Top 14/Pro D2 - Dix-huit clubs déficitaires selon le rapport la DNACG en 2016-2017
Top 14/Pro D2. Les clubs professionnels vivent toujours au-dessus de leurs moyens.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
La Direction nationale d'aide et de contrôle de gestion a rendu son rapport sur l'exercice 2016-2017. Le Top 14 continue de perdre de l'argent.

Alors que la saison 2017-2018 du Top 14 et de la Pro approche de son dénouement, avec notamment la finale de deuxième division ce dimanche entre Perpignan et Grenoble, la Direction nationale d'aide et de contrôle de gestion a rendu son rapport sur l'exercice 2016-2017 des championnats professionnels. La principale information concerne le déficit d’exploitation de l'élite. Alors que celui-ci tandait à se réduire (13,9 millions d’euros en 2015-2016 et 15,6 la saison précédente), il a atteint l'an passé 24 millions d’euros en cumulé. Soit une dégradation de +70 % explique le rapport.

"Il convient enfin de souligner que cette évolution du déficit d’exploitation est en très grande partie liée à des décisions « volontaires » et anticipées des actionnaires (celles-ci sont évaluées à 5,2 M€ sur une aggravation de 6,7 M€ du déficit d’exploitation)."

Huit des quatorze clubs de Top 14 sont déficitaires avec 27,5 millions d'euros de déficit cumulé. Lequel n'est pas réparti équitablement puisque trois formations cumulent 16,8 M€ de perte, soit près de 61 % des déficits cumulés du championnat. A l'échelon inférieur, où seulement six clubs sont à l’équilibre ou positif, quatre formations "affichent 4,8 M€ de pertes d’exploitation cumulées, soit près de 83 % des déficits de la division". En parallèle, le budget des clubs de Top 14 a augmenté de près de 20 % en passant en moyenne de 23,5 M€ à 28 M€. La montée de Lyon, avec son budget pharaonique de 41,9M€ (contre 16,7 pour Brive, plus petit budget de Top 14) explique en partie cette augmentation.Crédit image : LNR

Comme c'est le cas depuis plusieurs années maintenant, la masse salariale brute (en augmentation de +11%) représente la plus grande part des charges d'exploitations. À noter que "le salaire de la moitié des joueurs de Top 14 pèse pour 81 % de la masse salariale de la division." De fait, les charges d'exploitations sont en hausse (363,2 m€ contre 294,1 M€ en 2013-2014) tandis que les recettes des matchs baissent (-4,8%) et devraient continuer à le faire lors de l'exercice en cours. Pour faire face aux dépenses, les clubs professionnels peuvent cependant s'appuyer sur une progression des recettes d’exploitation (6,3%), lesquelles proviennent aux deux tiers du sponsoring et des versements de la Ligue. À savoir les droits TV et marketing.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Donc si je comprends bien, on a un club qui perd en une saison la moitié du budget annuel d'un autre club? Si on accepte ça, autant admettre qu'on se fiche du monde, car l’équité sportive est morte.

  • PIPIOW
    41362 points
  • il y a 2 ans

bah chez les anglais c est pire y en a 11 sur 12 qui perdent du fric les seuls en benefice c est exter
aprés on voit bien la fragilité de l equilibre financier de ce championnat et un jour ca va peter
les principales recettes c est les droits télé qui sont a un peu moins de 100 m e il me semble
supposons que a l écheance du contrat canal et/ ou being revisent leur politique et ne proposent que 70 me ( ce qu il y avait avant il me semble) les clubs vont se retrouver avec des contrats joueurs sur 2 3 ou meme 4 ans calculés avec le prévisionnel a 100me
et la si y a pas quelqu un qui met la main a la poche ca sera un desastre
la politique d investissement ( comme ils disent) se fait essentiellement sur le recrutement de joueurs donc.....
qu il y ait quelques clubs qui vivent au dessus de leurs moyens ca a toujours existé sauf que la c est les 3/4 avec des sommes relativement importantes

@PIPIOW

Exact, si ça pète, on perd la moitié des "fleurons du rugby français". Mais visiblement, ça ne choque pas la LNR. Une LNR dirigée par un mec qui a plombé son ancien club, voilà qui explique tout!

