Rugby à 7 - Les Bretons des Sea South déterminés à se faire une place
Les Sea South débarquent sur le circuit. Crédit photo : Régis Clergeau.
Fondés début 2019, les Sea South Sevens débarquent ambitieux sur le circuit. Avec la volonté de représenter la Bretagne.

Il y a d’abord eu les Spered Sevens de Rennes, première association de rugby à sept en Bretagne. Il y aura désormais les Sea South Sevens. Le projet notamment mené par Quentin Laverdure et Julien Puyau, tous deux passés par la formation du RC Vannes, est désormais bien concret. L’association, lancée début 2019, est officiellement sur le circuit et a joué ses premiers matchs au Howard Hinton de Tours, obtenant une très solide troisième place, après avoir validé leur ticket pour la Cup, du Challenge CB7s. 

‘’Promouvoir trois variantes du rugby en Bretagne, le Sevens, le Touch puis le Beach est le premier objectif de l’asso’’, explique Julien Puyau. ‘’Ce sont des variantes du rugby à quinze, très peu pratiquées dans notre région. Nous voulons être l’entité qui rassemble les joueurs et leur permettre de progresser. Sur le plan du sept, qui est notre premier cheval de bataille, nous faisons participer un maximum de profils cette année afin de préparer 2020 et de développer une équipe expérimentée et une autre en développement’’. 

Le fruit d’une période difficile

Solides à Tours avec une seule défaite au compteur et un succès important en petite finale, dans le sillage des Espoirs vannetais Matthys Grattien, Lucas Ollion et Nicolas Clergeau, les Sea South souhaitent principalement s’appuyer sur des joueurs issus des collectifs des clubs morbihannais et finistériens tels que Vannes donc mais aussi Plouzané, dont l’équipe fanion évolue en Fédérale 3 (et rêve de Fédérale 2), et Brest. Tout en renforçant le collectif avec des profils venus d'autres clubs. 

‘’Le bureau s’est construit autour de quatorze personnes ayant entre 19 et 24 ans, on a traversé des périodes de doute sur l’orientation à prendre et sur la réussite du projet, mais les débuts positifs du groupe nous donnent raison’’. La création de l’association est le fruit d’une période difficile pour Julien Puyau. ‘’Après un KO à l’entraînement, peu suivi médicalement, j’ai fait une dépression et arrêté le sport pendant six mois. J’ai repris le rugby à l’occasion d’un stage universitaire en Allemagne au cours duquel j’ai eu l’occasion d’évoluer à deux reprises en Bundesliga et en Coupe''. 

''J’ai ressenti énormément de plaisir à retrouver le ballon dans le club du TSV Handschuheim, qui mêlait nombreuses nationalités, internationaux à 7 et débutants'' explique-t-il. Avant d'ajouter : ''après cette expérience de vie, je voulais retrouver ce plaisir et monter une association avec amis et anciens coéquipiers est une opportunité que j’ai voulu saisir, tout en rejouant à quinze’’. Après plusieurs mois de préparation, les Sea South Sevens, sont désormais partis à l’assaut de l’Hexagone. Beaj vat*. 

*Bonne route, en breton. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

@Flane @Ahma @hasiotus Le nom a décidé en anglais après une double concertation, la première en novembre dernier où l'idée était d'avoir un nom breton pour notre idée, difficilement prononçable... Le débat a été relancé en janvier par notre marraine, Caroline Drouin, qui nous a posé cette question. Nous nous sommes donc lancés dans un brainstorming de valeurs et d'idées à défendre, en français d'abord puis traduite. Les noms proposés ne convenaient alors nous avons validé l'anglais SEA SOUTH SEVENS.

  • Ahma
    80655 points
  • il y a 3 mois
@puyaujulien

Merci pour les infos.

@puyaujulien

Et moi je trouve ce nom très bien!

Top !!

  • spir
    17561 points
  • il y a 3 mois

Dommage pour le nom :
Spered Sevens +++ (esprit sept)
Sea South Sevens ---

  • No2
    4993 points
  • il y a 3 mois
@spir

Perso je préfère le S.S.S aux S.S.🙄

@spir

Sea South pour la côte Sud de la Bretagne 😉
Moi ça me va parfaitement!

@hasiotus

Sauf que ça ne se dit pas du tout comme ça en anglais !
Sea South, ça veut dire "le sud de la mer". Autant dire que ça n'a aucun sens, même en anglais. C'est un peu dommage, je trouve.

@Paulo Quenelle

Alors qu'en le mettant dans le bon sens on pouvait faire super stylé comme "Galette South Seas".

@Team Viscères

Ahahaha j'avoue! Pareil, j'ai faim 😛

@Team Viscères

Joliiiiiii ! Ah ben ça y est, j'ai faim, tiens.

  • Ahma
    80655 points
  • il y a 3 mois
@hasiotus

Pourquoi est-il devenu totalement inconcevable de donner un nom français à quoi que ce soit en France ?

  • Flane
    3123 points
  • il y a 3 mois
@Ahma

En breton ça donnait mor ar su je crois. Mais c'est des gallo a Vannes, y n'y connaissent rien 😁

@Flane

Non Vannes c'est coté Bretonnant! Faut faire 20 km à l'est pour arriver en pays Gallésant!
C'est pas un Parisien qui va nous faire la leçon, non mais! 😛

  • Ahma
    80655 points
  • il y a 3 mois
@Flane

Chouette, je vais pouvoir prendre la place du spectateur et vous laisser vous écharper entre vous.

