TOP 14 - Montpellier HR : que sont devenus les finalistes de 2011 ?
Fulgence Ouedraogo, capitaine en 2011.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Plongez dans le passé direction 2011, et la finale du Top 14 face au Stade Toulousain, perdue par Montpellier.

Ce samedi, le MHR sera-t-il sacré champion de France pour la première fois ? Le club de Montpellier défie Castres. Et soulèvera le Bouclier de Brennus en cas de victoire... Mais ce n'est pas la première fois que les Héraultais joueront une finale au Stade de France. En 2011, l'équipe entraînée alors par Eric Béchu et Fabien Galthié avait échoué sur la dernière marche face au Stade Toulousain des Servat, Jauzion et Dusautoir... Score final, 15 à 10.

TOP 14 - MHR vs Castres : qui a utilisé le plus de joueurs sélectionnables avec la France cette saison ?Que sont devenus les finalistes de 2011 ? Trois jouent toujours au club, certains ont pris leur retraite, mais beaucoup foulent toujours les pelouses du Top 14 !

Ils sont toujours là :

Fulgence Ouedraogo, Benoit Paillaugue, et Timoci Nagusa sont les trois seuls rescapés parmi les finalistes alignés en 2011 face au Stade Toulousain. Le premier nommé sera même titulaire ce samedi face à Castres. En revanche, le demi de mêlée s’est gravement blessé en cours de saison. Le Fidjien s’est lui fait doubler dans la hiérarchie des ailiers par Nemani Nadolo et Benjamin Fall.

Ils continuent leurs carrières :

Commençons par Pierre Bérard : remplaçant il y a sept ans, le n°15 évolue aujourd’hui… au Castres Olympique ! Mais il n’est pas sur la feuille de match. François Trinh-Duc et Mamuka Gorgodze jouent toujours ensemble, mais sous le maillot du RCT. Ils croisent régulièrement Julien Tomas : le demi de mêlée de Pau n’est pas conservé par le club béarnais pour la saison prochaine. L’an passé, Santiago Fernandez avait connu la même situation, mais le centre argentin avait rebondi au pays avec Hindu.

Martin Bustos Moyano fait le bonheur de l’Aviron Bayonnais grâce à son pied. Il évolue avec Benjamin Thiery. Mickael de Marco défend les couleurs d’Agen après un passage par Oyonnax.

Touché aux vertèbres cervicales, Juan Figallo a dû s’exiler en Angleterre - aux Saracens - pour continuer sa carrière. Na’ama Leleimalefaga est également passé par la Premiership (Worcester) mais il est revenu en France, à Brive, cette saison.

Ils jouent chez les amateurs :

Après deux ans sans jouer suite à un problème au niveau du canal rachidien, Aliki Fakaté a repris une licence au sein du club de Gujan-Mestras, passé de l’Honneur à la Fédérale 3 l’été dernier. Passé par le Racing 92 puis le LOU, Sakiusa Matadigo jouait cette saison à Chambéry, en Fédérale 1, où il a disputé quinze rencontres.

Ils ont pris leur retraite :

Après la finale, le talonneur Fabien Rofes n’est pas resté au MHR : il signe pour deux ans à l’UBB avant de raccrocher, la même année que l’historique Drikus Hancke, au club de 2005 à 2013. Giorgi Jgenti a été plus aventureux (USAP, Bayonne, Brive), mais lui aussi a dû arrêter en 2016.

Parti en Pro D2 juste après la finale (Dax puis Mont-de-Marsan), Sylvain Mirande - titulaire au centre - entraînait Langon cette saison. Il a arrêté sa carrière en même temps que Joan Caudullo, qui a également fini dans les Landes, à l’instar de Vassili Bost (retraite en 2016).

Enfin, le pilier sud-africain Danie Thiart a rejoint l’USAP en 2011/2012, mais n’a plus rejoué par la suite, comme son compatriote Grant Rees (centre), pour qui la finale était le dernier match de sa carrière.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ils ont 7 ans de plus. De rien.

Derniers articles

News
Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News
News
News
News