''Sans préjudice, aucune responsabilité n'est engagée'' : la réponse de Clermont à Jamie Cudmore

''Sans préjudice, aucune responsabilité n'est engagée'' : la réponse de Clermont à Jamie Cudmore
''Sans préjudice, aucune responsabilité n'est engagée'' : la réponse de Clermont à Jamie Cudmore.
La formation auvergnate a réagi à l'affaire Cudmore dans un communiqué publié sur son site.

Ce lundi, le journal L'Equipe révélait que pour la première fois dans le monde du rugby, la responsabilité d'un club (Clermont) avait été engagée dans la prise en charge d'un des joueurs touchés par une commotion. Ce joueur, c'est Jamie Cudmore. En finale de la Coupe d'Europe 2015, le 2ème-ligne canadien s'écroulait à la 56ème minute de jeu. Déjà passé par un protocole commotion en début de rencontre, le Canuck sort... mais revient à la 66ème minute de jeu. Il dispute le reste de la rencontre.

La responsabilité de l'ASM Clermont ''engagée'' dans l'affaire Jamie CudmoreLe club auvernat a réagi, via un communiqué publié sur son site

Jamie Cudmore fait cas de 6 reproches au club clermontois lors de la saison 2014-2015 dans d’une procédure lancée en 2017. [...] L’expert Dr Chedru confirme, dans son rapport, la rigoureuse prise en charge du club sur chacun de ces points. Il insiste, également, sur le fait qu’il n’existe aucune conséquence de ces différents points sur la santé du joueur. [...] Le seul point plus litigieux est lié à la sortie de Jamie à la 56ème minute de la finale de la Champions Cup 2015. Cette sortie fut, en fait, ordonnée par l’arbitre Mr Owens sur saignement. Le médecin du club n’a pas déterminé de suspicion de commotion sur cet incident et a donc suturé le seconde ligne de l’ASM sans faire de protocole commotion HIA1.

Les Jaunards rajoutent :

L’expert retient sous une forme d’application du strict principe de précaution que le praticien aurait dû réaliser un test HIA 1 tout en convenant que ce test aurait pu permettre le retour au jeu de Monsieur Cudmore. Il rappelle cependant qu’il n’y a pas de lien de causalité entre la prise en charge de l’ensemble des points invoqués ci-dessus et les conséquences sur la santé du joueur.

En rapport avec l’état des connaissances médicales au moment des faits et en l’absence de préjudice, aucune responsabilité du club ne peut être reconnue. Le club déplore toutefois les attaques et les commentaires intervenus depuis hier contraires aux pièces du dossier. « Un manquement contestable à la vue du règlement applicable, aucun préjudice consécutif relatif, c’est donc beaucoup de bruit pour rien ! » simplifiait notre avocat Me. Charles Fribourg pour décrire cette procédure autour du sujet grave et important des commotions cérébrales qui demeure une préoccupation permanente pour notre club.

Dans L'Equipe du jour, Cudmore révèle de son côté que s'il se bat, c'est pour "que les joueurs soient mieux protégés." Et rajoute : "si jamais je devais gagner de l'argent avec ce combat, il irait immédiatement à la fondation que j'ai créée avec mon épouse." Cette fondation, Rugby Safety Network, a pour but de sensibiliser les enfants, parents et éducateurs au problème des commotions, rappelle le journal.

Découvrez le communiqué complet de Clermont ici

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Transferts
Transferts
News