La deuxième mi-temps déterminante pour Lancaster
Le sélectionneur anglais a étudié le XV de France.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Le sélectionneur du XV d'Angleterre n'a rien laissé au hasard avant d'affronter le France, un adversaire qu'ils ne doivent pas prendre à la légère.
Langue de bois, fausse modestie ou tout simplement objectivité, appelez ça comme vous voulez, toujours est-il que Stuart Lancaster ne prend pas le XV de France à la légère. « Lorsque tu parcours la liste des noms, le nombre de sélections et leur expérience, tu t’aperçois qu’il y a de très bons joueurs qui ont participé à de très grandes rencontres pour leurs clubs et leur pays. » Les changements opérés par Philippe Saint-André sont aussi une composante qui intéresse le sélectionneur anglais : « L’équipe qui viendra à Twickenham est d’un très haut niveau. J’attends ce match avec impatience » a-t-il indiqué à Sky Sports.

Pour ne pas gâcher la fête de toute une nation qui attend son Grand Chelem depuis dix ans, Lancaster a précautionneusement étudié le XV de France à travers ses derniers matchs : « Il y a beaucoup de matière et pas seulement dans ce Tournoi car ils ont aussi battu l’Australie et l’Argentine. On peut y voir ce qu’il tente de mettre en place en attaque et les systèmes qu’ils utilisent. » Comme toujours, tout est à prendre en compte mais il y a trois choses sur lesquels les Anglais vont plus particulièrement porter leur attention : la mêlée, gagner la ligne d’avantage ainsi que la deuxième mi-temps et surtout « les 20 dernières minutes. »

C’est dans l’optique d’assurer une suprématie sur ces points que le technicien anglais a effectué des changements : « Dylan est plus expérimenté et plus imposant que Tom. C’est en deuxième mi-temps que j’attends que Tom s’impose. » Il présume logiquement que Manu Tuilagi fera son boulot pour casser la défense bleue alors que Courtney Lawes aura son rôle à jouer dans l’alignement : « La touche sera aussi déterminante et lui peut nous offrir plusieurs options. » Les remplaçants auront aussi leur rôle à jouer puisque « le match ne se jouera pas en première mi-temps » selon Stuart Lancaster.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Kadova
    31045 points
  • il y a 7 ans

Il est originaire du nord de l'Angleterre, ils ont la-bas une meilleure mentalite et s'entendent generalemetn bien avec les Ecossais. Je generalise, mais c'est ce qu'on dit d'eux ici.

Si jai bien compris ce qu'il a dit, il faudrait qu'on marque des la 1ere mi-temps et qu'on fasse le break avant la 60e.

Les anglais peuvent lui tirer leur chapeau à ce Lancaster, au nom so british. En 1 an, il aura fait beaucoup de choses:
- assaini la mentalité des joueurs
- se séparer des cadres sans heurt (départ de Sheridan, Moody, Easter, Wilkinson, Tindall)
- lancé une nouvelle génération avec succès (Marler, Launchbury, Robshaw, Farrell, Brown)
- développé un jeu efficace et offensif

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News