Pourquoi les Îles du Pacifique n'auront pas d'équipe en Super Rugby ?
Les Îles du Pacifique n'auront pas d'équipe commune en Super Rugby.
La Sanzaar, organisme en charge du Super Rugby, a refusé la candidature d'une équipe composée de joueurs évoluant dans les Îles du Pacifique.

Après les Jaguares et les Sunwolves, il fallait bien que les Fidjiens, Tongiens et Samoans, pointent le bout de leur nez. Malheureusement, la proposition de créer une équipe commune, qui a émané de ces Îles du Pacifique le 30 juin dernier, a été rejetée par la Sanzaar, l'organisme responsable du Super Rugby. L'instance pointe notamment du doigt les raisons économiques.

Pas de coup de pouce commercial


C'est l'élément principal avancé par la Sanzaar a expliqué le président de la FRU (Fidji Rugby Union) John O'Connor dans un communiqué, selon l'Équipe. Il aurait expliqué également, selon Rugbypass, que la Sanzaar avait été très impressionnée par le professionnalisme et la structure de l'offre. Mais cette dernière aura finalement reconnu celle-ci comme étant infructueuse. Le motif ? La création de cette « équipe du Pacifique » n'apporterait en aucun des cas des satisfactions pour ce qui est de l'ordre des retransmissions TV et radio.

PACIFIC ISLANDERS : que donnerait une équipe composée des meilleurs joueurs des Fidji, Samoa et Tonga ?De plus, si cette franchise venait à voir le jour, elle coûterait environ 12 millions de dollars par an selon l'Association des joueurs du Pacifique. Les Fidji avaient notamment été chercher un soutien financier auprès de Richard Fale, membre de la Chambre des représentants d'Hawaï. Ce dernier proposait d'établir une équipe sur son île, ce qui aurait permis d'obtenir des fonds américains, mais sans succès.

Lutter contre l'exil des joueurs îliens


Top 14, Premiership, Super Rugby, ils sont chaque année des dizaines et des dizaines à rejoindre les plus prestigieux championnats du monde. Issus des Fidji, des Tonga ou des Samoa, les meilleurs joueurs du Pacifique sont obligés de quitter leur terre natale pour jouer au rugby à haut niveau. Avec cette équipe, une partie du problème était résolu, puisque ces joueurs auraient la possibilité d'évoluer en Super Rugby. Mais par ailleurs, Aayden Clarke, président de l'Association des Joueurs du Pacifique, avait tiré la sonnette d'alarme sur Radio New Zealand. L'ancien joueur néo-zélandais pointait le risque de perdre le rugby communautaire et le rugby de club, en concentrant toutes les forces dans la création de cette franchise. Quoiqu'il en soit, la Sanzaar, qui réfléchit aujourd'hui à une nouvelle organisation du rugby pour la période 2021-2030, n'a pas souhaité rajouter d'équipe supplémentaire en Super Rugby. Elle pourrait même en retirer une nouvelle ! Pour rappel, les Cheetahs, les Kings et la Western Force avaient été exclus du Super Rugby en 2017, la formule à 18 équipes ne convenant pas. Cette fois-ci, ce seraient les Sunwolves qui pourraient bien faire les frais du nouveau système. Mais, pour l'instant, la Sanzaar n'a pas souhaité communiquer plus d'informations...

Super Rugby : les Sunwolves à la porte, retour à 14 équipes ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Sympa de voir que l’intérêt sportif prévaut toujours dans notre beau sport plein de valeurs. Bientôt ils devraient aussi virer les Sunwolves mais c'est parce qu'ils ne sont pas au niveau. Dommage pour l'attrait de cette compétition mais faut croire qu'il n'y a pas vraiment de volonté de s'exporté et de développer ce sport. Restons entre consanguins et regardons nos stades se vider

Le top14 pourrait accueillir une équipe du Pacifique, même chose pour le Pro machin et la premiertruc, non?
Ça serait loin de chez eux mais je suis sur qu'on pourrait trouver des gens prêts à investir dans ces joueurs merveilleux

@Le Haut Landais

Les dirigeants du Top14 s'expriment peut-être avec moins franchise que ceux de la SANZAAR, mais ils n'en pensent pas moins.

Ils regardent jusque 2030 mais changent d'avis tous les deux jours.

Bon ben rien à faire on dirait, peut-être qu'il vont avoir leur chance dans la compétition internationale que voulait lancer Le proprio de la Western Force.

Marrant le Super Rugby est une référence dans le jeu mais peine vraiment à faire une compétition stable et lisible, et donc un engouement populaire.

Je me demande si cette franchise ne pourrait pas fonctionner dans un Pays avec une forte diaspora îlienne, comme l'Australie par exemple, elle se baserait dans ce pays et s'y entraînerait et jouerait dans cette ligue, et aurait peut-être du coup un soutien fort localement. Enfin si cetait si simple j'imagine que l'idée aurait déjà été soulevée.

Houlala ! Imaginez un instant que les îliens bénéficient des mêmes moyens que les équipes riches ...
Plus besoin de jouer la coupe du monde !

@cedbardon

Au moins on connaît les demi finalistes, ça simplifie les choses. On n’aurait plus qu’a Organiser une CDM B

Bon bah au moins c’est clair. Ils auraient pu se cacher derrières des arguments plus ou moins cohérents, là ils le disent franco : pas assez de fric à gagner.

  • Iyhel
    22755 points
  • il y a 5 mois
@Vae Victis Brennos

Là-dessus, SANZAR n’a jamais été hypocrite !
Le Super Rugby s’est monté ex nihilo et a dès le départ été pensé comme une machine à fric, sauf que passé le côté nouveauté ça n’a pas été aussi rentable que prévu, d’où les incessants changements de formule ; on peut dire la même chose du Pro12/14.

Pendant ce temps-là, bizarrement, c’est le championnat le plus chiant qui raffle le max en droits télés.

@Iyhel

Honte à vous très cher! Notre Top14 est le plus beau, le plus grand, le plus interessant de tous les championnats du monde.
Et il fait plein de sous!

POURQUOI LES ÎLES DU PACIFIQUE N'AURONT PAS D'ÉQUIPE EN SUPER RUGBY ?
Parce que la Sanzaar, organisme en charge du Super Rugby, a refusé la candidature d'une équipe composée de joueurs évoluant dans les Îles du Pacifique.

@lelinzhou

Réponse beaucoup trop longue et argumentée à mon goût. Des efforts supplémentaires seraient les bienvenus de la part de l’eleve Zouzou

C'est clair, pas rentable d'avoir une equipe Fiji/Samoa/Tonga.
Ils ne rameneraient pas de sous et ils gagneraient des matches et leurs equipes nationales gagneraient en niveau et visibilite et les gros ne gagneraient pas plus de sous donc on les nique meme s'ils meritent d'etre reconnus et aides

@Le Haut Landais

Et en plus ça ferait un tas de super joueurs en moins pour eux.

Derniers articles

News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Transferts
Sponsorisé News
Chroniques
Quel type de Rugbyx es-tu ?

26 mai 2019 à 04:53

News
News
News