Tournoi des 6 nations. Gavin Mortimer explique pourquoi les Anglais sont meilleurs que les Français
6 nations. Les Anglais mieux préparés que les Français ?

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
L’Angleterre a l’avantage psychologique mais aussi physique sur le XV de France si on en croit Gavin Mortimer, chroniqueur pour Rugby World.
Ce samedi à 18h, le XV de France défiera l’Angleterre à Twickenham dans le cadre de la 5e et dernière journée du Tournoi des 6 nations. Une rencontre qui pourrait prendre des allures de finale selon les résultats des deux autres matchs programmés dans l’après-midi, si tant est qu’il faille rajouter de l’enjeu à cette rivalité historique. Au fil des siècles, Anglais et Français se sont affrontés armes à la main, s'infligeant tour à tour des défaites cuisantes. Et il en va de même en rugby. Cependant, c’est actuellement le XV de la Rose qui a l’avantage sur son sol lors des matchs comptant pour le 6 nations, le dernier succès des Tricolores à Twickenham remontant à 2005 (17-18). Les Bleus n’ont de plus gagné que 3 des 10 affrontements depuis cette date. Autant dire une éternité dans le monde de l’ovalie. Ajoutez à cela des résultats décevants depuis quatre ans, et vous comprenez pourquoi les bookmakers ne donnent pas cher de la peau du coq. L’Angleterre a donc clairement l’avantage psychologique…mais aussi physique si on en croit Gavin Mortimer, chroniqueur pour le site anglais Rugby World.

« Les Français ne sont pas prêts physiquement et mentalement »

Selon lui, les Anglais sont bien mieux préparés que leurs homologues, prenant comme exemple l'avènement de Toulon au dépens de Toulouse ces dernières années grâce à Steve Walsh, le préparateur physique qui a révolutionné l'entraînement du club varois. « Demandez à n'importe quel anglophone ayant vécu en France et il vous répondra la même chose : un cadre de vie parfait, mais quel dommage que les Français prennent autant la préparation à la légère. » Mortimer d'évoquer Jonny Wilkinson et ses heures passées à buter : « Ils n'avaient jamais vu ça. Durant les deux saisons que j'ai passées en France, l'idée que se faisait mon club de la préparation consistait à faire un peu de course avec une heure et demi de rugby à toucher », ajoute Mortimer. Même son cloche chez le pilier Ricky Whitehall, désormais à Lille : « On en attend beaucoup moins de nous. La plupart des gars n'ont jamais fait de power lifting (force athlétique). Qui dit rugby professionnel dit préparation professionnelle, mais un grand nombre de Français ne le voit pas de cette façon. » Passé par Castres entre 2004 et 2006, Paul Volley évoque des séances de musculation et des entraînements où les joueurs préfèraient parler plutôt que de « travailler dur comme en Angleterre. »

Les Anglais plus professionnels ?

Ils ne sont pas seuls à noter une grande différence entre les deux nations. À Leicester depuis 2013, David Mélé estime que les Anglais sont « toujours à la recherche des dernières innovations en terme de préparation », ajoutant que les coachs physiques sont les premiers arrivés et les derniers partis : « Je me rends compte maintenant que je dois donner le maximum pour ne pas laisser tomber l'équipe. J'ai progressé en termes d'endurance, de vitesse, d'explosivité. » Pour Gavin Mortimer, les Français savent qu'on s'entraîne dur en Angleterre, et parmi tous ceux qui ont tenté l'aventure outre-Manche (Chabal, Azam, Faure, etc.), il n'en voit pas « un qui soit revenu plus mauvais. Mais dès qu'il retourne en France, ils reprennent leurs mauvaises habitudes », prenant au passage l'exemple de Julien Dupuy qui n'a jamais eu le même niveau au Stade Français qu'à Leicester.

