Richie McCaw de retour en juillet
Attention, Richie McCaw est de retour.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Après son congé sabbatique, le capitaine des All Blacks s'apprête à rechausser les crampons. Assurément une bonne nouvelle pour le rugby néo-zélandais.
Attention, la légende Richie McCaw est bientôt de retour... Retour en arrière. Le capitaine des All Blacks champions du monde décide en 2012 d'activer une clause de son contrat qui lui donne droit à six mois de congé sabbatique. Usé, McCaw a besoin de couper avec le rugby. De se remettre d'une blessure au pied, qu'il traîne depuis 2011. Il part skier au Canada, entre amis aux États-Unis ou à Londres chez son ami Jimmy Cowan, loin de la pression populaire qu'il ressent au pays du long nuage blanc. Bientôt de retour, McCaw a choisi L'Equipe Mag pour se confier. Cet été, c'est son coéquipier chez les Crusaders, Kieran Reid, qui porte le brassard de capitaine en équipe nationale. Si rater les test-matchs de juin face à la France est «difficile», le champion du monde concède : «Ça va me permettre de réaliser ce que je rate. Peut-être que j'avais besoin de ça...» Car si les exploits des rugbymen sur le pré sont largement commentés, il est rare qu'on évoque les à-côtés, comme les sollicitations. Encore plus lorsqu'on est capitaine des All Blacks... «J'avais besoin d'un break. Mentalement et physiquement. En dix ans, je n'avais jamais fait de pause, sauf pour des blessures.» Il va plus loin : «Même s'il y a des satisfactions, être professionnel implique des sacrifices. C'est du 24 heures sur 24. […] Ce break était vital

Après ces six mois de repos bien mérités, McCaw est en pleine santé. Celui qui compte 116 sélections chez les All Blacks (un record) sera de retour à la compétition dès le mois de juillet. «Si j'avais prolonger (le break) plus longtemps, je redoutais d'avoir du mal à revenir.» A 32 ans, il se tient prêt pour disputer les phases finales du Super Rugby avec sa province, dans le cas où les Crusaders se qualifieraient. La suite logique voudrait que McCaw retrouve les Blacks pour les Four-Nations, ou au moins pour la tournée de novembre. Avec le brassard de capitaine ? «D'après les discussions que j'ai eu avec Steve (Hansen, le sélectionneur, ndlr), tant que j'aurai la forme, je serai capitaine. S'il y avait une raison pour qu'il me retire le capitanat, il faudrait qu'on en discute, pour que je comprenne. Mais je crois que ce n'est pas d'actualité

Capitaine des Blacks depuis 2006, McCaw est sans aucun doute l'une des légendes de ce sport. Pourtant, il est souvent décrié à l'étranger, à cause de sa propension à toujours jouer à la limite de la faute dans les rucks. Son statut de capitaine des Blacks lui offrirait la clémence des arbitres. Il revient sur son statut de tricheur : «J'ai l'habitude de ces commentaires. Ils ne m'affectent pas. Je sais au fond de moi que je vais sur le terrain pour jouer dans les règles du jeu. […] Je me dis que si je suis autant critiqué, c'est que je fais bien mon boulot.» Son boulot, justement, jusqu'à quand compte-t-il l'exercer ? La perspective du Mondial 2015 se dessine au loin. Le troisième-ligne ira-t-il défendre son titre en Angleterre ? «J'adorerais. Mais si je vais jusque-là, ce doit être pour les bonnes raisons. Parce que j'ai toujours en moi ce profond désir de tout donner pour que cette équipe l'emporte. Si je suis à 50% ou à 90%, ce ne sera pas suffisant. [...] Il faut être absolument, totalement impliqué. » On connaît des équipes qui espèrent ne pas tomber sur lui dans deux ans...
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News