Ces chiffres qui montrent que les Bleuets sont mieux lotis que leurs homologues avant le Tournoi
Jordan Joseph, fer de lance des U20 pendant le Tournoi.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Contrairement aux idées reçues le Top 14 et la Pro D2 lancent dans le grand bain de jeunes joueurs et leur donnent leur chance.

A une semaine du coup d'envoi du Tournoi des Nations des moins de 20 ans, nous nous sommes posé la question : les U20 tricolores sont-ils les mieux lotis au niveau du temps de jeu ? Pour cela, nous avons pris les rencontres de Coupe d’Europe et des championnats respectifs (sans prendre en compte la Coupe d’Angleterre) pour sélectionner les joueurs des différentes sélections U20 qui ont joué en pro au cours des deux dernières saisons.

Alors que le Top 14 est plus avancé dans sa saison que la Premiership et qu’il s’y joue à chaque exercice plus de matchs, le volume des rencontres disputées et la moyenne du temps de jeu sont identiques entre France U20 et Angleterre U20. Le chiffre qui épate, c’est le nombre d’essais inscrits par les jeunes anglais : 3 au total pour France U20 contre … 21 pour Angleterre U20. L’équipe d’Angleterre est la seule qui puisse soutenir la comparaison avec la France U20 en ce qui concerne la précocité des jeunes joueurs au niveau professionnel.

En l’absence de Louis Rees-Zammit retenu avec l’équipe fanion, le Pays de Galles ne présente que trois joueurs qui ont joué avec les pros. Aucune comparaison statistique possible, mais on dit le plus grand bien de ces trois éléments. L’Irlande U20 est composée de joueurs qui n’ont encore pas joué chez les pros. C’est une tradition irlandaise qui ne les a pas empêché de remporter le tournoi. Et puis il y a des individualités attendues : Jordan Joseph chef de file des tricolores, avec Gauthier Maravat et Loris Zarantonello, Manu Vunipola et Ollie Sleightholme avec l'Angleterre, le Pays de Galles de Jac Morgan et Ioan Lloyd, l’Irlande de Hayden Hyde.

FRANCE U20

Avants

N’ont pas joué : Andy Bordelai (Racing 92), Joshua Brennan (Toulouse), Matthias Haddad (La Rochelle), Aselo Ikahehegi (Racing 92), Théo Lachaud (Toulon), Paul Mallez (Toulouse), Régis Montagne (Grenoble) et Mickaël Guillard (Massy) qui toutefois a disputé 12 matchs (807 mn) avec Massy (Fédérale 1).

  • Total matchs : 65
  • Moyenne minutes/matchs : 39 minutes
  • Essais : 2

Arrières

N’ont pas joué : Théo Costosseque (Racing 92), Nathan Farassier (LOU), Nolann Le Garrec (Racing 92), Cheikh Tiberghien (Clermont)

  • Total matchs : 32
  • Moyenne minutes/matchs : 39 minutes
  • Essais : 1

Bilan :

  • Volume total de matchs : 97 matchs
  • Moyenne minutes/matchs joués: 39 minutes
  • Essais total: 3
  • Joueurs les plus utilisés : Jordan Joseph (690), Gauthier Maravat (626), Grégoire Bazin (457), Yoram Moefana (342), Nathanaël Hulleu (304), Loris Zarantonello (277), Ethan Dumortier (192)

ANGLETERRE U20

Avants

N’ont pas joué : Theodore Dan (Saracens), Harvey Beaton (Saracens), Luke Green (London Irish), James Whitcombe (Leicester), Rusiate Tuima (Exeter)

Arrières (16)

N’ont pas joué : Raphael Quirke (Sale), Jack Van Poortvliet (Leicester), George Barton (Gloucester), Raphael Quirke (Sale), Will Haydon-Wood (Newcastle), Max Ojomoh (Bath), Joe Carpenter (Sale) 

Bilan : 

  • Volume total de matchs : 97 matchs
  • Moyenne minutes/matchs joués : 38,5 minutes
  • Essais total : 21
  • Temps de jeu joueurs : Manu Vunipola (601), Ollie Sleightholme (591), Gabriel Hamer-Webb (329), Richard Capstick (290), Freddie Steward (243)
  • Meilleurs marqueurs : Ollie Sleightholme (10) Noah Heward (4), Richard Capstick, Gabriel Hamer-Webb (2)

