Sébastien Chabal : « Je ne suis pas un semi-retraité »

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Une interview dans Le Parisien, révèle que le troisième ligne du Racing souhaiterait porter à nouveau le maillot Bleu... même s'il n'y croit pas vraiment
Sébastien Chabal : « Je ne suis pas un semi-retraité »
Sébastien Chabal
Une interview dans Le Parisien révèle que le troisième ligne du Racing souhaiterait porter à nouveau le maillot Bleu... même s'il n'y croit pas vraiment : « J’y pense toujours mais différemment. J’ai 33 ans, je sais que je n’irai pas jusqu’à la prochaine Coupe du monde, mais j’ai mal terminé ma vie avec l’équipe de France. Quelques dernières sorties avec les Bleus me feraient du bien. Je ne me fais pas d’illusion, je ne tire pas de plans sur la comète ».

L'arrivée de Philippe St-André au chevet des Bleus donne quelques idées à Caveman : « Je connais bien Philippe Saint-André, qui a été mon entraîneur à Sale. Je sais qu’il va partir avec des cadres qui iront jusqu’en 2015 et des jeunes pleins de talent. Mais s’il a besoin de moi pour un tournoi ou une tournée, j’irai avec plaisir. Nous allons bientôt en discuter ».

Sa Coupe du Monde

Marc Lièvremont ne l'a pas retenu pour le Mondial. Une véritable déception mais il n'en veut pas pour autant à l'ancien sélectionneur : « Non, très franchement. Je n’ai pas compris mais j’ai accepté son choix. Je l’ai croisé avant qu’il parte en Nouvelle-Zélande et on a discuté. J’aime l’homme, il est franc, direct, même si je lui ai reproché de dire des choses qui ne devaient pas sortir du groupe. Il n’y a aucun souci entre nous ».

Consultant pour de nombreux médias, le barbu le plus célèbre du rugby français n'a pas vécu la compétition comme un spectateur lambda : « J’ai plutôt bien vécu la Coupe du monde même si ça m’a piqué les jambes à certains moments. Lors de la finale, j’ai fini à quatre pattes par terre, j’avais mal au ventre. J’ai préparé cet événement pendant quatre ans avec les joueurs, alors il y avait encore plus d’affectif ».

Le Racing et l'arbitrage

De retour de blessure (luxation sterno-claviculaire et fracture sur la première côte), il n'appréhende pas particulièrement le match contre le Stade Français car « les derbys sont réservés au monde amateur. Dans le rugby pro, il faut prendre des points, que ce soit contre le Stade Français, Toulon ou Bayonne ».

Sanctionné par le fédération en fin de saison dernière, il avoue prendre très à cœur sa mission d'intérêt général : « Me retrouver de l’autre côté m’a replongé dans l’univers du monde amateur. C’est compliqué d’arbitrer un match. J’en ai quatre de moins de 17 ans et quatre de moins de 19 ans à diriger. Je ne sais pas encore quand cela va se faire mais je vais me mettre beaucoup de pression. Je ne veux pas faire de bêtises et, forcément, je vais en faire ».
Laurent Chabada
Laurent Chabada
Cet article est rédigé par Laurent Chabada, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News