De l'aveu même d'Abdelatif Benazzi, c'est aux Saracens où il a terminé sa carrière (2001-2003) qu'il a « découvert le professionnalisme ». Comment ne pas évoquer Serge Betsen, arrivé chez les Wasps pour deux saisons à 34 ans après 17 années de bons et loyaux services à Biarritz qui a finalement prolongé de deux ans « parce ce qu'il s'y plaisait trop ». « Culturellement, note Betsen dans son livre Les 7 Plaies du rugby français, les Français se satisfont souvent du minimum. » C'est cependant au maximum de leurs capacités que devront être les Bleus ce samedi s'ils veulent avoir une chance de l'emporter à Twickenham.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • sorgina
    50004 points
  • il y a 5 ans

C'est exact Thomas Castagnede apres le Stade Toulousain a joue aux Sarracens, la transformation physique a été flagrante. Mais ce n'est pas du a la prise de produits, les vaches sont mieux nourries et le rosbif est donc plus riche…………….????
Mais souvenez vous qu'après la victoire en coupe du monde, des infos ont transpirées comme quoi les anglais étaient charges….C'est faux je vous dis que les vaches anglaises sont mieux nourries!!!

  • kou2tronche
  • il y a 5 ans

@Mjj

Elle vient de se laver les carreaux la madame du dopage. Sans rire c'est à la veille de la RWC qu'elle se réveille? Les stéroïdes sont vite indétectables dans le sang et l'urine alors je vous garantis que les anglais, au regard de leur championnat interminable (premiership, coupe anglo galloise, Hcup) se chargent. C'est tout il ne faut pas mentir.

  • CofCof
    17999 points
  • il y a 5 ans

Le message principal de cet article c'est qu'il ne sert à rien de pousser de la fonte pour pousser de la fonte. Il faut adapter l'exercice au sport que l'on fait et je pense que les anglais sont meilleurs que nous. Perso les vidéos que j'ai déjà regardée sur un type de prépa spécifique rugby, ceux sont celles de James Haskell. Je n'ai pas vu de vidéo de joueur français. Quand tu regarde sa vidéo tu t'appercois qu'il n'y a presque pas de poids, mais plutôt un entrainement basé sur de la répétition et varier les exercices pendant de longue phase (type 7 fois 1 min).
Il est donc beaucoup plus intéressant de ne pas travailler en force (lever du poids lourds) mais plutôt en endurance et de solliciter les muscles qui travaillent lorsque l'on fait du rugby (Haskell bien sur c'est spé avant et même flanker/Déblayage).

  • mjj
  • il y a 5 ans

Pendant ce temps, la dame de l'antidopage britannique pousse un cri de détresse face au dopage dans le rugby chez les jeunes. Elle dit aussi qu'il n'y aura aucun contrôle positif à la coupe du Monde.
Ca me rappelle Castaignède qui était aller prendre 10kg de barbaque en 6 mois dans je ne sais plus quel club anglais et qui s'est pété dans la foulée le tendon d'Achille certainement trop sollicité.
Les Anglais y vont à fond, dans la picole aussi d'ailleurs (j'ai suffisamment de copains rosbifs pour savoir qu'on est des petits joueurs aussi bien dans la consommation d'alcool que dans celle de créatine)

Il y a une chose que j'accorde aux Anglais et Anglo-saxons en général, c'est qu'ils ont une mentalité de battant. La défaite est interdite jusqu'à la fin du match. Et c'est pareil dans tous les autres domaines autres que le sport.

Il y a des erreurs (certainement volontaires ou démontrant la méconnaissance de l'univers rugby français) et des approximations chez le lecteur : des joueurs qui travaillent énormément, comme Wilko, il y en a. Quelqu'un se souvient de cette interview de Wisniewski qui indiquait qu'il bossait comme un fou, trop du point de vue de Merthens, le 10 titulaire à l'époque, qui lui a expliqué comment se préparer sans bouffer toute l'énergie pour garder du jus pour le match du week-end ?

Après, les différents intervenants ne parlent pas que de muscu, ils parlent de prépa physique dans leur ensemble, c'est à dire, comme le dit David Mélé qui est encore en exercice, l'explosivité et la vitesse. Dire des anglais que ce n'est que du jeu bourrin et stéréotypé, c'est un peu oublier les 4 dernières années. Mais que ce soient les anglais ou les irlandais, ils ont passé un cap, récemment, en offrant à la fois une dimension physique et une dimension jeu à leur rugby. Je n'ai aucun mal à accepter que notre démarche n'est pas satisfaisante.

En tout cas, on a pu le voir ici, au FCG, d'abord avec l'arrivée de Landreau puis ensuite avec son staff, fortement irlandais : quand Landreau est arrivé dans un club, certes de ProD2, il a mis en oeuvre la professionnalisation, notamment en s'intéressant au physique des gars, jugés pas assez affutés. Rapidement, nous sommes passés du ventre mou de la ProD2 aux premières places puis au Top14. Avec quasiment les mêmes joueurs...

