Top 14 - Brive va ouvrir une académie de rugby aux Fidji début 2015
Top 14 - Brive va ouvrir une académie de rugby aux Fidji.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Ce mercredi, le Fijitimes nous apprend que le CA Brive, club de Top 14, s'apprête à ouvrir une académie de rugby aux Fidji dans le Ratu Navula College de Nadi.
Ce mercredi, le Fijitimes nous apprend que le CA Brive, club de Top 14, s'apprête à ouvrir une académie de rugby aux Fidji. Une information confirmée par le manager de Brive, Nicolas Godignon. « Lors de ma prochaine, nous allons faire toutes les démarches administratives officielles en accord avec la loi fidjienne ». Dans les cartons depuis un moment, ce projet représente beaucoup pour lui, mais surtout pour les locaux. Pour le Briviste et international fidjien, Sisa Koyamaibole, cela ne peut qu'être que bénéfique pour le rugby aux Fidji. « C'est le rêve de Nicolas depuis 10 ans, et il va se réaliser grâce à l'impact des joueurs fidjien en France. »

Basée dans le Ratu Navula College de Nadi, au nord-ouest de l'île principale de Viti Levu, cette académie va accueillir 25 jeunes fidjiens dès le mois de février 2015. Ces derniers suivront leurs habituels cours, puis ils seront pris en charge par des entraîneurs afin de leur offrir une possibilité de carrière dans le rugby, notamment en France. De fait, ils recevront également un enseignement en français par l'intermédiaire de l'ambassade de France aux Fidji. « Nous ne sommes pas là pour faire notre marché. Nous pensons à l'avenir des joueurs. S'ils suivent l'intégralité du programme, ils pourront même envisager de poursuivre leurs études en France. »

Le CAB n'est pas le premier club à s'associer avec l'île du Pacifique. Il y a quelques années, le centre de formation de l'ASM Clermont Auvergne a en effet signé un partenariat avec l'académie de la province de Nadroga aux Fidji, d'où sont issus Napolioni Nalaga, Kini Murimurivalu ou Noa Nakaitaci. Si l'apport du club auvergnat a tout d'abord été logistique, avec des dons de maillots, plots, chaussures, et d'autres équipements liés à la pratique du rugby, l'objectif était aussi d'amener plus de structure et de professionnalisme à la formation locale. « Nous les aidons dans ce sens en apportant des contenus d'entrainement, de préparation physique, des bases nutritionnelles » commentait ainsi le directeur du centre de formation Freddy Maso. Bien évidemment, Clermont a gardé un œil sur les meilleurs éléments via une antenne de recrutement à Nadroga, ainsi Uwa Tawalo (ailier) et Peceli Yato (3e ligne) ont depuis rejoint l'ASM.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ça éviterait quand même pas mal de polémiques d'aller chercher/former des joueurs dans les dom-tom et en particulier les polynésiens car il y a vraiment du potentiel là-bas et ils seront français au moins! Maintenant je l'avoue il me manque peut-être un peu d'objectivité 😉

  • AKA
    49566 points
  • il y a 6 ans

je n' ai jamais vu un "îlien" du sud se plaindre au contraire! En grande majorité ils ont la nationalité NZ et pour les autres c' est une chance de jouer en NZ où de trouver du travail ; de toutes façons nous aussi nous avons des "îliens" (DOM & TOM) faisons des efforts pour trouver des talents là bas

Ca me rappelle étrangement une certaine polémique comme quoi les îles du Pacifique protestent contre les Blacks parcequ'ils leur volent plein de bons jeunes joueurs... 😉

il va bientot ressurgir le scandale d'il y a quelques saisons avec Laurent blanc qui regrettait que la plupart des joueurs formés en france choisissent de porter le maillot de leur pays d'origine..

par contre rassurez vous!!! notre formation est tellement performante que comme on n'arrive pas à avoir une équipe de france digne de ce nom, on va aller baisser le niveau des etrangers en les formants à la francaise!!!!!
c'est très bien pensé
vive camou vive lapasset vive le rugby francais

  • Compte supprimé
  • il y a 6 ans

Les clubs ont pris le pouvoir économique et sportif. C'est logique, vu qu'ils fonctionnent comme de véritables entreprises. Ils ont le droit et ont raison de fonctionner comme cela.
Maintenant est-ce bon pour l'EDF ? Je ne crois pas.
Mais tant que de vrais décisions ne seront pas prises pour s'adapter sérieusement à la situation, on pleurera à chaque sortie des Bleus, et on en prendra l'habitude.

