Rugby Amateur : pour le dernier match de la saison, le PUC s'échauffe... avec des déguisements !
Le PUC, un club à part.
Fédérale 2
  • Matchs joués
  • Victoires
  • Classement
  • Points marqués
  • Points encaissés
Le PUC est en club de tradition, la preuve avec cet échauffement plus qu'original. On valide !

VIDEO. En difficultés financières, le PUC fait appel au monde du rugbyLe PUC n'est pas mort. En difficultés financières et sportives, le club mythique parisien continue de se battre. Et si un repêchage leur avait permis de se maintenir en Fédérale 2 l'an passé, les Pucistes viennent de terminer cette saison à la 8ème place de la Poule 2. Synonyme de maintien sportif, donc, alors qu'une refonte des championnats amateurs aurait de toute façon permis aux Violets de repartir à ce niveau en septembre prochain.

Le PUC est un club de tradition. Depuis, 2005, la coutume veut que le dernier match de la saison régulière soit ponctué par un échauffement déguisé. Les joueurs des deux équipes seniors doivent sortir leur plus beau déguisement pour l'échauffement qui précède le match. Et peu importe l'enjeu du match... Ce dimanche, les Parisiens jouaient contre Rennes, second de poule avant la rencontre. Et la tradition a été respectée :

Pour l'anecdote, le PUC a obtenu son maintien sur le terrain en s'imposant 15 - 14 ! Une défaite rennaise qui coûte au club breton une qualification directe pour les championnats de France, Orléans passant deuxième.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

vraiment génial. l'esprit universitaire vit encore.

forza les violets! Comme quoi on peut l'emporter avec le sourire 🙂

  • vevere
    47237 points
  • il y a 2 ans

Vive les traditions !!!

Derrière l'anecdote bon esprit, encore un club traditionnel qui mouronne doucement.
Longue vie à cet adversaire qui fait partie de notre paysage rugbystique d’île de France.

@lechonch7878

Exact. Le club se fane doucement, plus de terrain pour l'école de rugby à la rentrée: on construit la maison de la Chine à la place du terrain de la cité universitaire.
Une école de rugby dont les cotisations sont siphonnées par l'équipe senior qui tente de survivre en fed2, enfin bon, à Paris tout le monde s'en fout d'un club en fed2, y compris la mairie qui baisse la subvention tous les ans.
Mais les parents des gamins sont riches à Paris, alors ils peuvent filer cent balles de temps en temps pour renflouer le club.
En attendant, plus d'équipe alamercery et les meilleurs gamins qui partent de plus en plus tôt à massy, au sf ou au racing.
À part ça, les déguisements sont rigolos...

Derniers articles

Amateur
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News