RUGBY. Ce changement des règles d'éligibilité qui pourrait profiter aux petites nations
Des joueurs bien connus comme les frères Vunipola pourraient changer de pays.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

World Rugby pourrait voter une modification de la règle d'éligibilité qui pourrait permettre à certains joueurs de représenter le pays de leurs ancêtres.

TONGA : pourquoi le All Black Charles Piutau ne pourra-t-il finalement pas jouer le Mondial 2019 ?TONGA : pourquoi le All Black Charles Piutau ne pourra-t-il finalement pas jouer le Mondial 2019 ?La possibilité de voir Charles Piutau sous le maillot des Tonga a plusieurs fois été évoquée par le passé sans pour autant que cela se réalise. Mais si World Rugby valide un changement des règles d'éligibilité, l'ancien All Black pourrait bien représenter le pays de ces ancêtres. Une proposition qui vise notamment les internationaux qui n'ont plus joué en sélection depuis trois ans au minimum. Le conseil de World Rugby discutera des propositions lors de sa prochaine réunion du 24 novembre. Une majorité de 75 %, soit 39 des 52 voix, est requise pour que la décision soit adoptée, explique la BBC. Si c'est le cas, les joueurs qui le souhaitent pourront alors "changer de nationalité". Un changement qui ne sera possible qu'une fois à condition également qu'ils aient un "lien étroit et crédible" avec un autre pays par la naissance ou le lieu de naissance des parents ou des grands-parents.POINT TRANSFERTS. Toulouse lorgne un Bordelais, Radwan intéresse les Saracens, Hughes vers le Top 14 ?POINT TRANSFERTS. Toulouse lorgne un Bordelais, Radwan intéresse les Saracens, Hughes vers le Top 14 ?Un joueur comme Nathan Hughes (22 sélections), qui intéresse certaines formations de Top 14, pourrait ainsi représenter le pays qui l'a vu naître, les Fidji. Et ce, dès l'année prochaine puisqu'il n'a plus joué avec le XV d'Angleterre depuis 2019. Avant lui, le centre des All Blacks Malakai Fekitoa était devenu éligible pour les Tonga en participant à un tournoi de qualification olympique avec la sélection à 7 grâce à un vide juridique dans le règlement. Mais tout le monde ne peut pas jouer à 7. Ce qui empêche certains éléments de pouvoir représenter le pays de leurs ancêtres. Cette nouvelle pourrait majoritairement profiter aux nations du Pacifique. Ce qui fait naître certaines inquiétudes. En effet, cela pourrait discriminer d'autres nations du Tiers 2 qui fondent leurs systèmes sur des joueurs locaux. Pour rappel, il faudra désormais cinq ans de résidence dans un pays pour pouvoir le représenter. À condition de ne pas avoir été "capturé" par une sélection nationale ou la seconde équipe représentative.World Rugby dévoile un changement historique pour l'éligibilité des étrangers en équipe nationaleWorld Rugby dévoile un changement historique pour l'éligibilité des étrangers en équipe nationale

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ouais, ça me semble équitable, mais ce n'est que mon avis ! 😉

@Amis à Laporte

Équitable à cette heure ? Et de nuit ?

@lelinzhou

Là, ça risque d'être le pied...

  • Pianto
    41678 points
  • il y a 1 mois

ça va dans le bon sens. Pousser à 5 ans à jouer sur le territoire pour être sélectionné pour un pays dont on n'a pas la nationalité, c'est une bonne chose.
Pouvoir revenir quand tu n'as pas été sélectionné pendant 3 ans, aussi. ça te permet de vivre ton évolution rugbystique de manière plus sereine.

ça va défriser les nationalistes pur jus qui veulent que les mecs sélectionnés représentent un peuple, une langue, une histoire, un territoire, etc. Parce qu'ils l'ont fait et ils le feront encore, ça n'a pas besoin d'être exclusif.

  • oc
    16925 points
  • il y a 1 mois
@Pianto

Donc pour toi , les mecs sélectionnés vont représenter quoi ?
Ya pas de piège , mais applique toi ! j'aime comprendre .

  • Pianto
    41678 points
  • il y a 1 mois
@oc

toute la liste et plus encore mais pas de manière exclusive, ils pourront en représenter d'autres et je trouve ça bien. De plus en plus d'hommes sont multiculturels et devoir renoncer à une part de soi-même me parait absurde.

Que de regrets pour Scott Spedding qui aurait pu retrouver une sélection nationale... T'as raccroché les crampons trop tôt Scott, tu manques au rugby internationnal 😥

ok. Donc quand les NZ et Aussie n'en veulent plus, ces joueurs pourraient jouer pour le pays de leurs ancêtres. On devrait voir des doubles carrieres internationales.
ca va vite devenir illisible leur mode de selection dejà que c'est "particulier" au rugby.
on peut aussi empêcher les NZ et Aussie de siphonner ces nations du pacifique.

@grospaquet31

Est ce que d'avoir des joueurs aux doubles carrieres internationnales sera moins lisible que les compos des équipes galloises avec tout un tas de Jones et de Williams... Et si ça peut permettre à Doumayrou de porter enfin le maillot à la fougère... où est le mal ?

@grospaquet31

Ils siphonnent pas tant que ca a mon avis, je crois que la plupart des joueurs sont nes ou au moins on grandi en australie et en nouvelle zelande. Ce qui est quand meme different de joueurs qui seraient arrives dans le pays une fois adultes ou presque pour jouer au rugby, comme willemse ou vakatawa. C'est un peu comme la france au foot avec les joueurs ayant des orogines africaines au final

  • Loohr
    2046 points
  • il y a 1 mois
@Yionel ma star

Sélection pour la tournée de novembre nés à l’étranger :
Nouvelle-Zélande : Samisoni Taukei'aho (Tonga), Nepo Laulala (Samoa), Ofa Tu'ungafasi (Tonga), Tyrel Lomax (Australie - mais de parents Néo Zélandais), Shannon Frizell (Tonga), Akira Ioane (Japon - de parents Samoan), Finlay Christie (Ecosse), Sevu Reece (Fidji)
Australie : Tolu Latu (Tonga), Taniela Tupou (Tonga), Noah Lolesio (Nouvelle-Zélande), Duncan Paia'aua (Nouvelle-Zélande), Hunter Paisami (Samoa), Filipo Daugunu (Fidji)

Pendant ce temps, la moitié de l’équipe des Tonga est sélectionné via des joueurs nés en Australie ou Nouvelle-Zelande de parents tongien.

@Loohr

Justement ca illustre ce que je dis. Chez les neo z la majorite arrive au pays dans le cadre d'un choix de vie de leur famille et non pour le rugby. Ca reflete juste l'emigration des populations du pacifique vers la nlle zelande et l'australie

  • Loohr
    2046 points
  • il y a 1 mois
@Yionel ma star

La règle pour représenté une seconde nation serait intéressante.
Il y a 3 règles pour jouer dans une équipe nationale :
- Nationalité
Règle basique
- Parents/Grand-parents
Règle utile aux pays ayant une population ayant émigrée (Utilisée par Tonga, Samoa, mais aussi Ecosse, Italie, etc.)
- Règle des 5 ans de résidence
Accessible uniquement aux fédérations ayant un championnat économique "fort" (Super Rugby, URC, Japon)
Cette troisième règle exclus les nations du Pacifique entre autre.

Derniers articles

Réseaux Sociaux
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Transferts
Vidéos