PAYS DE GALLES U20

Seuls trois joueurs ont joué avec les pros:

  • Jac Morgan (3ème-ligne, Scarlets – CAPT) : 5 m, 1 essai, 116 mn
  • Sam Costelow (ouvreur, Leicester Tigers) : 7 m, 1 essai, 34 points, 311 mn
  • Ioan Lloyd (ouvreur, Bristol) : 10 m, 3 essais, 40 points, 219 mn

Groupe Pays de Galles U20


IRLANDE U20

Avants

  • Thomas Ahern (Waterpark RFC / Shannon RFC / Munster)
  • Thomas Clarkson (Blackrock College / Dublin University FC / Leinster)
  • Brian Deeny (Wexford Wanderers / Clontarf FC / Leinster)
  • Joshua Dunne (Denstone College / Galwegians RFC / Connacht)
  • Marcus Hannan (Clane RFC / Old Belvedere RFC / Leinster)
  • Mark Hernan (St Michael’s College / Lansdowne FC / Leinster)
  • Cian Hurley (CBC Cork / Garryowen FC / Munster)
  • David McCann (RBAI / Banbridge RFC / Ulster)
  • Joe McCarthy (Blackrock College / Dublin University FC / Leinster)
  • John McKee (Campbell College / Old Belvedere / Leinster)
  • Ryan McMahon (Clongowes Wood College / Old Belvedere RFC / Leinster)
  • Harry Noonan (Greystones RFC / Old Wesley RFC / Leinster)
  • Sean O’Brien (Blackrock College / UCD RFC / Leinster)
  • Eoin O’Connor (Waterpark RFC / Young Munster RFC / Munster)
  • Cian Prendergast (Newbridge College / UCD RFC / Leinster)
  • Anthony Ryan (Clongowes Wood College / Dublin University FC / Leinster)
  • Bobby Sheehan (Clongowes Wood College / UCD RFC / Leinster)
  • Alex Soroka (Blackrock College / Dublin University FC / Leinster)
  • Tom Stewart (Belfast Royal Academy / Ballynahinch RFC / Ulster)
  • Charlie Ward (Tullow RFC / Clontarf FC / Leinster)

Arrières

  • Niall Comerford (Blackrock College / UCD RFC / Leinster)
  • Tim Corkery (Kilkenny RFC / Lansdowne FC / Leinster)
  • Jack Crowley (Bandon RFC / Cork Constitution FC / Munster)
  • Luis Faria (Newpark Comprehensive / Dublin University FC / Leinster)
  • Lewis Finlay (Down High School / Malone RFC / Ulster)
  • Cathal Forde (Coláiste Iognáid / Corinthians RFC / Connacht)
  • Hayden Hyde (Cranleigh School / Ballynahinch RFC / Ulster)
  • Diarmuid Kilgallen (Cistercian College Roscrea / Galwegians RFC / Connacht)
  • Ethan McIlroy (Methody College / Queens RFC / Ulster)
  • Conor McKee (Sullivan Upper School / Queens RFC / Ulster)
  • Dan Kelly (Kirkham Grammar / Loughborogh University / IQ Rugby)
  • Oran McNulty (Millfield School / Corinthians RFC / Connacht)
  • Ben Moxham (Ballymena RFC / Ballymena RFC / Ulster)
  • Ben Murphy (Presentation College Bray / Clontarf FC / Leinster)
  • Max O’Reilly (St Gerard’s / Dublin University FC / Leinster)
  • Harry O’Riordan (CBC Cork / UCC RFC / Munster)
  • Andrew Smith (St Michael’s College / Clontarf FC / Leinster)
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le règlement JIFF porte ses fruits même si beaucoup aiment le critiquer. Il a des défauts c'est sur, mais c'est le meilleur moyen légal d'obliger de faire jouer les jeunes du centre de formation et ainsi de pouvoir espérer un avenir meilleur pour l'équipe de France.
Mais on préfère parler d'une minorité de joueurs étrangers en bénéficiant que des nombreux jeunes français qui jouent tous les weekend grâce à cette règle...

@Gonze à l`eau t`es fada !

