Rugby Championship - La fessée reçue par les Springboks face aux All Blacks vue par la presse sudiste
Les All Blacks exultent pendant que les Springboks constatent les dégâts.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
La très large défaite de l'Afrique du Sud face à la Nouvelle-Zélande va laisser des traces. Mais les Boks doivent rapidement réagir.

RÉSUMÉ VIDÉO. Les All Blacks humilient l'Afrique du Sud 57 à 0 avec la magie de Beauden BarrettSamedi dernier, l'Afrique du Sud a subi sa plus large défaite face aux All Blacks sur le pré du QBE Stadium d'Albany en Nouvelle-Zélande. Une rencontre dont les Springboks pourraient ne pas se relever. Pourtant, leur sélectionneur Allister Coetzee, que certains voyaient prendre la porte, estime qu'il y a beaucoup à apprendre de cette mémorable fessée tout en reconnaissant la supériorité des doubles champions du monde. Mieux, il pense qu'il y a du positif à tirer de cette démonstration. Il est vrai que le premier quart d'heure des Boks avait laissé présagé d'un match plus disputé. "Si nous avions marqué un ou deux essais en première mi-temps, les choses auraient été différentes." Mais ses ouailles n'ont pas eu la justesse et la précision de leurs adversaires, lesquelles ont marqué à quatre reprises malgré des pourcentages d'occupation (38 %) et possession (46 %) très faibles.

La rivalité Blacks/Boks en danger ?

La domination des hommes en noir est telle que certains au pays du long nuage blanc en viennent à se demander si l'Afrique du Sud peut toujours être considérée comme le grand rival de la Nouvelle-Zélande. 57-0, 57-15 et 41-13, ce sont les scores des trois derniers matchs entre ces deux nations. Tous soldés par des victoires des All Blacks. Les chiffres ne sont clairement pas en faveur des joueurs de la nation arc-en-ciel puisqu'ils n'ont pas remporté un match en Nouvelle-Zélande depuis 2009. Laquelle reste sur 14 victoires en 16 rencontres. Le site Stuff d'émettre l'idée selon laquelle l'Irlande et l'Angleterre sont devenues les grandes rivales des Néo-Zélandais ces dernières années. Du moins en termes de résultat car une rivalité c'est aussi une part de respect, d'histoire et de tradition. "Lorsque les All Blacks ne craindront plus les Boks, cette rivalité sera terminée. Ils ne semblent pas être à ce point-là. Mais ils sont plus proches aujourd'hui qu'ils ne l'étaient hier."

Du changement pour relever la tête

Désormais, la balle est dans le camp des Sud-Africains. Une réaction est attendue à Bloemfontein face aux Wallabies, mais surtout à Cape Town face aux All Blacks. Pour le site iol.co.za, les hommes d'Allister Coetzee doivent apprendre de leurs homologues et notamment de leur capacité à agir rapidement, et ce, aussi bien dans le déblayage que dans la prise de décision. "Y parvenir ne prendra pas un an, mais les Boks ont besoin des bons joueurs pour le faire. Plus important encore, ils doivent vouloir le faire. C'est avant tout un état d'esprit." À court terme, le Kiwi John Mitchell, désormais coach de la franchise sud-africaine des Stormers, estime qu'une victoire passera par une nouvelle stratégie défensive. Les Boks ont rendu trop de ballons à leurs adversaires et se sont fait punir derrière. Menés 31-0 aux citrons, ils ont continué de jouer au pied à son grand désespoir. "Dans cette situation, il faut jouer au rugby et mettre les Blacks sous pression en attaquant de n'importe quel endroit du terrain". 

Des All Blacks injouables

À ce titre, l'arrière Andries Coetzee et les ailiers Courtnall Skosan et Raymond Rhule ont été la cible de nombreuses critiques indique le site sabreakingnews. Nombreux sont les observateurs à demander des changements. Le 2e ligne Eben Etzebeth regrette cependant que certains de ses coéquipiers aient été la cible de messages "méchants" de la part de supporters. "Il existe des personnes mauvaises qui disent des choses désagréables à propos de nos épouses et nos compagnes, et ce n'est pas agréable d'entendre", confie le joueur via sabreakingnews. Bien sûr, la déception est grande note iol.co.za, une autocritique est nécessaire, mais les Boks ne doivent pas se mettre la tête au fond du seau pour autant. "Si les All Blacks avaient joué comme ça contre les Lions britanniques et irlandais, la tournée se serait soldée par un 3-0 facile."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

La presse sudiste (et les supporters sudafs) met surtout en avant la betise des quotas raciaux qui font que les meilleurs ne sont pas la.

