Top 14 - Section Paloise. Antoine Hastoy est-il la nouvelle sensation béarnaise ?
Antoine Hastoy, une promesse béarnaise. Crédit photo : Romain Perchicot.
Époustouflant contre Agen, le demi d’ouverture Antoine Hastoy est appelé à devenir le futur meneur de jeu de la Section Paloise. Portrait.

29 septembre 2018, 6e journée du Top 14, le SU Agen reçoit la Section Paloise à Armandie. Les locaux doivent s'imposer pour obtenir des points dans la mission maintien. Les hommes de Simon Mannix, quant à eux, seraient bien inspirés de renouer avec un succès qui les fuit depuis la troisième journée. Antoine Hastoy est lancé à l'ouverture côté béarnais. Il remplace Colin Slade, victime d'une entorse du genou, et Tom Taylor (touché aux adducteurs) et débute la rencontre associé à Thibault Daubagna. Hastoy plante une première banderille sur pénalité d'entrée avant de réaliser une prestation de haute volée. Deux essais, sept plaquages, treize points au pied dont la pénalité de la gagne à quatre minutes du terme. Alors qu'il compte neuf matchs de première division au compteur, le déplacement dans le Lot-et-Garonne représente sa deuxième titularisation en Top 14. En affichant une maîtrise totale dans la gestion du jeu de son équipe, l'ouvreur a prouvé à Simon Mannix qu'il pouvait avoir confiance en lui. ''J'ai su le mardi (NDLR : avant la rencontre) que je jouerais à Armandie. On avait bien travaillé toute la semaine, on a beaucoup parlé après les défaites et je suis content car ça s'est bien passé'', explique l'ouvreur de 21 ans.Crédit vidéo : TOP 14 - Officiel

Lancé en Top 14 près d'un an et demi plus tôt sur la pelouse du Racing 92, Antoine Hastoy est un pur produit de la formation béarnaise. Natif de Bayonne, l'ouvreur a débuté le rugby à six ans à Billère, ville de l'agglomération paloise, avant de rejoindre la Section en minimes. Passé par le centre de formation du club et le pôle de Bayonne, Hastoy fut notamment sélectionné en équipe de France jeunes de U16 à U19. Plusieurs années sous le maillot frappé du coq au cours desquelles il a notamment côtoyé Pierre Bourgarit (La Rochelle), Baptiste Couilloud (Lyon) ou encore Gabriel Ngandebe (Montpellier) mais aussi Baptiste Pesenti avec lequel il compte désormais sept feuilles de matchs communes sous les couleurs de la Section Paloise. 

Alors lorsqu'il a découvert le grand bain du rugby professionnel, Antoine Hastoy a dû avoir quelques réminiscences de ses années de formation béarnaise. ''C'est le club que j'ai toujours regardé, c'est la grosse équipe ici. D'avoir fait quasiment toutes les catégories puis de jouer en professionnel avec Lucas (Rey) par exemple qui vient aussi du club, c'est énorme pour moi. C'est une super sensation et j'ai envie que ça continue''. Fer de lance du groupe espoir l'an passé avec lequel il est allé jusqu'en finale, l'ouvreur a également goûté à la Challenge Cup et défié Agen, le Stade Français, Gloucester et les Zebre (5 apparitions). ''Ce sont de bons souvenirs surtout qu'on va jusqu'en demie. Après c'est vrai qu'entre la défaite en finale en Espoirs et celle en demi en Challenge, on n'a pas eu beaucoup de réussite en phases finales l'an dernier (rires)''. Pour le moment, le Palois a évolué de manière sporadique avec l'équipe fanion. Mais il a suffisament joué pour acquérir de l'expérience et démontrer qu'il pourrait peut-être s'y faire une place. Pour la deuxième année consécutive, Hastoy s'entraîne avec le groupe de Manix toute la semaine et la Section lui a témoigné sa confiance en le faisant prolonger.

