Tournoi des 6 Nations : quel est le buteur le plus en réussite dans le groupe France ?
XV de France : quel buteur pour le 6 Nations ?
Guy Novès a dévoilé le groupe France pour préparer le 6 Nations. Mais qui sera le buteur face à l'Angleterre ?

C'est la question à laquelle Guy Novès et son staff, Jeff Dubois en tête, n'ont toujours pas tranché. L'identité du buteur tricolore est un mystère pour plusieurs raisons : d'abord parce que la charnière alignée pour le choc face à l'Angleterre n'a pas encore été arrêtée. La paire Machenaud - Lopez, titularisée face aux Blacks, enchaînera-t-elle lors du Crunch ? Rien n'est moins sûr, même si l'association entre le Racingman et le Clermontois reste crédible.

Ensuite, il est difficile de trancher en faveur de l'un ou de l'autre... car aucun des sélectionnés au sein du XV de France n'est le buteur attitré de son club ! On est donc loin de la situation de nos rivaux, où Sexton, Farrell, Laidlaw ou Halfpenny sont assurés d'être désignés face aux perches... Au Stade Français, c'est Jules Plisson qui botte, rôle alloué à Sébastien Bézy au Stade Toulousain. Et à Clermont, c'est Morgan Parra qui s'en charge. Or, le sélectionneur a choisi de se passer des trois.

XV de France - Le groupe pour préparer le Tournoi des 6 NationsSi on élimine Gaël Fickou (3 Points en Top 14 - 1 réussie / 2 tentées) qui tente rarement sa chance de loin, mais qu'on inclut Scott Spedding (6 Points en Top 14 - 2 réussies / 5 tentées) qui a déjà tenu ce rôle chez les Bleus, six joueurs du squad sont capables de buter. Chez les demis de mêlée, Baptiste Serin et Maxime Machenaud passent derrière leurs ouvreurs (Madigan, Beauxis, Carter) en club. Chez les ouvreurs, justement, c'est le contraire (Bézy pour Jean-Marc Doussain ; Parra pour Camille Lopez). Einfin, on peut rajouter le nouveau venu, Geoffrey Palis.

Voici leurs statistiques depuis le début de la saison, qui ne prennent en compte que les rencontres de Top 14 :



Source : OPTA

Si on s'en tient aux statistiques, Jean-Marc Doussain et son 100% de réussite devrait être nommé buteur du XV de France. Mais si on y regarde d'un peu plus près, on constate que le Toulousain n'a tenté que 9 coups de pied ! C'est à peine mieux que Geoffrey Palis (5 réussies / 7 tentées) qui passe derrière Kockott en club et qui tente de loin, à l'image de Baptiste Serin (seulement 1 réussie sur 5 tentatives), ce qui explique le faible taux de réussite du Bordelais.

Pour terminer cette comparaison, notons que Maxime Machenaud réussit un 6/8 et Camille Lopez un 8/12. Des chiffres loin de leur assurer un statut de buteur chez les Bleus.


Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • SebPBN
    9852 points
  • il y a 2 ans

Yannick Bru serait en discussion pour que les transformations soient lancées à la main comme les touches, A la demande de Guirado qui aurait déclaré " Dans le groupe on doit être solidaire, je suis sûr que mes collègues du Racing après un petit régime alimentaire réussiraient à la lancer des 50 entre les perches, à la main, vent de face" La source de cette déclaration reste inconnue...

Parmi les 6 proposés, j'ai l'impression que Lopez est plus solide mentalement. Spedding ou Fickou s'occupent des longues distances (même si Fickou doit améliorer sa précision, il a la patate). Et derrière tu mets Serin ou Machenaud, mais surtout pas Doussain. Il a pas la psychologie du buteur, un point c'est tout. Laissons le s'occuper du jeu et de la défense, ça suffira...

on est nuls au pied, pourquoi ne pas tenter les pénalités à la main?

ou peut etre bien, la surprise de cette période : Emmanuel Macron !!!!

vu les résultats , je pense que Maestri et Chouly peuvent y prétendre ( en cas de mauvais jour : Slimani ) !!!!!