@Ahma

Ah ! C'est ben vrai ça ! J'en connais même un qui aurait pu se pseudonymer carcajou ou glouton, et ben non, français pas glop !

  • Ahma
    80655 points
  • il y a 3 mois
@lelinzhou

Il n'aura pas échappé à ta sagagacité que ce n'est pas le finnois qui est devenu omniprésent en France. Nommerait-on les nouveautés de noms venus d'autres langues que l'anglais que je trouverais ça très sympathique.

@Ahma

Zuid zee zeven? Ou aurais tu préféré Zuiderzee zeven?

  • Ahma
    80655 points
  • il y a 3 mois
@Le Haut Landais

Benco.

@Ahma

Il a échappé à ta sagacité l'insigne faiblesse et le caractère dilatoire de cette piètre réponse. N'importe quel psychiatre reniflerait illico le double bind : t'exposer au monde en tant que glouton et simultanément le cacher sous un vocable étranger incompréhensible pour 99,99% de tes compatriotes.

Cette consultation était offerte,pour la suivante, merci de prendre rendez-vous.

@Ahma

Ben Sered Sevens c'est Breton et Anglais (Sevens en Anglais parce que c'est une dénomination reconnu par tous comme étant la pratique du Rugby à 7 et que c'est plus court que "Rugby à 7") donc en Bretagne ça ne choque pas.

Sea South Sevens, tout en Anglais, c'est un choix. Peut-être que ça n'a pas le charme d'un nom Breton, mais ça a le charme du Rugby à 7 qui a une culture plutôt moderne, mondiale et donc avec tout un vocabulaire Anglais.

On peut donner des noms Français aux équipes de Rugby à 7 et certains le font déjà mais le mot "Sevens" reste difficilement remplaçable par une dénomination française, qui ne serait compris que par les Français. Le Français n'est (malheureusement?) pas la langue internationale et pour être identifié et compris par le reste de la Planète, il faut utiliser l'Anglais, du moins le mot "Sevens" au minimum.

  • Flane
    3123 points
  • il y a 3 mois
@hasiotus

Sinon y'a rugby à Sète, mais ça limite fortement l'expansion géographique de ce sport......désolé, ça m'a échappé....

  • Ahma
    80655 points
  • il y a 3 mois
@Flane

C'est bon , je l'ai rattrapé. Je le garde si ça ne t'embête pas, c'est joli.

  • Ahma
    80655 points
  • il y a 3 mois
@hasiotus

Une équipe de rugby à 7 a-t-elle réellement besoin d'être identifiée par "le reste de la planète", qui n'en a cure ? Quelle conséquence concrète cela aurait-il de se donner un nom français ?
La seule raison pour laquelle l'anglais sert à tout baptiser aujourd'hui est un ultraconformisme servile qui se persuade que c'est forcément plus moderne, plus beau, plus efficace, et que le français c'est ringard. On emploie systématiquement l'anglais pour tout et n'importe quoi, sans aucune justification concrète, et puis en cas de besoin on invente des explications fumeuses.

@Ahma

Faut il une justification? Vraisemblablement, l'utilisation de l'Anglais séduit plus aujourd'hui... Les goûts et les couleurs, ça ne se commande pas...
Le déclin connu par les langues régionales (déclins souvent fait par la force au nom de la langue Française), aujourd'hui, c'est le Français qui le connait à la faveur de l'Anglais. Et pour le coup, c'est plus ou moins choisi et accepté par la population.
Mais ne t'inquiètes pas, vu notre maîtrise de l'Anglais, le Français n'est pas prêt de disparaître!

  • Ahma
    80655 points
  • il y a 3 mois
@hasiotus

Faut-il une justification ? La question n'est pas là, mais plutôt : quelles sont les raisons ?
Car il y en a nécessairement, l'utilisation aussi massive de mots et expressions venus d'une autre langue, et une seule, ne peut évidemment être purement due au hasard. Et les raisons, ici, sont fort mauvaises.
Pour autant, je ne suis pas de ceux qui craignent la disparition du français. Une phrase en français truffée de mots anglais reste totalement une phrase en français. Le vocabulaire anglais étant d'ailleurs lui-même pour une très large proportion issu du français, du vieux français ou du latin.

  • No2
    4993 points
  • il y a 3 mois
@Ahma

Moi ça ne me choque pas ,de toute façon je pense en anglais, mon seul regret est de ne pas savoir le parler....🥴

@Ahma

Ben c'est la langue internationale (aujourd'hui) donc forcément ça influe beaucoup plus sur les gens que l'Allemand ou le Portugais. On utilise plus l'anglais que toutes les autres langues (sauf le français évidemment) et à force ça s’imprègne dans notre inconscient et donc on commence à l'utiliser à la place de mot français!

  • Ahma
    80655 points
  • il y a 3 mois
@hasiotus

Ja, é verdade.

Bon, OK, j'ai un peu triché.

  • Ahma
    80655 points
  • il y a 3 mois
@Ahma

Et j'ai écrit "OK"...

  • breiz93
    41956 points
  • il y a 3 mois

Et il y en a qui vont encore phantasmer sur le grand remplacement !
Azeh Brezonneg.

@breiz93

C'est surement un complot! 😅

Et encore du rugby breton !!!

  • spir
    17561 points
  • il y a 3 mois
@garcon63

l'avenir du rugby est féminin et finistérien (enfin, s'il doit en avoir un)

@garcon63

Juste pour t’embêter 😛

@hasiotus

Je m'en rends compte !

Derniers articles

News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
Sponsorisé News
News
News