Tournoi des 6 Nations : les cinq points à retenir de la victoire du Pays de Galles sur l'Irlande (22-9)

Tournoi des 6 Nations : les cinq points à retenir de la victoire du Pays de Galles sur l'Irlande (22-9)
6 Nations : le Pays de Galles bat l'Irlande.
Découvrez l'analyse de la belle victoire galloise sur l'Irlande, pour la 4ème journée du 6 Nations.

La sortie des hommes forts irlandais

Jonathan Sexton sorti en début de match pour un protocole commotion juste avant le premier essai gallois. Conor Murray affaibli en première période et finalement remplacé par l'inexpérimenté Marion. CJ Stander incapable de poursuivre à l'heure de jeu. Le XV du Trèfle est une machine qui récite une symphonie aussi sobre et précise qu'efficace. Sortez les hommes forts du système de Joe Schmidt, et c'est tout une équipe qui se retrouve – non pas en difficulté – mais incapable de maîtriser le match avec autant de brio qu'à l'habitude.

La défense galloise

La seconde période a été à l'avantage de l'Irlande. C'est peu de le dire... Mais entre ses en-avants et ces pénalités concédées – comme cette faute d'Henshaw venu sur le côté du maul ! - les Irlandais n'ont pas été assez tueurs. Créditons la belle défense des Gallois, qui n'a jamais craqué. Intraitables... les Gallois ont même inscrit un troisième essai en fin de rencontre par Jamie Roberts.

George North soigne ses statistiques

Avec un doublé, l'ailier a rappelé que son talent n'était pas perdu après ses nombreuses commotions. Si Liam Williams s'est montré à son avantage ces derniers mois, on a revu l'ailier de Northamption dans la lumière. Avec un joli doublé – et un bel effort sur son premier essai – North a inscrit dix des vingt-deux points de son équipe.

Fini pour l'Irlande, encore une victoire anglaise ?

Déjà deux défaites en quatre rencontres pour le Trèfle. Autant dire qu'une victoire anglaise face à l'Ecosse scellerait son sort : la « finale » à l'Aviva Stadium de Dublin n'aurait même pas lieu. Et le duel n'aurait pour but que d'empêcher le Grand Chelem anglais. Pour les Bleus, en revanche, cette victoire galloise est une bonne opération. Aux joueurs de Guy Novès de gagner leur deux prochaines rencontres pour terminer dans le trio de tête.

Des enseignements pour les Bleus

Non, Biggar n'est pas en-dessous du lot, loin de là. Seulement, saluons la tactique irlandaise, qui avait parfaitement pris en compte le plan de jeu gallois, en place depuis dix ans. Exemple ? Ces passes interceptées sur le lancement touche – dix – centre à hauteur. Le XV de France doit s'en inspirer. Offensivement, il va falloir trouver des solutions : entre le centre du terrain ultra solide et le triangle d'attaque vigilant tant en défense que dans les airs, pas facile de franchir...

Derniers articles

News
News
News
Transferts
Transferts
News
Transferts
News
News
News