Ecrit par vous !
Toby Flood international allemand ? Ce n'est pas pour tout de suite
Toby Flood a des origines allemandes.
Les règlements permettent-ils à Toby Flood - déjà international anglais - de jouer avec les Allemands ? Décryptage.

C'est une sortie médiatique qui n'est pas passée inaperçue dans le monde du rugby. Dans une interview au Times, Toby Flood, ancien ouvreur du XV de la rose, a exprimé son désir d'honorer sa nationalité allemande. « J'ai toujours été fier d'être Allemand. Ce serait sympa d'y retourner et de recoller les morceaux. Ma mère est la dernière descendante des Lieven et elle est rentrée en Allemagne il y a dix ans pour reconstituer l'arbre familial, donc s'il y avait une chance de se connecter à ça, ce serait génial », raconte l'ancien international anglais. Une intervention qui pose question sur une éventuelle seconde nationalité sportive.

Un règlement strict

Le problème pour Toby Flood, c'est qu’il compte aujourd’hui 60 sélections avec le XV d'Angleterre. Or, le règlement World Rugby relatif aux critères de qualification pour jouer en équipe nationale est clair : « un joueur ne peut jouer au rugby que pour la première ou la deuxième équipe représentative nationale à XV ou la première équipe représentative nationale à 7 d'une seule Fédération » (article 8). Si cela était possible avant les années 2000, comme pour Christian Stewart (Canada et Afrique du Sud) ou Ian Williams (Australie et Japon) par exemple, le règlement World Rugby empêche désormais de jouer pour deux sélections nationales. La venue de Flood en renfort du XV d'Allemagne semble donc compromise.

Flood aux JO ?

Pourtant, une autre partie du règlement est avancée par totalrugby.de, premier media allemand spécialisé dans le rugby. Depuis 2016 et le statut olympique du rugby à 7, le règlement World Rugby s'est adapté à la charte olympique à propos de la nationalité des sportifs. « Un joueur qui a représenté une fédération ou un pays lors d’un ou de plusieurs évènements olympiques, et qui a changé de nationalité ou acquis une nouvelle nationalité peut participer à des événements olympiques sous les couleurs de sa nouvelle fédération ou de son nouveau pays, à condition que trois ans au minimum se soient écoulés entre la date à laquelle le joueur a représenté pour la dernière fois son ancienne fédération ou son ancien pays et la date d'approbation du comité international olympique du ou des comités nationaux olympiques concernés et de World Rugby », stipule le texte. Toby Flood, qui a quitté l'Angleterre pour jouer avec le stade Toulousain en 2014, n'a plus joué avec la sélection anglaise depuis. Soit exactement… 3 ans. Or la compétition qualificative aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 aura lieu un an plus tôt, en 2019. Toby Flood aura alors 34 ans.

Malgré les efforts que la fédération allemand de rugby - la DRV - pourrait entreprendre, il parait compliqué de voir Flood porter le maillot allemand… en tant que joueur. Totalrugby indique que la fédération et les instances du rugby allemand feraient tout pour accueillir l’ouvreur dans le staff et l'encadrement du XV d'Allemagne. Une autre façon « d'aider une nation novice dans le rugby », comme le souhaite l’anglo-allemand.

Romain Bougourd
Romain Bougourd
Cet article est rédigé par Romain Bougourd, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Et bien voilà un super challenge…

Euh, et sinon, en attendant l'équipe d'Allemagne dans X années ou peut-être jamais, le Stade Toulousain, il n'a pas envie d'y jouer ? Non parce qu'on l'a quasiment pas vu la saison dernière. Et quand on le voyait, ben c'était pas jojo...

En réalité il y a une chance de voir Flood avec l'Allemagne fin 2018. Si l'Allemagne se qualifie pour les World Series (ils sont passés tout près cette année) et celles-ci qualifient pour les JO dans leur saison 2018-2019 comme en 2014-2015, alors son arrivée dans la Mannschaft pourrait arriver un peu plus tôt.

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
News