  • AKA
    49566 points
  • il y a 6 ans

vive la formation à la française!!! Déjà que notre formation est au plus bas voilà qui vas faire avancer les choses de plus on prends les talents là bas seuls gagnants : les clubs qui pratiquent ce " pillage" on n' est pas prêts d' être champions du monde!!!

pour eviter les problemes, il suffirait de dire qu un joueur peut porter le maillot de l'EDF que si au moins 1 de ses 2 parents a la nationalité française ou si lui meme a la nationalité française depuis 5 ans,mais pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué?
pour brive, le probleme est simple,ils n ont pas les moyens de recruter des "😜ointures" françaises ou etrangeres,donc, ils essaient d etre malin, quand au " former français", ça revient cher, et si tu sors une pepite, les gros clubs viennent te le debaucher "fissa"...

  • elcastor
  • il y a 6 ans

Kees, je ne critique pas ce que fait Brive. Vous avez le droit de faire ça puisque le réglement le permet. je dirais même que c'est super intelligent.
Je critique juste la mise en place des JIFF qui est d'une hypocrisie sans nom. Après grâce à ça on aura peut être des ailiers fidjiens en EDF (Nakaitaci et Wakatawa en sont les exemples...).

Mais n'empêche que ça me dérange que ces nations se fassent piller comme ça.. mais je dois être un peu trop idéaliste certainement

@Kees19 que se soit Brive, l'ASM, le RCT, Toulouse ou Blagnac, peut importe. Je pense que ça aurait engendré les même "réactions négatives rapides" comme tu dis.

  • Harry
  • il y a 6 ans

Une vraie trouvaille les quotas JIFF !!!!
Ou comment former des joueurs JIFF de top 14 dont les meilleurs joueront contre l'EDF avec les FDJ et les excellents avec NZ ou AUS qui ne se posent pas autant de questioon avant de leur faire filer le maillot national !!!

  • Kees
    11483 points
  • il y a 6 ans

Tu as une bien piètre définition de "😜rofiter de la misère." Je pense qu'il va falloir monter au créneau et réunir l'ONU sur ce cas.

Bah oui, et sortir 1 fidjien, en laisser sur les carreau 50, sans compter les français qui n'auront plus de places c'est sur que c'est mieux.
Quand a nos trentenaires retraités, on a bien vu a quel points ils se reposent pépères au Mourillon au vu des ces dernières saisons ...

  • Kees
    11483 points
  • il y a 6 ans

Vaut mieux aider un jeune Fidjien qui peux réussir à devenir pro donc le sortir de sa "misère" plutôt que de recruter des trentenaires et leur offrir une douce et bonne retraite au soleil par chez toi 😉.

C'est pas une arme ça. C'est profiter de la "misère".

  • Kees
    11483 points
  • il y a 6 ans

Je me disais aussi que les réactions négatives seraient rapides. Il me semble que certains clubs représentaient dans les réponses sont bien content d'avoir des talents venus d'ailleurs.
Chacun ses armes.

Et c'est parti pour les Fidjiffs.
Clermont restais discret la dessus, mais avec l'arrivée du CABCL c'est la porte ouverte a toutes les fenêtres ...
Hate de voir ce que sa seigneurie Goze 1er a a répondre a ça ...

  • elcastor
  • il y a 6 ans

ça me laisse perplexe tout ça. Vu que ces jeunes joueurs bénéficieront de l'académie de clubs français. ils seront donc JIFF. Et hop on contourne la réglementation et on laisse tomber les jeunes joueurs français.
les économies sont énormes. les frais de fonctionnement aux fidji ne sont pas les mêmes qu'en France et si les joueurs ne sont pas bons on s'en fout. les 3-4 meilleurs par contre on les intègre et tout va bien.
En gros on fait la même chose que les all blacks avec les iliens mais nous ce n'est que pour l'éducation etc etc.... On nage en plein délire je trouve et les discours sont tellement hypocrites.

  • Patxu
    54147 points
  • il y a 6 ans

C'est bien tout ça, mais c'est quand-même un peu tordu comme histoire !! A la longue, les meilleurs éléments viendront en France et vont devenir JIFF. Pas sûr que ça plaise aux Fidji finalement.

"Pas pour faire notre marché", l'image de bon bonhomme qui souhaite faire du bien aux Fidji me laisse perplexe. Évidemment qu'il y a recrutement derrière, ne nous prenez pas pour des jambons.

Derniers articles

Transferts
News
News
News
News
News
Transferts
News
Vidéos
News
News