Les bienfaits du JIFF ne lui enlèvent pas ses défauts : les non-sens (un joueur du XV de France peut être non-JIFF alors qu'un joueur qui ne jouera jamais pour la France peut être JIFF), l'inflation des prix pour les joueurs français (qui provoque indirectement le recours aux joueurs étrangers notamment dans des clubs plus modestes, paradoxal pour une mesure visant l'inverse), les nombreuses failles même si on a fini par en gommer certaines (les arnaques aux jokers par exemple). Pourtant certains de ses défauts pourraient être effacés et sans impacter la partie positive de la mesure.
Et le fait que cela finisse par produire des effets positifs ne démontre pas pour autant que les critiques étaient infondées, tout comme cela ne gomme pas le temps et les errements de la mise en place : premiers balbutiements en 2013 seulement (on avait pourtant un modèle qui fonctionnait depuis 5 ans chez un voisin), de premières formules non contraignantes (la première version c'était "pas plus de 16 non JIFF", sans aucune sanction à la clé juste le non versement d'un bonus). Il a fallu attendre 2016 pour que la machine s'accélère enfin (avant le quota était de 12 JIFF, soit la moitié d'une feuille de match seulement), gomme ses failles et mette en place des sanctions...

Que cela commence à porter ses fruits est une bonne chose, mais cela ne change rien au fait que c'est une mesure tardive, lente dans son développement et pleine de failles. Et l'on pourrait être champions du monde en 2023 grâce à nos jeunes issus du système JIFF que cela ne changerait rien au constat. On ne peut pas dire que les critiques d'hier étaient infondés parce qu'il y a aujourd'hui des aspects positifs, l'un n'efface pas l'autre.

@Team Viscères

Le fait qu'elle soit trop tardive n'est pas une critique du système JIFF mais bien de l'inaction des dirigeants... Cela prouve même qu'elle est bénéfique puisqu'on regrette qu'elle ne soit pas arrivée plus tôt...

Le fait que sa mise en place ait été lente c'est pour que les clubs pro l'intègrent progressivement et puissent s'adapter notamment avec les contrats en cours à l'époque. Je rappelle que c'est la ligue et donc les clubs pro eux-même qui ont mis en place cette règle !

Elle a des failles mais qui sont inhérentes à la loi qui ne permet pas de discrimination à l'embauche et d'autres qui sont corrigées au fur et à mesure de l'apparition des "contournements". Bien sur on peut toujours regretter que cela ne soit pas anticipé mais je pense que ce n'est pas si évident.

Enfin si on est champion du monde en 2023 cela ne changera rien au constat??????? Mais enfin c'est bien pour ça que ce système a été mis en place, pour permettre aux jeunes joueurs français de plus jouer et donc à l'équipe de France d'être meilleure ! Donc le constat sera une pleine réussite non ?

Bien sur qu'il y avait et qu'il y a toujours des choses à améliorer (comme je le précisait dans mon commentaire d'ailleurs). Il n'empêche que cette règle est la meilleure chose qui soit arrivée au rugby français depuis très longtemps !

@Gonze à l`eau t`es fada !

"Enfin si on est champion du monde en 2023 cela ne changera rien au constat??????? Mais enfin c'est bien pour ça que ce système a été mis en place, pour permettre aux jeunes joueurs français de plus jouer et donc à l'équipe de France d'être meilleure ! Donc le constat sera une pleine réussite non ?"

Que l'on soit champions du monde ou non cela ne changera rien au fait que la mesure JIFF a été mise en place trop tard, trop lentement et avec des failles. Le fait d'être champions du monde donnerait juste tort à ceux qui auraient pronostiqué "le système JIFF nous empêchera d'être champions du monde en 2023" (perso je l'ai rarement vu/entendu), mais pas à ceux qui disaient avant 2019 que le système JIFF a été développé trop tard, trop lentement et avec trop de tâtonnements.
C'est comme si tu disais que le fait d'être champions du monde en 2023 donnera tort à ceux qui critiquaient le jeu et le niveau l'équipe de France entre 2011 et 2019, on pourrait gagner 25 fois le Mondial à la suite que cela ne change pas le constat que l'on faisait entre 2011 et 2019.

