TOP 14. Le speaker du MHR claque la porte et vide son sac sur Mohed Altrad
Le speaker du MHR claque la porte et vide son sac sur Mohed Altrad.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien

Si le MHR peut se vanter d’avoir accompli une belle saison, avec une demi-finale de Top 14 et une victoire en Rugby Challenge Cup, le club de Montpellier semble traverser une profonde crise d’identité depuis un an.

On a suffisamment parlé du départ de Fabien Galthié, de l’arrivée de Jake White, du remaniement d’une grande partie de l’effectif, qui possède désormais un fort accent sud-africain, ou du sort réservé à certains joueurs historiques comme François Trinh-Duc. Mais le secteur sportif n’est apparemment pas le seul à subir une mutation, puisque le speaker attitré du club depuis 1995, Gérard Labourdette, a quitté ses fonctions juste avant le match de barrage opposant le MHR à Castres. Et il en a gros sur la patate, comme il le confie dans le journal Midi-Libre. Extraits.

Sur l’arrivée de Mohed Altrad à la présidence du club et l’évolution de celui-ci vers le professionnalisme :

« On a vu arriver M. Altrad en 2010 alors que le club avait besoin de fonds pour se mettre dans ce putain de rugby moderne (…) J’étais circonspect car personne ne connaissait Altrad dans le milieu. Apparemment, c'était quelqu'un qui avait une capacité financière pour sauver le club dans un premier temps avec des méthodes brutales puisqu'il a débarqué pas mal de gens au club, et pas forcément avec la manière. Après, il était clair qu'on ne pouvait plus continuer comme ça. Soit on restait dans le rugby amateur, soit on passait dans le milieu pro. Je pense que pour tout le monde, cela a été brutal. »

Sur son départ précipité il y a quelques semaines :

« J'ai claqué la porte le jeudi qui a précédé le quart de finale contre Castres (joué le dimanche 12 juin dernier, NDLR). Pour le barrage, ce n'était pas ma voix, ils avaient pris au pied levé quelqu'un de chez RTS mais je ne sais pas à qui ils vont faire appel la saison prochaine. Au final, mon départ, c'est un ras-le-bol, la fatigue, un agacement généralisé et puis des façons de faire que je ne pouvais plus accepter. Je vais vous dire, il y a un fossé entre les gens du staff (médecins, kinés, préparateurs physiques, dirigeants et salariés du deuxième étage) et le reste de la direction générale et financière. On a perdu tout l'ADN du club. (…)  je n'ai reçu de coup de téléphone ni du président, ni de la direction générale, ni de la direction financière. Le rugby, c'est un sport de combat comme la vie. Dans ce sport de combat, il y a des moments où on pète les plombs, on s'envoie des bouffes, on peut être très méchant mais quand le match est terminé, on se serre la main. Là, la différence, c'est qu'on ne s'est pas serré la main. »

L’intégralité de l’entretien est à lire sur le site du Midi Libre.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Jusque là, on disait "il a pas dit bonjour...".
Ça devient : "il a pas dit au revoir..."

Altrad: sur toutes les photos on a l'impression que ça le gonfle terriblement! On a du lui dire d'acheter un club de rugby pour défiscaliser mais pas pour l'amour du ballon!

  • FRLab
    47813 points
  • il y a 4 ans

Peut-être que c'est parce qu'il ne connait pas le Nkosi Sikelel' iAfrika

  • marc34
    969 points
  • il y a 4 ans

Bon de toute façon il devait prendre sa retraite il y a déjà 2ans et comme il n'y avait personne qui voulait du poste il a prolongé bon vent à lui il faut savoir une chose dans la vie que les cimetières sont replient d'irremplaçable

Bientôt un speaker sudaf au MHR pour que White se fasse expliquer la règle de la carence en direct et des dicos d'afrikaaner pour tous les abonnés.

"Je vais vous dire, il y a un fossé entre les gens du staff (médecins, kinés, préparateurs physiques, dirigeants et salariés du deuxième étage) et le reste de la direction générale et financière". Pour moi, c'est la phrase la plus importante de l'extrait. Comme quoi, l'argent ne fait pas tout... Altrad doit absolument repenser son "entreprise" !

  • Fanch
    20519 points
  • il y a 4 ans

Si M. Altrad est dans la mouise (c'est une image...), on peut lui céder le speaker de Colombes et s'il insiste pour un CDI, pas de problème.

  • mounjet
    23613 points
  • il y a 4 ans

Ben merde alors même si gégé s'emporte... J'ai aussi fait (très brièvement, 2 ans) partie des partenaires au milieu des années 2000, c'est un vrai bon mec dans tous les sens du terme. M'étonne pas que le virage à 180° le laisse dubitatif -en un seul mot-...

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 4 ans

Du coup on ne sait pas à qui faire faire appel ALTRAD...

youtube.com/watch?v=NpsvBvwRuf0

Qu'ils ne recrutent pas celui de la finale, cette truffe a annoncé des bus et métro toute la nuit à Barcelone, alors que le métro s'arrêtait à 2h.
Beaucoup de gens se sont retrouvés à attendre un métro fantôme.

