'un p.....n de chevalier blanc, tiens ta mêlée et mets le casque dans les mauls..." (oui, c'était un 9, qui l'eût cru?). Et il avait bien raison, le gaillard se débrouillait très bien sans son grand frère. Sinon ça devient un poil agaçant ces histoires de dirigeant justicier et de rififfi béarnais. Ami brutasse, qui pense qu'un vrai rugbyman, avec des poils et tout, c'est un distributeur automatique de pralines parce que le mec d'en face, et ben c'est rien qu'un étranger qu'est pas de chez nous, regarde la vidéo postée ici le 18 décembre des gars de Mons et de leur attaque de bar (rubrique insolite). Eux ce sont de vrais joueurs...


MDR chico, mais pas sûr encore que la saison prochaine vous soyez pas obligé de jouer le dimanche comme vos amis biarrots

Enfin, pour Lulu, Imanol n'était pas en perdition quand il est entré sur le terrain. C'est surtout qu'il était un peu chaud déjà en arrivant au stade. Sinon pour l'anecdote: un jour qu'on rigolait un peu trop sur le bord de la touche d'un anonyme terrain de banlieue, un type qui avait du un peu forcer sur le pastis, pin's du FN à la veste, nous a sorti "je vais chercher le fusil". Là, solidarité familiale ou pas, on fait marcher le cerveau, puis les jambes, et on s'éloigne. Heureusement ce n'était pas tous les dimanches. (et donc pas en Béarn, mais ça c'est juste pour chambrer un peu).

hors contexte 200% d'accord avec vous, je parle bien de l'instant T, notamment en dessous de F2 où les traquenards ne sont pas si anecdotiques

il est clair pour moi aussi que celui qui cherche à la réception d'apres match ou à la remontée dans le bus comme ça arrive parfois, n'est excusable et compréhensible en rien, et dois charger

mais j'ai quelques souvenirs que je ne range pas dans les meme casiers
par exemple j'ai joué souvent contre Villemur , ça a été souvent très tendu, souvent on s'est envoyé mais jamais jamais je ne me suis dit ça craint du coup je garde beaucoup de respect pour ce club
mais il y en d'autres que je citerais pas mais tu en arrives à te demander où est le plaisir... t'y vas parce que les copains sinon tu arretes

  • Charly
  • il y a 6 ans

@Sapiac76 : le recul je l'ai pris justement parce que j'ai pas mal chargé 😉... C'est ça qui me fait dire que la plupart du temps tu peux faire autrement. Je parle surtout des fois ou ça dérape sur des actes isolés comme c'est le cas dans cet article. Entre 2 joueurs, avec un mec extérieur au jeu, en dehors du stade, sur le parking, dans les tribunes, en reprenant le bus, à la réception etc... En pleine générale, et dans le feu de l'action évidemment... c'est compliqué et ça fait parti du rugby.

Sapiac, je comprend ton point de vue meme si je ne le partage pas. J´aie jouer au rugby avec mon frere durant plusieurs année, ce defendre mutuellement est normal mais quand je n´etait pas sur le terrain il n´y a aucune raison pour y rentrer, meme si il y a bagarre. C´est la que tu vois la cohesion d´une equipe, personne est tout seul dans les mauvais moments.

charly tu réponds avec le recul et avec le recul je te dis oui tu as raison,
sauf que dans le feu de l'action et que ça grele de tous les côtés t'as juste envie de le crever parce qu'en plus dans ce cas là quand tu sépares tu en déjà pris une bonne soupe de phalange en t'interposant

tu as beau pouvoir compter sur tes coéquipiers je peux te dire que certains sont spécialistes pour envoyer des coups de putes pas forcément visibles, et en général quand tes coéquipiers interviennent c'est déjà trop tard
des générales qui s'éparpillent aux 4 coins du terrain y'en a à profusion sur youtube si tu veux
tu verras que ça demande pas mal de pratique collective pour qu'à aucun moment il n'y ait pas un mec isolé avec 3 mecs autour
quand parfois c'est meme les supporters qui te tiennent à travers le grillage pendant que tu te fais asthmater!!! c'est marrant à raconter mais juste à moitié quand même

  • Charly
  • il y a 6 ans

Le rugby est un sport légiféré et les "coups de sang" doivent être réprimandés à ce titre. C'est peut-être humain (quoique...), mais interdit! N'existe-t-il pas d'autres solutions? Exemple : tu prends ton ami/frère/fils et l'enlève du milieu ? Pourquoi être automatiquement aussi con que le mec d'en face? C'est souvent quand ça continue que le pire arrive... Pas au début.
Personnellement ça me fait chié pour les 2 partis et je pense qu'il y avait moyen d'être plus intelligent...


Normalement, quand il grêle, tu dois pouvoir compter avant tout sur tes coéquipiers. Ou alors, ce n'est pas une équipe.

non en effet, je dis juste que parfois je peux comprendre la réaction

  • Kees
    11594 points
  • il y a 6 ans

Enfin la, y a pas forcement marquer qu'il s'agit d'un membre de sa famille.
Ou alors j'ai mal lu.

toujours un peu compliqué ces histoires
dans l'absolu c'est facile de dire que c'est inadmissible
sauf que quand tu vois ton fils ou ton frere prendre un coup de pute... c'est dur à digérer
je ne comprenais pas avant,
mais demain si je vois devant mes yeux un type envoyer une tartine dans un regroupement ou par derriere à un de mes petits neveux je pense que je ferais la meme chose,le coup de sang c'est humain
l'épisode lulu a fait sourire dans le pays basque, mais quand ton fils se fait asthmater par 2 gonzes et qu'il est parterre...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News