Peu importe la réussite de la formation française à l'avenir, mettre en place le système en 2013 c'était tard, attendre 2016 pour mettre en place un truc ressemblant à ce que les Anglais avaient en 2008 c'est trop long, mettre plusieurs années à supprimer les failles évidentes c'est trop long (le coup des jokers avait été dénoncé dès le début), ne pas avoir corrigé au bout de 7 ans le cas d'un joueur sélectionné avec un passeport non-JIFF est une absurdité. Ce sont les critiques qui ont été émises contre les JIFF, et les résultats futurs ou les justifications foireuses de la LNR et des clubs ne changeront jamais rien à la pertinence de ces critiques.

@Team Viscères

Encore cette argumentation de c'était trop tard ! Mais en quoi est-ce une critique du système JIFF, je n'ai toujours pas compris il faut m'expliquer...

Ensuite, un joueur sélectionné non JIFF il n'y en a eu qu'un seul ! et il n'y en aura surement pas plus, c'est surement dommage pour Spedding mais ça n'impacte pas du tout le XV de France !

L'inflation des joueurs JIFF est inévitable, la seule solution serait de ne pas avoir de quotas... C'est ça qu'on veut ?

C'est étrange que tu prennes exemple sur l'Angleterre car leur système n'est pas contraignant mais seulement incitatif comme aux premières années du JIFF...

@Gonze à l`eau t`es fada !

Je vais m'arrêter là, ça ne sert à rien de continuer des heures. Si le fait d'avoir perdu des années avant de décider d'agir puis d'avoir perdu des années à tâtonner, ne pas avoir vu venir des failles que beaucoup d'amateurs avaient vues venir, avoir mis plusieurs années à effectuées des corrections complexes comme l'arnaque au joker médical (où il a au final suffit de claquer des doigts pour corriger le problème) ce ne sont pas des points négatifs qui valent des critiques pour toi, on ne trouvera jamais un terrain de discussion commune sur le sujet. Et du coup en effet si on ne retient pas les points négatifs, il n'y a pas la moindre ombre au bilan.

Le seul truc que j'arrive à suivre c'est que visiblement pour toi le système JIFF c'est un bloc monolithique immuable, comme s'il n'y avait pas de nuance dans son contenu/évolution puisque critiquer les défauts du JIFF ou ses formes passées est contredit par ses effets positifs actuels ou futurs : si ça marche en 2023, tous ceux qui auront relevé des incohérences et des défauts dans les 7 dernières années n'auront dit que des conneries. Mais je n'arrive pas (et n'arriverai pas) à en comprendre la logique.

@Team Viscères

On est complètement d'accord sur ton premier paragraphe mais ce n'est pas une critique du système JIFF c'est une critique des instances qui n'ont rien fait alors que l'edf sombrait. Quant aux jokers médicaux c'est bien une erreur qui a été corrigée toujours trop tard mais c'est le même problème décisionnel.

Pour le deuxième je n'ai jamais dit que le règlement était sans défauts (relis bien mon premier commentaire) je dis juste qu'il est une très bonne chose. Sa mise en place est soumise à de nombreux intérêts/lois/points de vue très souvent contradictoire et il est illusoire de croire que cela se fait en claquant des doigts du jour au lendemain. Cette progressivité a fait le succès de ce système car il a pu être anticipé/accepté/digéré par tous. Bien sur j'aurais aussi aimé que ça aille plus vite mais d'autres auraient voulus que ça n'existe même pas. Le monde est ainsi fait qu'il faille faire des compromis pour avancer.

Je ne dis pas qu'on ne peut pas critiquer les JIFF je dis qu'il faut voir tous les bénéfices qu'ils apportent. Ne faire que critiquer ce système c'est vraiment être de mauvaise fois.

Il n'existe pas de système parfait mais en tout cas celui là permet à nos jeunes joueurs de plus jouer que dans toutes les autres nations et les résultats chez les jeunes sont très visibles et je pense que cela va se traduire aussi chez les "grands". Et cela c'est une vrai réussite et ça change tout ne t'en déplaise.

@Gonze à l`eau t`es fada !

En fait tu résumes "critiquer des points du système JIFF" à "critiquer le système JIFF". Peu de gens ont critiqué l'intégralité du système, et les gens qui ont critiqué n'ont pas pour autant dit qu'il n'y aurait pas d'aspects positifs donc venir leur dire "vous aviez tort, il y a des aspects positifs" est juste absurde. Tout comme c'est un non sens de dire qu'on ne peut pas critiquer le système JIFF parce que les coupables sont les clubs et la Ligue : même s'ils en sont instigateurs cela ne change rien au fait que la mesure avait des défauts que l'on pouvait critiquer.

