Super Rugby. Vers un retour à une compétition avec 15 équipes ?
Les Lions, ici face aux Sunwolves pourraient ne plus être engagés en Super Rugby la saison prochaine.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Les dirigeants de la SANZAAR se sont réunis le week-end dernier à Londres, pour discuter d’une éventuelle réforme du Super 18.

Numériquement en perpétuel agrandissement depuis sa création, le Super Rugby pourrait faire machine arrière pour la première fois de son histoire. En effet, les dirigeants néo-zélandais, insatisfaits du format actuel, prônent un retour à quinze équipes, et ce dès l’année prochaine.

Des changements qui s’expliqueraient en raison du manque de compétitivité de certaines équipes. Introduits la saison passée et malgré des résultats poussifs, les Sunwolves (Japon) et les Jaguares (Argentine) ne devraient pas être inquiétés. En revanche, avec six équipes engagées, l’Afrique du Sud pourrait voir disparaître deux de ses franchises. De son côté, l’Australie pourrait être amputée de l’une de ses cinq provinces.

Mais quid des équipes menacées ? Du côté de la nation arc-en-ciel, si les Kings devraient être les premiers visés, les Cheetahs pourraient bien suivre. Et ce malgré les dernières déclarations de leur patron, Harold Vester, qui assure se sentir à l’abri et voit plutôt une réduction de seulement deux équipes, pour un championnat à 16.

Chez les Australiens, l’issue semble plus compliquée. En dépit de leur début de saison passable, c’est la Western Force qui risquerait le plus de passer à la trappe. Les Melbourne Rebels ont également de quoi s'inquiéter. Éternels absents des phases finales et habitués à de sévères humiliations comme celle reçu aux Hurricanes (6-71) il y a dix jours, ils pourraient faire figure de candidat crédible.

VIDÉO. Super Rugby. Injouables, les Hurricanes ont inscrit 154 points en deux matchsFace à cette éventuelle ré-organisation, la SANZAAR s’est donnée jusqu’au mois de mai pour finaliser le format de la prochaine édition du Super Rugby. Mais il est important de préciser qu'un changement serait envisageable uniquement avec l’accord unanime de tous les partis qui constituent la SANZAAR (l’Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande, l’Australie et l’Argentine).

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

La solution est pourtant simple. Pour réduire le nombre de matches et améliorer la compétitivité, un top 4 avec une équipe représentant les meilleurs joueurs des quatre meilleures nations. Ah non ça existe déjà.

Ca serait quand même super dommage de perdre les Cheetahs et la Western Province qui sont là depuis des années et on quand même fait des saisons correctes par le passé.

  • gman
    3616 points
  • il y a 3 ans

Nooon! Pas les Rebels!!! C'est deja super chaud de voir du bon rugby a Melbourne!

Alors ça quelle surprise ! Et encore, là, ils choisissent une solution de "facilité".
C'est évident que cette compétition, de référence jusqu'à présent et censée être la meilleure au monde, avec tous ces élargissements, qui se joue sur quatre continents (!!!), avec tant d'écart entre les équipes et les pays, des stades vides, son format illisible, etc. que ça allait droit dans le mur et qu'ils vont rapidement faire marche arrière.

  • Iyhel
    22954 points
  • il y a 3 ans

Qu'ils fassent ce qu'ils veulent, pourvu qu'on comprenne le système de qualif sans y passer 3 heures.

Logique, la résinion de la SANZAAR, organisme dirigeant du rugby de l'hémisphère sud, se déroule à Londres...

Comme quoi, il n'y a pas que des problèmes chez nous 😉.

Autrement, j'ai entendu deux idées de modification du Super Rugby sur le site australien de Green And Gold Rugby (excellent site, même si ils ne parlent presque que de Super Rugby). Deux points de vu :
- Rendre le Super Rugby compétitif : donc clairement, réduction à 15 et départ des 3 équipes les plus faibles : Sunwolves, Kings et Force. Mais il est dit que les Sunwolves, raison économique oblige, devrait très probablement resté malgré des mauvais résultats. Par ailleurs, cette idée est alimenté par les résultats récents où les Kings sont allé gagné chez les Sunwolves...
http://www.greenandgoldrugby.com/its-time-to-fix-super-rugby/
- L'autre idée est de rester à 18 mais d'échanger les Kings avec une équipe des îles du Pacifique. Alliant résultat économique (une nouvelle population s'intéresserait au championnat + augmentation des matches locaux qui font meilleurs recettes), format plus simple (retour à 3 franchises), développement du rugby de haut niveau (aide des îles) et diminution des temps de vols. À mon avis, le problème de ce format est la franchise néo-zélandaise qui hériterai des iliens, soit de la chaire à canon pour les kiwis.
http://www.greenandgoldrugby.com/fix-super-rugby/

Ça sent la fusion aussi dans l'hémisphère sud. Ils sont la proie des idées fixes dans notre rugby.

Derniers articles

Vidéos
Sponsorisé News
News
Sponsorisé News
Arbitrage
Transferts
Sponsorisé News
News
News
News
Transferts