  • mimi12
    68767 points
  • il y a 2 ans

On rappelle Titou Lamaison ou Villepreux !

@mimi12

pourquoi remonter aussi loin alors qu'on a eu Yachvili et Elissalde, les 2 derniers 3/4 français à savoir se servir des mains et des pieds

  • mimi12
    68767 points
  • il y a 2 ans
@fabien81

Mea culpa ! Tu as raison !

  • Olmo
    12926 points
  • il y a 2 ans

J'adore comme les gens font pas confiance à Doussin 😊

De toute façon aucun des nombres de pénalités tentées par chacun des candidats ici n'est assez significatif pour juger leur qualité de buteur.

En vrai on va juste improviser comme dab et utiliser 4 butteurs différents... De toute façon depuis Parra en 2010 on a plus eu de butteur fixe.

  • Olmo
    12926 points
  • il y a 2 ans

Moi je vote Serin, pas pour son pourcentage de réussite mais parce que, d'après les statistiques du rugbynistère il est quand même arrivé à marqué 5 points en une seule tentative réussie.

  • oZbeck
    26125 points
  • il y a 2 ans
@Olmo

bien joué, j'avais pas vu😊
pas de doute l'est fort le gonz!

J'ai voté Doussain. Pour le fun. Mais je vois que je suis parmi les 14% à l'avoir fait, et l'idée terrifiante que certains l'ont fait au premier degré me hante. J'ai mal au ventre. Et à la nuque un peu.

@Rémi teLamettra

La grippe, sûrement.

@Marc Lièvre Entremont

ah j'ai...
j'ai..
tellement..mal...c'est tjrs pas passé..

Sans aucune hésitation, je met Boughanmi, les autres étant des veaux, avec lui pas de problème !
Y sait pas buter, mais comme ça, ça ne nous fera pas démoraliser sur la médiocrité des autres !

Je vote pour Wilkinson... consultant des demis d'ouverture ! Put***, il est grand temps d'aider nos 10 à prendre confiance en leurs qualités. Et qui mieux que cette légende pour accompagner nos joueurs ?

Après, le jeu de Novès s'oriente plus autour des centres, c'est à eux d'assumer une grande partie de la pression, surtout que Fofana a maintenant la bouteille pour le faire. D'ailleurs, il doit aussi devenir un vrai leader du groupe France sur et hors du terrain. Il a eu les bons exemples en club et en EdF, il doit maintenant prendre ses responsabilités s'il veut gagner des titres.

En tout cas, Bézy et Doussain me semblent hors course pour la Coupe du Monde même s'ils sont dans le groupe élargi. C'est une très bonne nouvelle pour le Stade Toulousain !

@Bitch Bucannon

Je ne suis pas sur que Wilkinson soit un entraineur bon pour faire passer la confiance : je ne pense pas qu'il avançait avec ça. Je l'imagine plutot au contraire leur mettre la pression, du genre "il faut que tu butes 6 heures par jour, autrement ça ne passera pas". Et ça, pour la confiance, c'est pas tip-top.
Après, chaque joueur à son propre carburant mental : certain ont besoin de prendre confiance en eux (typiquement, Bézy) et d'autre ont besoins de pression pour bosser encore encore et encore afin d'être performant (typiquement, Wilkinson)

@Vae Victis Brennos

Comment prendre confiance ? Pour beaucoup, la répétition doit aider, surtout pour le jeu au pied. Quand ça devient presque automatique, ça devient presque imperméable à la pression.

Après, Wilkinson n'est pas le sauveur non plus, je pense juste qu'il peut aider nos joueurs avec son expérience.

