Rugby Championship - Les Pumas se paieraient bien le scalp des All Blacks
Néo-Zélandais et Argentins avaient croisé le fer lors du Mondial 2015.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
L'Argentine et la Nouvelle-Zélande ont dévoilé leur composition pour la 3e journée du Rugby Championship.

Les deux nations se sont affrontées à 22 reprises avec un total de 21 victoires pour les All Blacks, pour un nul. Il y a un peu plus d'un an, les futurs champions du monde avaient notamment dû batailler lors de la phase de poules du Mondial avec un succès 26-16. Le sélectionneur des Kiwis, Steve Hansen, sait pertinemment que la tâche ne sera pas aisée. "Les Argentins vont nous proposer un gros défi physique et énormément de "flair" derrière. Il faudra être prêt". Il s'attend à une rencontre bien plus relevée que les deux premières face aux Wallabies. C'est donc un XV titulaire solide qu'il a décidé d'aligner pour ce match à Hamilton, avec notamment le retour de Crotty au centre aux dépens d'Anton Lienert-Brown, placé sur le banc.

1
Moody
2
Coles
3
O. Francks
4
Retallick
5
Whitelock
6
Kaino
8
Read (c)
7
Cane
9
A. Smith
10
Barrett
11
J. Savea
12
Crotty
13
Fekitoa
14
Dagg
15
Smith
16
Taylor
17
Crockett
18
Faumuina
19
Romano


20
A. Savea
21
Perenara
22
Cruden
23
Lienert-Brown

De leur côté, les Pumas sont en pleine confiance après avoir failli faire tomber les Boks sur les sols avant de les dominer en Argentine (26-24). "Après ce match, nous avons réalisé que si nous faisons les choses comme il faut, et que nous sommes attentifs, nous pouvons performer à très haut niveau", commente Matias Alemanno. Le groupe a mûri depuis la Coupe du monde et la saison en Super Rugby a été très instructive, mais battre les Blacks sur leurs terres est un tout autre challenge.

Ils n'y ont en effet pas perdu depuis 2009... soit 42 victoires de rang ! Mais les Sud-Américains y croient quand même : "chaque équipe a ses faiblesses et la Nouvelle-Zélande ne déroge pas à la règle. Ils font très peu d'erreurs mais nous travaillons sur ces petits détails pour tenter de prendre à défaut leur défense". Daniel Hourcade devra cependant se passer de Manuel Montero, Juan Manuel Leguizamon et Tomas Lavanini.

Argentine
1
Chaparro
2
Creevy (c)
3
Herrera
4
Petti
5
Alemanno
6
Matera
8
Isa
7
Ortega Desio
9
Landajo
10
Sanchez
11
Cordero
12
Hernandez
13
Orlando
14
Moroni
15
Tuculet
16
Montoya
17
Noguera
18
Pieretto
19
Kremer


20
Senatore
21
Cubelli
22
Iglesias
23
Moyano


Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Rien a voir avec le sujet de l'article mais la compo NZ m'interroge
Ca fait combien de siècles qu'ils jouent ensemble Rettalick et Whitelock ?
J'ai l'impression qu'ils jouent tout depuis au moins 5 ans... il font nous finir a 80 sélections communes non ?

Pas battu chez eux depuis 2009 ; ça laisse rêveur.

Sauf erreur de ma part, ce sont les Bleus de Lapinou qui les avaient battus.... et c'est notre dernière victoire face à eux.

Mon opinion perso : Je préfère SBW à Crotty pour sa polyvalence en tant que "bonificateur" de ballon et catalyseur du jeu.

Côté argentin l'absence de Lavanini est une aubaine ! Ils joueront à 15 tout le mat ch au moins !

Par contre bon courage à Cordero pour arrêter Savea...

@Les courses en houle

il est blessé SBW non ?

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News