La deuxieme chose qui etait pointe du doigt en Australie, c'est l'incapacite des Springboks a s'adapter sur ce match. Par exemple Raymond Rhule qui monte comme un tabanard sur tous les coups d'envoi et qui prend la maree a chaque fois. Le type est courageux mais le coach/leaders doivent adapter la strategie en cours de match.

@PeioSydney

Les quotas raciaux ne sont pas là pour rendre l'équipe meilleure (quoique à long terme ça amènera plus de jeunes de couleur au rugby donc plus de licenciés...) mais bien pour essayer de réunir tout un pays divisé socialement et ethniquement sur le seul sport où ils sont dans le top mondial. L'apartheid est terminé dans les textes mais il continue dans les faits, et la fédération essaye de casser cette image de sport de colons afrikaners. C'est un symbole et ne le voir que du côté purement sportif est une véritable erreur. C'est en partageant que l'on se comprend, pas en vivant chacun de son côté.

@Gonze à l`eau t`es fada !

Pas sure que voir un mec se faire exploser au placage a longueur de match va pousser les gamins a se mettre au rugby!

Pour bosser avec l'Afrique du Sud, c'est quand meme un beau bordel. mais c'est quand meme un peu plus complique que ce que tu decris. Ceci dit, j'ai pas encore trouve un sud-af' (ni blanc, ni noir, ni metis, ni d'origine indienne parce qu'il faut etre complet) qui soit pour ces quotas.

@PeioSydney

C'est justement moi qui dit que c'est plus compliqué que de dire : les meilleurs ne jouent pas c'est nul... Il y a un contexte qui bien sur est difficile de transcrire sur un forum, mais si il n'y avait pas de sud'af qui soutenaient ces quotas ils n'existeraient pas. Prenons exemple sur la parité en France, au début tout le monde râlait et maintenant il y a de nombreuses femmes qui accèdent aux responsabilités politique et je trouve ça plutôt bien.

"Si nous avions marqué un ou deux essais en première mi-temps, les choses auraient été différentes." Exact.

Et s'ils en avait marqué 10, ils auraient même gagné le match.

L'Irlande grande rivale des AB selon le Stuff : une blague ? (une seule victoire irlandaise depuis 111 ans, soit un match sur 29) et une défaite dans la foulée en Irlande.
Je ne vois plus que l'Angleterre à mon avis.

Bah ils ont pris une branlée, c'est une branlée et ça arrive à toutes les équipes.
Les Blacks font office d'épouvantail chaque année mais ça ne leur empêche pas d'avoir des louper en coupe du monde de temps en temps (sinon ils auraient eu tous les titres).
On en reparlera au prochain mondial voir si d'ici là ça n'a pas changé. Les affrontements internationaux si fréquent me paraissent ridicule et perdent de l'intérêt aussi bien dans le sud que chez nous.

Vu de France on est heureux d'apprendre que les joueurs sud af n'ont pas le niveau , juste après nos 3 branlées mémorables ..;

Ce match ne reflète en rien le niveau réel des joueurs Springboks qui, faut il le rappeler, nous on mis trois branlées de suite en juin. Simplement, la stratégie employée samedi de manière bornée et sans remise en question de la part du staff a privé les Boks de tout leur potentiel offensif et les a maintenu dans un jeu offensif trop prévisible et inapproprié contre des Blacks friands de ballons de récupération! Dès qu'ils mettent de la vitesse dans un jeu de mouvement comme les Blacks le font, ils sont très dangereux mais ce n'est pas ce qu'on a vu ces deux dernières semaines, espérons que cela change.

  • Kad Deb
    29993 points
  • il y a 3 ans

Ne pas se moquer des Sud-Afs, les Bleus peuvent très bien subir la même punition bientôt...

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 3 ans
@Kad Deb

Sauf si on les prend à l'apéro et encore à la descente de l'avion !!

Pour BIL, je ne crois pas! Andy Farrell est un stratège de la défense qui a complètement chamboulé le rugby offensif des ABs grâce au "Rush Defense". Les boks sont pas capable de réitérer cette stratégie 80min comme l'ont fait les britanniques avec displicine et sans se mettre à la faute! Cette correction, c'est aussi dû à leurs 18 turnovers concédés, 3 mêlées perdues, 5 touches volées et un nombre incalculable de placages manqués (mention TB à R.Rhule). La force du NH, il faut le reconnaître est de savoir alterner le jeu, d'être fort tactiquement et de savoir jouer pour ne pas perdre contrairement au SH!

Les sudafs nous ressemblent de plus en plus.
Même lorsqu'ils prennent une mémorable brrrranlée il y voit plutôt du positif.
Allister Saint André ?

@Marc Lièvre Entremont

Les Boks n'ont pas à s'inquiéter, le groupe vit bien.

Derniers articles

Vidéos
Réseaux Sociaux
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News