Je maintiens mes critiques (pour rappel par définition une critique est une analyse constructive), ne serait ce que pour la bonne raison que les faits valident ces critiques sur chacun des points que j'ai mentionné plus haut. Les gens qui ont critiqué le retard avaient raison de le faire, les gens qui ont critiqué la mollesse de la mise en œuvre ont eu raison de le faire, les gens qui ont critiqué les failles de la mesure ont eu raison de le faire. Le fait que le système JIFF a été modifié X fois depuis 2013 tend plutôt à montrer que les critiques à son encontre étaient justifiées (pour celles qui étaient constructives), sinon on l'aurait laissé tel qu'il était dans sa première version... mais les résultats seraient probablement bien différents aujourd'hui (pour rappel la première version du JIFF c'était "pas plus de 16 étrangers").
Mais dans tous les cas venir fanfaronner aujourd'hui en mode "tut tut les rageux vous aviez tort de critiquer les défauts du JIFF parce que maintenant qu'ils ont été gommé la mesure est plutôt bonne" me dépasse, j'ai la même impression que lorsque des gens viennent fanfaronner après une victoire du XV de France "alors qui c'est qui critiquait les Bleus avant?".

  • Pianto
    36414 points
  • il y a 8 mois
@Gonze à l`eau t`es fada !

il suffirait de modifier un poil le statut pour que ce soit parfait, modifier pour que ce soient uniquement des joueurs sélectionnables pour l'équipe de France...

@Pianto

Je ne pense pas que ça soit possible légalement car sinon ils l'auraient fait ! C'est quand même le but de cette règle et si c'était aussi simple je ne vois pas pourquoi ils ont fait plus compliqué.

  • Pianto
    36414 points
  • il y a 8 mois
@Gonze à l`eau t`es fada !

parce que les clubs voulaient pouvoir continuer à profiter des georgiens et des fidjiens qu'ils vont chercher à 17 ans pour pas cher ?

@Pianto

Mais à l'époque cela n'existait pas, c'est un contournement du règlement JIFF. De plus, cela revient plus cher aux clubs car cela les oblige à loger et s'occuper des étrangers longtemps avant qu'ils ne puissent jouer en pro avec même certains qui n'y arriveront jamais...

Avant il suffisait de recruter des joueurs confirmés pour des bas salaires. Maintenant non seulement il faut les détecter, les former, sans être sur qu'ils deviendront bons mais en plus une fois qu'ils ont obtenu le statut JIFF les autres clubs vont essayer de le piquer à tout prix ! Ce n'est pas si facile que ça et d'ailleurs cela fait 10 ans que le dispositif est en place et il n'y a que 2 joueurs JIFF étranger en moyenne par club sur 45 joueurs pro.

Et puis tu dis que le critère doit être les sélectionnables mais ça ne changera rien puisqu'un joueur est sélectionnable à partir de 3 ans en France...

Les français ont marquer un peu plus d'essai en pro, comme hulleu qui est a 4 essai avec grenoble...et sur le nbr de match comme par exemple Warion qui est sur 5 feuilles de match sur les 5 derniers match sans compter le nbr de match du début de saison et ceux de l'année dernière... mais sinon bon article qui montre que les clubs du top 14 et de prod2 font confiance en leur jeunes.

  • adourAB
    5100 points
  • il y a 8 mois

Faut rétablir un vrai championnat des équipes réserves obligeant un mixte de jeunes et anciens avec des quotas. sur les différents postes pour équilibrer les équipes. Avec l’arrivée des pelouses synthétiques, ils pourraient faire les levers de rideau d’un championnat parallèle.

Et du coup, les écossais et les italiens, ils ne jouent pas et on fait un tournoi des 4 Nations ???

Je ne voudrais pas faire mon chieur (si, un peu), mais le symbole de la minute est "min", pas "mn". Dixit le décret no 75-1200 du 23 décembre 1975 😛

@potemkine09

C'est pour éviter d'avoir un article trop long.

Derniers articles

News
Vidéos
News
Vidéos
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News