Se présenter au tournoi avec pas un buteur à 80%...
Serin me semble le mieux placé. Certes, il est à 20%, mais il n'a que très peu buté. Or ce gamin prend très bien la pression, et pour le rôle de buteur, ce paramètre est vital.
C'est ce qui me dissuade du choix de Lopez et de Doussain. Souvenir du Tournoi 2014 où Doussain avait loupé une pénalité facile face aux irlandais, mais sous grosse pression. Le dernier exemple en date est celui de la semaine dernière : sur LE match important, il loupe deux pénalités faciles, encore une fois sous haute pression. Quand à Lopez, on se souvient de sa magnifique expérience face aux perches lors du Tournoi 2015, ou, dernier exemple en date, son drop face aux australiens, facile mais sous haute pression.

Donc le plaide pour que le 9 quelqu'il soit butte.

@Vae Victis Brennos

Je ne comparerais pas l'exercice du drop et celui des pénalités. C'est tout à fait différent.
Par ailleurs, nous n'avons aucun véritable spécialiste du drop, et cette qualité qu'avait un Wilkinson se raréfie à l'heure actuelle au niveau international.
Je ne jetterais donc pas la pierre à Lopez. D'autres (Trinh-Duc notamment) en ont raté des importants.
Personnellement j'étais bien plus fâché contre Spedding qui n'avait pas fait jouer sa vision périphérique.
Pour moi Lopez montre à Clermont chaque week-end qu'il est l'ouvreur le plus complet de France. Et son profil offensif, capable d'attaquer la ligne à bon escient (comme T-D) convient au projet de jeu du XV de France et de Novès.
Alors il lui faut accumuler de l'expérience et des capes maintenant, pour être prêt en 2019. A part T-D et peut-être Dupont, je ne vois pas qui peut lui passer devant d'ici 2019.

@artillon

Pour moi, le drop témoigne d'un joueur sujet à prendre la pression... Mais ce n'est que mon avis personnel. Ouais, Spedding, c'est un peu de le soucis de beaucoup d'arrières européens : de vrais croqueur pour la majorité.

Après, sur sa capacité à mener le jeu du XV de France, je le trouve rugbyistiquement parlant inférieur à FTD en terme de technique et de vitesse (dans la passe et anecdotiquement à la course). Pour moi, son principal défaut est sa perméabilité à la pression sur les gros matches. Ce tournoi sera lors l'ultime moment pour savoir si on peut compter sur lui à l'avenir.
J'espère, mais j'ai du mal a y croire pour la simple et bonne raison qu'il m'a déçu par le passé.

Après, quoi qu'il en soit, même si il fait un gros tournoi (allé, je vais y croire !), je le laisserai derrière FTD dans la hiérarchie, je pense qu'il est le seul ouvreur français à avoir le potentiel international.

@Vae Victis Brennos

Doucement avec la pression sur les jeunes. L' an dernier au début du tournoi Bezy avait un bon pourcentage de réussite et un air d'absorbé très bien la pression... Il s'est toujours pas remis du tournoi de l'an dernier

@Toulousain-67

Absolument. Mais je pense justement que Serin est bien solide dans sa tête que Bézy.

  • Piaire
    4999 points
  • il y a 2 ans

moi je dis ça dépend où !

Je crois que le site bug, je ne vois pas Gaëtan germain.

@manuel_dacosta

C'est ton correcteur qui bug, "je ne vois pas Yionel Beauxis."

@Pizzapanucci

Mon correcteur me propose Brock James

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 2 ans
@manuel_dacosta

Troll, va.

@Zejack

mm. "Trolva". Ca fait un joli nom slave ça.

Comme Artllon, je suis toujours très surpris qu'on traite ce problème à la légère alors qu'il nous coute une bonne dizaine de matchs sur les 5 dernières années. C'est presque de l'arrogance. Parra aurait pour moi été une bonne solution car outre ses talents de buteur il joue régulièrement avec Lopez qui me semble le plus prometteur à l'ouverture.