  • ufot
    1028 points
  • il y a 2 ans

Le plus petit budget de top 14 c’est Agen avec 13 millions d’€ et non Brive

@ufot

Ce sont les chiffres définitifs de la saison dernière, ceux de cette année sont encore prévisionnels tant que la saison n'est pas terminée.

  • Pianto
    35956 points
  • il y a 2 ans
@Ailier-Fort

c'est l'Astérixme : la fierté d'être le petit village gaulois résistant à l'envahisseur. C'est très important d'être le dernier dans certains classements.

D'après la LNR, on ne dit pas qu'un club est en déficit, on dit qu'il poursuit sa politique d'investissement. Espèce de mauvaises langues 😉

@ChausetteAClous

Le choix des mots est important, pour ne pas nuire à l'image du produit.

  • stef7
    7123 points
  • il y a 2 ans

Des noms!!!! Pourquoi toujours ces communications opaques?

  • AKA
    49064 points
  • il y a 2 ans
@stef7

Il y a Biarritz, c'est sûr! Le BO a passé son "oral" avec un déficit de 1.5 M€ + 2 autres M€ pour le fonctionnement de la saison 2018/19: collé! Rattrapage le 18 de ce mois!!! Il reste 17 noms...

  • Jak3192
    56994 points
  • il y a 2 ans

A quand l'article 2:
"Liste des clubs déficitaires" ?

Que sait on pour l'instant ?
si toi avec ton salaire tu faisais pareil,
la Banque de France te mettrait sous tutelle

@Jak3192

L'article sera plus simple à écrire si l'on fait "Liste des clubs pas déficitaires".

  • Jak3192
    56994 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

Ben oui
mais l'accroche est moins fracassante

  • vevere
    50954 points
  • il y a 2 ans

Pour la petite histoire, dans le budget "pharaonique" du LOU il y a la première tranche des travaux de rénovation de Gerland (60 M€ sur 2 saisons) laissé "à l'abandon" par l'OL et la municipalité depuis plusieurs années 😉

@vevere

J'allais faire le même commentaire après vérification sur le rapport de la LNR (qui précise qu'il s'agit d'un budget "exceptionnel") et le Racing aussi présente un budget qualifié d'exceptionnel de 39 M (lié aux travaux de la U Arena je suppose). Sinon le rapport indique que le LOU avait la 10ème masse salariale l'an dernier.
Pour les travaux de rénovations ce sont surtout des travaux de transformation (rapprochement des tribunes de la pelouse, diminution de la capacité, etc...) pour faire de Gerland un stade de rugby.

  • breiz93
    55634 points
  • il y a 2 ans

Des noms!
J'ai ma p'tite idée mais il doit y avoir des surprises...

  • ced
    100168 points
  • il y a 2 ans
@breiz93

on en fait partie, on le sait, le président comble avec son argent propre les pénalités encaissées ces dernières années

@ced

Argent propre c'est vite dit...

  • ced
    100168 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

Vinci ça va c'est si ça venait de Lafarge que ça craint

@ced

Et si ça ,venait de Madrid ?

  • ced
    100168 points
  • il y a 2 ans
@lelinzhou

JAMAIS !
le Qatar, l'Arabie Saoudite etc oui, mais uniquement des états démocratiques

  • PIPIOW
    41362 points
  • il y a 2 ans
@ced

c exact riviere le président de l usap à dit qu il y avait 8.5 me de rentrée et 10 me de charges donc perte de 1.5 qu il devrait combler
en plus il compte pas la mega bringue en cas de victoire cet aprem ou le muscat tombera a flot

  • breiz93
    55634 points
  • il y a 2 ans
@ced

Je pense également que le SF y est...

  • ankou
    32056 points
  • il y a 2 ans

Et qui alors ???

Ben voilà la solution pour alléger le calendrier : rétrogradations de ces clubs en déficit , y aura des weekends libres l'année prochaines et finit les doublons 🙂

@Rchyères

Avec 6 clubs, on passe de suite en phases finales. Voilà qui sera efficace!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos