Tournoi des 6 Nations - Les 5 points à retenir de la victoire de l'Angleterre en Ecosse
Tournoi des 6 Nations - Victoire de l'Angleterre en Ecosse.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Les 5 points à retenir de la victoire de l'Angleterre d'Eddie Jones en Ecosse à Murrayfield lors de la première journée du Tournoi des 6 Nations.
Tournoi des 6 Nations 2016 - Ecosse vs Angleterre (9-15) du 06/02/2016

Première réussie pour l'Angleterre d'Eddie Jones

On est encore loin du jeu flamboyant proposé par le Japon lors de la Coupe du monde, mais l'important était ailleurs pour le XV de la Rose ce samedi sur la pelouse de Murrayfield. À l'instar de Guy Novès, le technicien australien passait un test lors de cette première journée. Test réussi pour son équipe grâce aux deux essais de George Kruis (13e) et Jack Nowell (50e). Il n'y a pas eu de grandes envolées, mais il pourra se satisfaire du sérieux de ses ouailles.

Un match cadenassé mais plaisant

Beaucoup de supporters français se plaindront certainement de la courte victoire du XV de France sur l'Italie. Mais ils ont au moins eu le mérite de voir trois essais des Bleus et deux réalisations italiennes. À l'inverse, les Ecossais et les Anglais n'ont seulement vu que deux essais lors du deuxième match du Tournoi des 6 Nations. Non pas que la rencontre n'a pas été plaisante, au contraire. Mais les défenses, en place malgré quelques percées éparses, n'ont laissé que peu d'occasions se concrétiser.

Beaucoup d'efforts pour pas grand-chose côté écossais

Le XV du Chardon n'a pas dominé cette rencontre en termes de possession (46 %) et d'occupation (44 %), mais il n'a lésiné sur les efforts pour percer la défense anglaise (129 passes contre 108 ; 106 courses contre 95). Mais trop souvent, une fautes de main est venue ternir les belles avancées écossaises. On la notamment vu à partir de la 2e moitié de la première mi-temps, puis à trois nouvelles reprises dans le second acte (42e, 54e, 77e). D'aucuns diront que l'Écosse a manqué de puissance, et ce, en dépit des efforts d'Hardie ou de Denton.

Billy Vunipola a usé la défense écossaise

À l'inverse, s'il y en a un qui a fait parler son physique, c'est bien le troisième ligne anglais. Homme du match avec 19 courses pour 51 mètres parcourus ballon en main et cinq défenseurs battus, le joueur des Saracens a été un véritable poison pour la défense écossaise. S'il n'a pas percé le rideau défensif, il a monopolisé plusieurs défenseurs sur chacune de ses prises de balle et contribué à épuiser les Écossais.

Stuart Hogg si seul

On ne le présente plus, mais l'arrière écossais ne cesse de nous émerveiller chaque hiver. Une fois de plus, ses relances inspirées (90 mètres ballons en main, 5 défenseurs battus) ont insufflé la peur chez les Anglais. Mais une fois de plus, il a été bien trop seul pour concrétiser tout cela en points. Seymour a tenté et perdu plusieurs ballons. Le centre Bennett a été invisible (8 mètres parcourus). Quant à Maitland, il a bien été muselé au même titre que Scott.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • mounjet
    23246 points
  • il y a 4 ans

match sans saveur, déçu déçu,

Hartley a même pas pété un câble...

Je sors

Désolé mais pour ma part je ne partage pas l'avis général qui se dégage après ce match .
En ce qui concerne le manque récurrent de puissance, qui est bien réel, je trouve que cela s'améliore à chaque match et que hier pour la 1ère fois depuis trèèèès longtemps, j'ai vu les avants écossais avancer à chaque impact en attaque . Malheureusement à la 60ème ils sont tous nazes et le banc n'est vraiment pas assez conséquent pour insuffler un second souffle ...
J'entend dire que l'Ecosse ne franchit jamais que ça en devient frustrant, souvent c'est faux, la preuve encore hier les écossais ont cassés 7 fois la ligne et ont battus 15 défenseurs alors que les anglais n'ont franchis que 3 fois pour 12 défenseurs battus . L'Ecosse perd surtout hier par manque de réalisme dans ses temps forts (là c'est un problème récurrent) face au pragmatisme glacial (et ennuyant) anglais .
La mêlée est aussi en énorme progrès avec cette 1ère ligne d'Edinburgh qui fait un bien terrible . Hier dans ce secteur ils ont fait jeu égal avec leur homologue anglais . Je trouve également qu'ils sont en progrès, mais dans une moindre mesure, dans les rucks et sur les ballons portés offensifs et défensifs .
Derrière le talent est là c'est indéniable : Hogg, Russell, Laidlaw, Bennett, Seymour sont tous des joueurs très talentueux . Bon hier ils n'ont pas eu trop l'occasion de s'exprimer (sauf Hogg) à l'image de Bennett (4 courses, 8 mètres gagnés seulement) .
N'oublions pas que cette équipe a vraiment été au fond du seau de 2000 à 2011 . Depuis 2012 on sent vraiment un renouveau dans cette équipe, même si elle n'arrive pas à concrétiser . Presque tous ces joueurs sont jeunes, talentueux et surtout ils ont la rage de vaincre et une volonté à toute épreuve donc y'a aucune raison que cela ne finisse pas par payer . Actuellement il s'améliorent de match en match malgré ce manque de réalisme et aussi de 2/3 joueurs de qualité supérieur devant . Mais je fais confiance à Cotter pour trouver ses joueurs et hisser cette équipe sur la marche supérieure qu'elle n'arrive pour le moment pas à franchir .
Bientôt ils ne seront plus ses "losers magnifiques" que l'on aime tant voir jouer . La CdM c'était juste un avant goût, laissons cette équipe grandir et se construire petit à petit .

@Ben3459

"c'est pas faux"...
Il est vrai, et c'est l'époque qui veut ça, que finalement personne ne laisse du temps au temps. Les enjeux, Ma bonne Dame, sont énormes, et pas seulement sur le pré, donc faut qu'ça tourne, et vite... Dommage, on crame trop de monde comme ça. Comme pour l'Ecosse qui y arrivera bien un jour, je fais confiance à Guitou qui a largement les épaules pour contenir cette pression de l'immédiat.

C'est marrant de voir la différence de commentaires entre ici et rugbyrama.
Ici grosso modo tout le monde dit que les anglais n'ont rien montré, que les écossais sont vaillant mais manquent de puissance et n'arrivent pas à conserver leur vitesse
(c'est aussi mon avis)

Sur rugbyrama tout le monde dit qui😮n va prendre une raclée même contre l'Écosse et que ces deux équipes sont nettement au dessus de la notre.

@pereram

En même temps rugbyrama... Les gens s'insultent, se prennent pour les meilleurs et crachent sur tout, mais absolument tout, à chaque article soit c'est rugbyrama qui a fait un article "nul" soit la personne interviewé ne pense pas comme eux donc il est "nul" lui aussi.

@pereram

Les Anglais sont au-dessus de nous pour le moment, à la fin du tournoi il faut espérer que ce sera une autre sauce.. On les accueille en plus.
Les Ecossais je ne pense pas qu'ils soient au-dessus de nous. On manque juste d'expérience, mais je pense qu'on a plus de qualités qu'eux.

  • cosmo
    315 points
  • il y a 4 ans

Bon, j'aime l'Ecosse.
Sur son interception chanceuse, Russell gâche un 2 contre 2 (mais avec Hogg, un 2 contre 2 équivaut à un 3 contre 2). J'aime l'Ecosse mais j'admets que le match était globalement mièvre.

(Parenthèse : on me fera pas croire que les arbitres ne sifflent pas à la tête du client. L'année dernière, Denton était systématiquement pénalisé. Depuis que sa chevelure blonde est dissimulée sous un casque, c'est bon, il est presque jamais sifflé.)

(Parenthèse 2 : sous l'ère Lancaster, ça devenait de plus en plus difficile de détester les anglais. Là je sens que ça va être beaucoup plus facile)

  • cosmo
    315 points
  • il y a 4 ans
@cosmo

D'accord : l'adjectif était mal choisi (d'autant que des essais après interception, c'est presque devenu une spécialité ecossaise : ce n'est plus de la chance à ce niveau là).
Finn Russell, j'aime bien, je lui reproche rien. Il tente des trucs (les coups du sombrero au SdF en 2015 !), ça réussit pas toujours mais c'est plaisant. J'aimerais vraiment voir l'Ecosse remporter un succès de prestige contre une grande équipe. Ils sont venus mourir à quelques points de la NZ, du PdG, de l'Australie, de la France (oui oui, j'ai bien dit une grande équipe)… Ils méritent un petit quelque chose…

Sinon, le secret était jusque-là bien gardé mais le 5e ou 6e capitaine de l'Angleterre, c'est Courtney Lawes (ah, mon détestomètre remonte à toute allure !)

@cosmo

Une interception n'est jamais, ou alors très rarement, chanceuse : savoir lire correctement une phase d'attaque adverse est loin d'être si simple ! Et surtout en sous nombre à 5 mètres de son en-but, il fallait oser ! Il sauve quand même un essai, c'était quitte ou double .
Par contre après, effectivement, il manque de lucidité : il n'a pas confiance en ses cannes à ce moment là du match et se débarrasse très (trop) vite du ballon alors qu'il avait du soutient . Sans doute aussi n'a t-il pas entendu son coéquipier l'appeler . D'ailleurs après on voit clairement qu'il s'en veut et qu'il s'excuse .
Pour le reste je suis entièrement d'accord avec tes 2 parenthèses . Encore plus sur la seconde car effectivement nommer Hartley capitaine avec comme vice-capitaine les têtes à claques (mais talentueux) Farrell et Brown cela rend tout de suite les choses plus faciles ...

