Top 14. Un investisseur hongkongais entre dans le capital de l'UBB
Top 14. Un investisseur Hong-Kongais entre dans le capital de l'UBB
C’est une première historique pour le rugby français. Un investisseur hongkongais va entrer dans le capital d’un club de Top 14, à savoir l’Union Bordeaux-Bègles.
C’est une première historique pour le rugby français. Un investisseur hongkongais va entrer dans le capital d’un club de Top 14, à savoir l’Union Bordeaux-Bègles. Louis-Vincent Gave, le directeur et propriétaire de GAVEKAL (un fonds d’investissement basé à Hong Kong), va en effet investir dans le club à hauteur de 10% (plusieurs millions d’euros). Après la qualification historique de l’UBB en Champions Cup grâce à Lionel Beauxis (attention Jean-Michel PremierDegré, y'a une saucisse), le club compte bien désormais exporter son image à l’international, comme l’ont fait les Harlequins, les Saracens ou encore les London Scottish. L'autre changement à noter du côté de Bordeaux-Bègles, c'est l'arrivée d’Émile Ntamak au poste d’entraineur des trois-quarts. L’ancien international français débutera sa carrière en Top 14 pour 3 saisons dès la saison prochaine.

La fédération hongkongaise, la deuxième plus riche du monde

En Asie, les perspectives de développement autour du rugby sont énormes. « On compte pas moins de 30 000 enfants inscrits dans les clubs de rugby. Les Lions britanniques y sont venus en 2013, Hong Kong a déjà accueilli deux Bledisloe Cup, et le Hong Kong Sevens est l’événement majeur du circuit mondial. Sans oublier la Coupe du monde 2019 au Japon », explique Jean-Baptiste Aldigé, directeur et créateur de Sport Inside Asia, agence de marketing sportif basée à HK et à l'origine du partenariat, dans le Midi Olympique ce vendredi. Sport Inside Asia, avec l'aide logistique d'une autre agence française, était à l'origine déjà en 2013, de la Natixis Cup qui opposait le Racing Métro 92 et le Stade Toulousain à Hong-Kong. L’UBB et Jean-Baptiste Aldigé ont démarré le projet lors du salon de vin et du spiritueux « Vinexpo », qui a lieu une année sur deux à Bordeaux et à Hong Kong. C’est là que les deux entités ont commencé les discussions. Laurent Marti et les autres dirigeants girondins furent réinvités à l’occasion d’un nouveau salon de vin à Hong Kong, le « Wine and Dine », pour présenter le projet et parler de l’éventuel soutien de GAVEKAL. Cette association apporterait une belle visibilité à la fédération hong-kongaise et au Valley RFC. D’ailleurs, deux joueurs hongkongais s’entraineront avec l’UBB pendant l’intersaison. De plus, le logo de l'UBB apparaîtra sur les maillots des 1 000 jeunes et des 600 seniors du club triple champion de Hong Kong. Grâce à ce partenariat, la marque Bordeaux Rugby verra son développement international assuré en exclusivité par Sport Inside Asia. Quand on connait les antécédents de l'agence, l'approche visionnaire de Laurent Marti et le potentiel du club, notamment avec à l'association "UBB Grands Crus", imaginer voir l'UBB jouer un jour en Asie en associant rugby et vin n'est pas utopique.

L’UBB n’était pas le seul club intéressé par le potentiel de la Chine. En effet, le Stade Toulousain avait également des vues sur l'Empire du Milieu, d’où cette délocalisation contre le Racing en 2013 à Hong Kong. Une nouvelle qui devrait faire réagir les Qataris. Déjà présents dans le monde du rugby grâce à l'équipementier Burrda (détenu par une entreprise suisse mais lié à un fonds d'investissements qatari), il ne serait pas impossible qu'ils choisissent d'investir dans un club dans les années à venir. Affaire à suivre.

Merci à Victor Daguin (Le Rugbynistère) pour cet article ! Vous pouvez vous aussi nous soumettre des textes, pour ce faire, contactez-nous !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Numero10
  • il y a 8 ans

Juste à noter que ce n'est pas Lionel Beauxis qui a offert la qualification en champions cup mais Pierre Bernard!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News