La saison passée, il a signé un contrat mixte espoir-pro qui court désormais jusqu'en 2021. Il deviendra joueur professionnel à part entière lors de la dernière année de son actuel bail dans le Béarn. Déterminé, Hastoy espère jouer un maximum (''je
m'entraîne pour ça'') tout en étant conscient de la qualité de l'effectif palois. ''Colin (Slade) et Tom (Taylor) sont des clients. Je m'inspire beaucoup de Colin et je travaille fréquemment avec Tom, notamment sur le jeu. Il est toujours de bon conseil. Charly Malié me conseille aussi. Après, les jeunes sont bien intégrés dans le groupe, il y en a beaucoup et on est souvent ensemble''. Mis en confiance cet été par Simon Mannix et Frédéric Manca, l'ouvreur a réalisé une bonne préparation. ''Avec Fred, on échange beaucoup sur le contenu rugby. Les coachs me parlent beaucoup et il faut que je continue à bosser pour jouer''. Antoine a aussi l'occasion de côtoyer Conrad Smith, désormais en charge de la défense de la Section après avoir porté les couleurs du club pendant deux ans. ''Son travail concerne principalement l'aspect défensif, il fait des retours individuels et intervient souvent à l'entraînement''.

''Un très bon attaquant'' 

Le rude Top 14 n'a pas eu pour effet de brider ses qualités entrevues dans le championnat U22. Antoine Hastoy est un joueur tourné vers l'offensive, à même de porter le ballon et d'honorer son rôle de premier attaquant. Ses deux franchissements contre le SUA en témoignent. Le jeu au pied fait désormais partie de sa panoplie et c'est une assurance de plus pour la triplette Manix-Hayman-Manca. ''J'aime beaucoup jouer, prendre des initiatives. On a une structure, un projet de jeu qu'on doit respecter pour avancer, donc il faut trouver le juste milieu. Après, l'équipe montre chaque week-end qu'elle ne ferme pas le jeu, on essaie de mettre de la vitesse. On a de supers éléments derrière comme Jesse (Mogg), Votu, Malié, il faut en profiter', souligne le demi d'ouverture. Le trois-quart centre Pierre Dupouy, capitaine des Espoirs de la Section, avec lequel il a notamment connu l'épopée 2018/2019 et la finale contre Clermont, le voit comme ''un très bon attaquant. Antoine anticipe beaucoup les coups, lit les situations et ouvre très souvent les bons intervalles. J'adorais jouer avec lui car il crée des différences pour lui mais surtout pour ses coéquipiers. En défense, il fait aussi le job. Il a pris beaucoup d'assurance et il est désormais capable de mener l'équipe''.Crédit vidéo : TOP 14 - Officiel

En réalisant un excellent match à Agen, précédé d'entrées efficaces, Antoine Hastoy a prouvé qu'il avait la capacité de devenir le futur maître à jouer de la Section Paloise. La concurrence de Colin Slade et Tom Taylor doit le tirer vers le haut et il a certainement les ressources nécessaires pour devenir un élément incontournable du système béarnais. Idéal pour un enfant de la maison. En Vert et contre tous.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Pianto
    28975 points
  • il y a 9 mois

il enchaine, ce weekend, des intentions, une jolie percée sur une relance de ses 22, 100% au pied et la pénalité de la gagne à la 80ème.
On va le couver ce petitou.

Doué c'est peu dire !... Une très belle charnière avec Daubagna... Comment ne pas lui voir un très bel avenir ?... Il faudra, comme toujours, gérer récupération et potentielles blessures... Mais personne n'a envie de lui porter la poisse... Bon vent !..

Bel article qui fait bien monter la sauce (béarnaise, hahahaha....)!!

  • Pianto
    28975 points
  • il y a 9 mois

ça fait plaisir de revoir des bons jeunes formés au club. Il a de supers exemples autour de lui pour progresser, il a l'air d'être à l'écoute, que ça dure.

Avoir une charnière formée au club, c'est fort pour l'identité de la section. Depuis le retour dans l'élite, les succès se sont surtout construits sur les joueurs étrangers, c'est un bon signe de voir apparaitre ces jeunes (Hastoy et Pesenti) sur les feuilles après Daubagna et Lespiaucq.
Le juste équilibre me semble être 1/3 tiers de joueurs formés au club, 1/3 de français formés ailleurs, 1/3 d'étrangers. On n'y est pas encore mais on s'approche.

C' est pas une PÉPITE ?

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
Transferts
News
Ecrit par vous !
News
News
News