Donc, oui, il y a certainement du progrès à faire, notamment dans l'efficacité recherchée. Après, partir sur le cliché "les français sont feignants, les anglais sont besogneux", ça peut être drôle si c'est bien tourné, mais là...

  • Kad Deb
    31207 points
  • il y a 5 ans

Faudrait savoir à la fin ! Ces derniers temps, il est reproché aux joueurs français de faire trop de muscu et pas assez de technique. D'être costauds plutôt que finauds.
Sur les derniers matches, on remarque que les Bleus finissent souvent mieux qu'ils ne commencent, donc c'est pas au niveau du physique que se situe le problème. Le problème est surtout que le jeu offensif français s'est délité alors que les Anglais sont devenus bien meilleurs dans ce domaine. Cet article est donc un mauvais cliché, périmé d'au moins 10 ans. D'ailleurs, les témoins sont presque tous des mecs qui ne jouent plus depuis des années.

  • Cirth
    5317 points
  • il y a 5 ans

Et pendant ce temps là, l'agence anti-dopage britannique pousse un cri d'alarme à cause de la consommation de stéroïdes chez les jeunes sportifs (cf article de l’équipe).... C'est sûr que niveau préparation c'est top 😉

Y'a peut-être du vrai, cela ne nous empêche pas d'être au dessus avec nos clubs en coupe d'Europe, donc bon...

Ça sent surtout la p'tite pique avec le crunch.

Qu'ils ne viennent pas se plaindre s'ils nous énervent Pica !

Cachez donc ce Pot de Poudre que je ne saurais voir.........

Un branleur inspiré VS un bourrin bodybuildé ? Qui va l'emporter ? Réponse ce week-end...

  • JHKL
  • il y a 5 ans

Vous pourriez au moins précisez que c'est James Haskell sur la photo....

  • Kou2tronche
  • il y a 5 ans

Heuu, quelqu'un a appris quelque chose en lisant cela? On sait tous que les anglais dorment dans leur salle de muscu avec le pot de créatine dans les bras en guise de doudou, et la journée ils tapent du physique dans tous les sens. Savent rien faire d'autre, il y a pas un mec la dedans capable de réfléchir à ce qu'il fait. D'excellents fantassins! Ils n'ont rien gagné depuis 2003 donc on a rien à leur envier. Le peu de jeu qu'on produit c'est de la merde mais la merde au moins ça a du goût... J'envie leur motivation mais qu'on arrête de me dire que ces mecs jouent au rugby, ils en font c'est tout.

  • Marc-o
    186 points
  • il y a 5 ans

On en avait causé un peu sur le blog de Yaentrainement. Voir l'article sur la prépa physique façon Saracens. (impossible de mettre un lien dans les commentaires...

Tirons du positif : malgré une préparation physique merdique de temps en temps on arrive à mettre une rouste aux anglais. C'est dire si ces jours là ils sont mauvais!! Et la victoire n'en est que plus belle.

  • lau1
    13016 points
  • il y a 5 ans

C'est marrant ils nous ressortent tous ça les britanniques mais ça n'est pas ce qui manque au rugby Français.

Ce qui manque à l'équipe de France c'est du liant, un plan de jeu (en gros le reste)

MUSCU!!!!!!!!!!!!

  • 6592
    31780 points
  • il y a 5 ans

Il n'a pas entièrement tort.
il doit y avoir des exception bien sur, mais le rugbyman en France, pro ou pas d'ailleurs, est plutôt bière-aligot que altères-cardio...

  • ced
    100447 points
  • il y a 5 ans

ouais facile d'évoquer le mental, c'est sûr que nos joueurs ne boivent pas du sang de veau le matin en se levant.

quelle surprise.... Apres en france si tu te prépare sérieusement, et que tu prends de la masse on dit que tu te dope alors....

  • TPhib
    52472 points
  • il y a 5 ans

Ahah elle est belle celle-là ! Dans mon Top 10 😊 Merci 😊

  • CEVEN
    176277 points
  • il y a 5 ans

@Thibault Perrin
"si tenté qu’il faille" : attention, la tentation est un vilain défaut ....
Si tant est que l'on y cède 😑

  • Axl
  • il y a 5 ans

C'est marrant, les sudafs disent la même chose, mais eux évoquent les anglais...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News