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 4 ans

Je pense que le monsieur a tres mal vecu le passage a l'ere professionnelle, et s'y est ajoute les manieres brutales de Mr Altrad.

Là vraiment, je suis assez étonné cher Rugbynistère !
Vous montez un peu tout ça en épingle, cet ex-speaker ne dit au fond pas grand-chose dans l'entretien sur son ancien employeur.
Dans son interview j'ai davantage senti une lassitude personnelle (exprimée contre les nouvelles valeurs du rugby, l'argent etc.. comme il l'explique succinctement) qu'une volonté de "vider son sac" comme vous l'écrivez.

@artillon

Oui, cette personne n'est pas en phase avec le rugby pro mais n'a rien "deballe" quand au MHR ou M. Altrad

@artillon

Tout à fait, comme un débile je me suis suis dit que ça allait saigner et qu'il y allait avoir des clashs sur le MHR et sur Altrad, mais au final... ça m'apprendra d'être trop curieux, et de ne pas trop aimer ce club.

Moi non plus je ne comprends pas le propos du type. Il trouve que l'ambiance est mauvaise donc il se barre en claquant la porte ; très bien. Maintenant, il regrette qu'aucune des personnes à cause desquelles il est parti ne l'ait appelé après son départ ; pour lui dire quoi ???

@Grand Sachem aux sages commentaires

Quand tu quittes ta boite en colère, si ton patron a un minimum d'humanité, ou de jugeote, il te demande pourquoi. Pas forcement pour te faire revenir, mais parce que c'est un façon de mesurer la performance du management. Il y a des patrons qui se remettent en question, et du coup s'interroge sur les départs des employés.

Mon premier patron m'a fait passer un entretien lors de ma démission, pour comprendre mes motivations au départ. C'est je trouve très pro... (du coup dans rugby "pro" ça me parait logique😊)

@Le Bourbonnais

Certes, mais il y a aussi des types que l'on veut voir dégager et plutôt que de les foutre dehors, on s'arrange pour qu'ils partent d'eux-mêmes. Et puis est-ce que tu crois vraiment qu'Altrad ou les mecs de la compta en ont quelque chose à foutre du speaker ? J'ai l'impression que le type a voulu faire un coup d'esbrouffe en se croyant important et se rend compte que finalement son départ n'émeut personne.

@Le Bourbonnais

Tout a fait d'accord meme si ce comportement ne s'observe pas si souvent que ca, meme dans des grosses boites censees etre "pro".
Mais effectivement, un debriefing est une bonne facon d'evaluer la boite et sa gestion du personnel

@Le Bourbonnais

Tout a fait d'accord meme si ce comportement ne s'observe pas si souvent que ca, meme dans des grosses boites censees etre "pro".
Mais effectivement, un debriefing est une bonne facon d'evaluer la boite et sa gestion du personnel

J'ai un peu de mal à comprendre ses doléances...
Apparement, il regrette l'esprit de camaraderie et les relations qu'il pouvait avoir avec toutes les autres sphères du club avant l'ère Altrad tout en reconnaissant que cette façon de travailler était vouée à l'échec et que c'est bien l'argent investi par Altrad qui permet au club d'être performant aujourd'hui : curieux paradoxe...

De façon plus général et avec un avis plus personnel, je m'étonne vraiment de ces personnes qui veulent de l'amitié ou une bonne ambiance sur leur lieu de travail ; moi, il ne me viendrait jamais à l'idée de faire ami-ami avec mon supérieur hiérarchique ou avec un collègue. On est efficace dans son travail en étant pro et consciencieux pas en se marrant à des blagues salaces lors de la pause clope ou lors des barbecues du dimanche...

@Jean Neymar

C'est parce que la plupart de tes commentaires transpirent ton amour pour le rugby "moderne" où les hommes passent après le reste...

Alors là, c'est sur, tu ne peux pas comprendre le sentiment de ce monsieur.

@Le Bourbonnais

T'emmerdes pas avec lui, c'est Jean-Michel Polémique.

@Jean Neymar

Copiner avec son chef est toujours délicat.Chopiner aussi...et piner...n'en parlons pas...oui, je sors....🙂

@Jean Neymar

Si tu aimes avoir une vie de merde, c'est pas notre probleme, mais merci de ne pas l'imposer aux autres 🙂
Moi je pense que à sa place, comme lui, j'aurais préféré avoir un bon club comme avant avec une bonne ambiance et le plaisir de travailler quit à finir en PRO D2 que ce monde brutal de l'argent qui favorise tout ce qu'il y a de mauvais dans l'humain (égoisme, concurrence).

  • m73
    10463 points
  • il y a 4 ans
@Jean Neymar

Il dit tout simplement que les remaniements était nécessaires en 2010 avec une certaine brutalité qu'il comprend mais qu'il n'a pas bien vécu que cette mentalité radicale perdure pendant 6 ans ... Je pense que tout le monde a pu constater l'état d'esprit d'Altrad et de ses proches et forcément pour un vieux de la vieille ça ne colle pas avec l'esprit rugby .

Derniers articles

News
News
Transferts
News
News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Transferts