Pour les joueurs sélectionnés, leur talent de buteur est à peu près équivalent avec peut être un avantage pour Machenaud qui a souvent été à son aise en équipe de France malgré quelques ratés évitables en novembre. Je vois Novès le reconduire avec Lopez à l'ouverture.

"car aucun des sélectionnés au sein du XV de France n'est le buteur attitré de son club ! "
Voilà, tout est dit !
Je suis ravi de lire cet article. Il soulève un problème typiquement français, et qu'on a l'air de prendre génération après génération, (excusez-moi du terme) par-dessus la jambe... On part toujours avec ce point faible, même si bien sûr l'un de nos buteurs peut tjs avoir un bon taux de réussite sur un ou deux matchs.
Le but ça ne s'improvise pas ! Il faut buter régulièrement en club (dans des formats de match, avec la pression du résultat) pour être un bon voire un grand buteur.
Personnellement je pencherais pour Lopez, qui va être le titulaire indiscutable durant le tournoi (en attendant peut-être le retour de François pour les 2 derniers matchs, mais en tant que remplaçant).
Lopez a toutes les qualités d'un 10. Il sait tout faire à peu près correctement, il a bon jeu au pied de déplacement et il peut très bien buter. Il est mûr maintenant. Il doit prendre cette responsabilité, comme il l'avait fait lors d'un très bon match contre l'Australie il y a 2-3 ans. Alors encourageons-le, bonne chance à toi Camille !

@artillon

"Très bien butteur" est peut-être un peu fort...
À part ça, le problème des tirs au but en France est son incertitude sur qui bute. Le 9 peut le faire, quelques fois le 15. Ce qui empêche l'ouvreur de prendre pleinement la responsabilité et d'apprendre à gérer la pression lié à cet exercice très particulier.

Par exemple, qui peut me citer un 10 anglo saxon qui ne bute pas ? Ça n'existe pas. Cela ne veut pas dire qu'ils butent tous en équipe nationale, mais par exemple les deux sélections nationales (hors France) majeurs où le 10 ne bute pas sont le Pays de Galles et l'Écosse. Mais Finn Russell et Dan Biggar ont largement les capacité pour assumer ce rôle. A contrario, quel numéro 9 peut buter dans ces mêmes sélections ? Pas Murray, pas Davies-Webb, pas de Klerk, pas Smith, par Youngs, pas Genia... Seul Laidlaw fait exception à cette règle.

Là-bas, si tu ne but pas, tu n'es pas ouvreur. C'est tout. Alors oui, il y'a toujours l'exception qui confirme la règle : Beauden Barrett. Sauf que lui, il sait qu'il DOIT bosser ça, car personne ne le ferra à sa place (Ben ou Aaron Smith n'ont jamais buter). Alors que chez nous, si jamais Lopez ou Doussain ou Machenaud, ou Serin ratent, ils savent que derrière, il y'a toujours le 9 ou le 10 qui prendre le tir au but la prochaine fois (Parra, Bézy, Carter, Madigan en club ou leur coéquipier de la charnière en EDF). Ils se déchargent les uns sur les autres, et c'est logique.

@artillon

Le retour de FTD ?
il a dû se forcer pour devenir buteur en club sans être décisif dans ce rôle, et je ne vois pas ce que cela apportera czr il n'aura pas le coffre nécessaire pour tenir au niveau international.

@noComment

Je parlais pas du retour de T-D pour le but. Je sais bien qu'il ne bute pas régulièrement.
Mais comme on change d'ouvreur comme de chemise, il est fort possible que François réapparaisse durant le tournoi (un tournoi c'est long) en fonction de ses performances en club.
Alors le 9 taperait.

@artillon

Non, impossible qu'il réapparaisse en bleu aussi vite. Guytou a beau être "affectif", il n'en garde pas moins du bon sens.

Derniers articles

News
Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
News
Vidéos
News
News