Je n'ai pas vu le match mais etant donne le resume fait par nos amis du Rugbynistere, il semblerait que les problemes de l'Ecosse restent les memes, pas assez de puissance pour faire avancer devant et Hogg trop seul derriere.
Dommage, c'est un pays que j'adore mais j'ai un petit prejuge positif

  • FRLab
    46264 points
  • il y a 4 ans

" On la notamment vu à partir de la 2e moitié..."
donc la réforme de l'orthographe supprime aussi les apostrophes ??
Quand on vous dit que les détails ont de l'importance au plus haut niveau. 😉
A part ça, ça gagne, certes avec des choses à revoir, mais surtout avec de l'envie. Ne boudons pas le plaisir de voir des bleus, ou plutôt des tricolores, avoir envie de se faire des passes. Pour cueillir le trèfle il faudra sans doute être plus agressif, mais je prends le pari qu'ils le seront.
Allez les petits !!

Laidlaw semble presqu'aussi lent que Parra. Sinon rien de nouveau : les Ecossais ont quelques actions qui foirent immanquablement à 10 mètres de la ligne adverse.

Pour l'instant tout le monde est capable de battre tout le monde. On peut gagner les rosbeefs et perdre contre les Ecossais. Attendons le match de demain et peut être une belle surprise pour entrevoir un favori. Méfions des Italiens qui ne peuvent pas terminer vainqueur du VI nations mais qui peuvent créer une surprise. J'ai beaucoup apprécié certain joueurs. A suivre.

  • Aouan
    23541 points
  • il y a 4 ans

Suis je le seul à avoir trouvé ce match vraiment insipide?

@Aouan

Insipide ?
Heu : "C'est pas faux !"

@Aouan

Trop convenu... le Rugby que je n'aime pas. La victoire a tout prix tue le rugby plaisir que l'on trouve de plus en plus dans l'Hémisphère Nord. J'espère que le match de demain me fera mentir...

@Aouan

Je dirais pas insipide, juste répétitif. Prévisible tant les Ecossais ont manqué de lucidité dans leurs offensives.

  • straits
    19303 points
  • il y a 4 ans

Equipe anglaise redevenu pragmatique...
E.Jones est revenu aux fondamentaux et ça marche.
A voir contre d'autres nations. Je pense en particulier aux gallois plus inspirés et avec plus de solutions.
C'est vrai que cette incapacité des écossais à franchir est agaçante et frustrante. Problème de joueurs, problème de système de jeu ? Difficile à savoir...

L'Ecosse dans l'éternel rôle du looser magnifique.. Pourtant ce public mérite tellement une victoire, surtout face au perfide rosbif, toujours aussi froid de réalisme.

@Cyanman

En même temps il ont l'ancien entraîneur de Clermont, qui s'y connait en loose. À mon grand dam...

les écossais j'ai parfois l'impression qu'ils pourraient jouer 1h dans les 22 adverses sans jamais marquer un essai, et sa fait un moment que sa dure.

C'est pas normal à ce niveau là de pas être capable de marquer un seul essai quand on regarde le temps passé dans le camp adverse

On dit souvent que les Ecossais progressent. Mais là franchement, on ne peut qu'être frappé par leur jeu stéréotypé.
Ils vont sans cesse péter dans leur vis-à-vis, notamment les deux centres (Matt Scott ne donne jamais le ballon), Laidlaw n'accélère pas suffisamment le jeu. On dirait qu'il n'y a pas de recherche du décalage sur les extérieurs. Hogg est très bon, mais joue vraiment trop perso, ca manque de passes tout ça !
C'est un jeu trop unidimensionnel pour être efficace. Les Anglais n'étaient pas fabuleux de leur côté, mais ils sont réalistes.

  • Aouan
    23541 points
  • il y a 4 ans
@artillon

Très juste cette analyse sur les Scottish, mais je trouve que les anglais ont été décevants par rapport au jeu qu'ils proposaient l'année dernière. Une très belle ligne de 3/4...sur le papier qui s'est très peu exprimée finalement

@artillon

Oui mais j'ai rien contre Bennett.
Le problème c'est que des joueurs comme Scott, Denton ou Cowan vont sans arrêt péter. Alors c'est vrai qu'ils avancent souvent, mais ça se révèle stérile finalement, il suffit aux adversaires de bien se repositionner en défense..
Hogg veut sauver la patrie tout seul. Laidlaw n'accélère pas suffisamment le jeu. Russell ne voit pas les surnombres.
Mais la mêlée des Ecossais est vraiment en gros progrès. Et ça c'est vraiment bon pour eux. Ils sont quand même en progrès, mais ils doivent avoir plus d'ambitions sur les extérieurs à mon avis.

@artillon

Bennett est un très grand centre en devenir, mais il n'a touché que 2 ballons aujourd'hui... Le manque de continuité dans le jeu écossais le pénalise forcément

Russel a fait du bon boulot également avec Hogg.
Mais sinon la victoire anglaise est assez semblable à celle de la France. C'est prometteur si le travaille est bien fait.

@Anthony.B

Je parle globalement, on ne juge pas un joueur sur une action dans un match.

  • Aouan
    23541 points
  • il y a 4 ans
@Anthony.B

Tu fais référence à cette interception superbement gâchée? 😉

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News