Ecrit par vous !
[UCHRONIE] 1963 - Les All Blacks remportent leur première Coupe du monde
Les All Blacks l'emportent à domicile en 1969.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Jusqu’à septembre prochain et la vraie Coupe du monde 2019, découvrez les récits de ces huit Coupes du monde uchroniques…

L’uchronie est un genre littéraire où l’auteur réécrit l’Histoire, où il invente une trame alternative à celle qu’on connaît. L’idée est ici de mêler l'uchronie et le rugby, de faire comme si la première Coupe du Monde avait eu lieu en 1955 - et non en 1987 - puis d'écrire ce qu’auraient pu être ces compétitions en tenant compte des vrais résultats de l’époque.[UCHRONIE] 1959 - Les Springboks soulèvent la Coupe du monde pour la deuxième foisLa Coupe du Monde 1963 se déroule conjointement en Nouvelle Zélande et en Australie.

Des voix se sont élevées dans le monde du rugby pour élargir la Coupe du monde. La Roumanie, grâce à deux victoires et un nul face à la France, a prouvé qu’elle avait sa place dans la compétition internationale, tout comme les Fidji qui, au cours des années 1950 a terrassé à deux reprises l’Australie. Mais, figé dans la tradition, le Board reste sourd à ces revendications et prolonge une Coupe du monde à huit équipes. L’Afrique du Sud est également l’objet de nombreuses critiques dues à sa politique d’apartheid. De plus en plus de personnes réclament son exclusion de toutes compétitions internationales et plusieurs manifestations anti-apartheid sont organisées en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Quatre têtes de série sont désignées : les deux nations hôtes, le tenant du titre (Afrique du Sud) et le vainqueur du Tournoi de l’année : l’Angleterre. Comme en 1959, les quatre quarts-de-finale ont été tirés au sort et sont les suivantes : Australie - Ecosse, Nouvelle-Zélande - France, Afrique du Sud - Irlande, Angleterre - Galles

La compétition s’ouvre le samedi 2 novembre au Sydney Cricket Ground pour le match entre l’Australie et l’Ecosse. En trois rencontres, les hommes des Highlands ont gagné deux fois mais jamais les deux équipes ne se sont affrontées en Australie. Il faut croire que cet élément a son importance car les Wallabies dominent la partie et remportent leur première rencontre en Coupe du monde (17-7).

Le lendemain, à l’Eden Park d’Auckland, la Nouvelle-Zélande ouvre sa compétition face à un rival qu’elle connaît bien : la France. En 1961, les Bleus ont effectué une tournée au Pays du Long Nuage et ont subi trois défaites : ce sont les trois dernières rencontres entre les deux nations. Le coup d’envoi de la rencontre est donné par Billy Wallace, dernier membre des Original All Blacks (de la fameuse tournée européenne en 1905) encore vivant. Supportés par ses fans, les Néo-Zélandais ne se laissent pas surprendre et les Tricolores sont incapables de réitérer leur exploit de 1955. La Nouvelle-Zélande terrasse la France, 22-6. Le troisième quart se joue au Melbourne Cricket Ground et opposent les Sud-Africains aux Irlandais. Le XV du Chardon résiste une mi-temps aux doubles champions du monde mais il explose dans la seconde période pour s’incliner sur le score de 24-8. Quant à l’Angleterre, elle remporte enfin son premier match en Coupe du monde en signant un succès net face à un Pays de Galles en pleine crise (dernier du Tournoi 1963) sur le score de 15-3 à Wellington. 

Pour les demi-finales, le Board fait appel encore une fois au hasard. Celui-ci accouche de la revanche de la finale 1959 (Afrique du Sud – Nouvelle Zélande) et d’un match inédit à ce stade de la compétition (Australie – Angleterre). La première demi-finale se dispute sous un soleil radieux à l’Eden Park d’Auckland. Les All Blacks ont à cœur de briser le règne des Sud-Africains. Les deux nations ne sont pas affrontées depuis près de trois ans, quand les Néo-Zélandais sont venus défier les Springboks sur leurs terres. Cette tournée de 1960 fut l’objet de nombreuses controverses car les autorités sud-africaines interdirent aux joueurs maoris de jouer… Une pétition signée près de 150 000 personnes n’empêcha pas la série de tests.

Pour cette demi-finale, les All Blacks peuvent compter sur toutes leurs forces vives et encouragés par une foule en délire, ils battent les doubles tenants du titre : 21-15. Cette défaite est historique puisqu’il s’agit du premier revers sud-africain en Coupe du monde. Dans l’autre duel, l’Australie reçoit l’Angleterre à Sydney. Six mois auparavant, les Wallabies ont triomphé des Anglais (18-9) dans la même ville. Le XV de la Rose marque en premier mais la suite est dominée par les Océaniens qui s’impose sans coup férir, 22-11.

La finale de la troisième Coupe du monde se déroule à l’Eden Park d’Auckland entre les deux grandes nations qui se connaissent bien : la Nouvelle-Zélande et l’Australie. Les All Blacks restent sur six matchs sans défaite face à leurs rivaux dont le dernier succès remonte à cinq ans (1958). A domicile, les Néo-Zélandais sont intraitables et ne laissent pas passer leur chance : ils triomphent 19-12. Wilson Whineray peut enfin brandir le trophée : la Nouvelle-Zélande est championne du monde pour la première fois. Cette troisième édition fut un succès populaire mais il est clair que la compétition doit désormais évoluer : le tirage au sort pour déterminer les matchs doit-il perdurer ? L’élargissement à d’autres nations doit-il s’effectuer ? Si oui, combien ? Sur quel mode ?

Le Board promet de se pencher sur ces questions et de donner des réponses pour la prochaine Coupe du monde, prévue en 1967 dans les îles britanniques.

Palmarès :

  • 1955 : Afrique du Sud
  • 1959 : Afrique du Sud
  • 1963 : Nouvelle-Zélande
Doc Geopolitik
Doc Geopolitik
Cet article est rédigé par Doc Geopolitik, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Super et merci...
Allez, juste histoire d'ètre un peu taquin...
Lors du match d'ouverture, Australie ne peut battre Ecosse 17-7 !
Et pour cause le score de 7 était impossible à réaliser en 1963 !
L'essai valant 3 points, la transfo 2 pts, drop et pénalité 3pts, j'ai beau le tourner dans tous les sens impossible d'arriver au total de 7...

@MARCFANXV

Tout à fait ! Mille excuses pour cette erreur. J'espère que le reste vous a plu... ?

@Doc Geopolitik

Absolument, il me tarde les coupes du monde des seventies...A l'ArmsPark la finale 1975 si j'ai bonne mémoire...

@MARCFANXV

Eh oui !! Patience, patience 😉

@MARCFANXV

Bien. Vu !

Il n'y a que GAROU qui a relevé la connerie dans l'uchronie.
L'idée est excellente, un poil de relecture et de rigueur en plus serait parfais.
Ça sent le job terminé à pas d'heure avec les yeux qui piquent.
Bravo quand même.

@breiz93

Oh..... parfait....

@breiz93

Aux antipodes, l'uchronie était, à sa décharge, probablement déjà a l'heure d'été!

Uchronie : le 30 janvier 2018 Bernard Laporte est condamné pour les pressions exercées en faveur du club de Montpellier et démissionne. Le 15 marssuivant Galthié est élu président de la FFR, battant Mourad Boudjellal et Mohed Altrad.

3 ème quart à Melbourne : Afrique du sud - Irlande :

NB : XV du trèfle et non pas du chardon !

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News