Top 14 - RCT. Mourad Boudjellal : « On se fait démonter dans toutes les catégories de jeunes »
Top 14 -RCT : Mourad Boudjellal n'est pas tendre avec la formation française.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Interviewé par la Provence, le président du RCT Mourad Boudjellal évoque le XV de France, le recrutement et n'épargne pas la formation française.
Interviewé par la Provence et les internautes ce jeudi, le président du RCT Mourad Boudjellal a abordé de nombreux sujets comme le recrutement en passant par la présence des étrangers dans le Top 14, les résultats du XV de France et la mise en place à venir du groupe élite. Une idée qui ne le « dérange pas » à condition que les clubs aient beaucoup plus de considération de la part de la FFR, avec qui le président précise n'avoir presque aucune relation. S'il consent que l'équipe de France doit être une priorité, il souhaite ardemment que les fournisseurs de joueurs soient dédommagés à hauteur de la valeur des joueurs. « Avant d'acheter un stade à 600 millions d'Euros, ils feraient mieux de payer les joueurs. » Une contrepartie qu'il estime logique et qui pourrait permettre à ceux qui ne peuvent pas bénéficier de leurs cadres, et uniquement à ces clubs-là, de pouvoir les remplacer. Interrogé sur la présence grandissante de joueurs étrangers, responsables pour certains de la mauvaise santé du XV de France, Mourad Boudjellal préfère lui rejeter la faute sur la formation française : « On est à des années-lumière des autres nations. On se fait démonter par tout le monde chez les jeunes. »

Une formation française totalement dépassée

Selon lui, si la formation était meilleure, les clubs ne feraient pas appel aux étrangers: « Si demain, on remet en place la formation française avec de véritables méthodes, vous verrez qu'il y aura moins d'étrangers dans le Top 14. On a des joueurs corrects pour le championnat, mais qui n'ont pas une dimension internationale. Si beaucoup de joueurs français cirent le banc, c'est parce qu'ils n'ont pas été bien formés. On pourrait prêter des joueurs mais si on a un blessé on en aura besoin. » Boudjellal d'en rajouter une couche : « Quand Jonny Wilkinson veut aller donner des cours aux buteurs au pôle espoir, on lui dit « Monsieur sortez de chez moi, vous n'avez pas les diplômes ». Pourquoi on lui dit ça ? Parce qu'il y a type avec son salaire, ses notes de frais et qui a peur qu'on lui prenne sa place. Le mec, il n'est pas là pour former des jeunes, il n'a aucune compétence. Il n'y a aucune prime à la compétence dans ce système. Il n'y a que des primes à la connaissance. Ce sont les amis, des amis, des amis. »

Le RCT se prépare à l'après Wilkinson

L'Anglais est d'ailleurs au centre de beaucoup de discussions alors que les dirigeants toulonnais s’attellent à gérer son éventuel départ à la retraite. « Wilko ne sait pas où il en est. Tout va dépendre des six prochains moins. S'il pense qu'il a fait des matchs de trop, il arrêtera. » Son aventure avec Toulon pourrait cependant se poursuivre dans le staff. Une incertitude qui pousse le RCT à lui chercher un remplaçant. À ce titre, et après avoir goûté à ce qui se fait de mieux à l'ouverture, Mourad Boudjellal a placé la barre très haute : « On cherche un vrai 10 qui bute...à 90 % ». Et si la perle rare n'existe pas, le RCT pourrait porter son dévolu sur deux joueurs, un animateur et un buteur. Quid de Frédéric Michalak ? « On souhaite qu'il reste, mais on va le mettre en concurrence. » Mourad Boudjellal entend « rajeunir l'effectif » en remettant « quelques loups affamés » dans le groupe.

« Sam Warburton ne viendra pas à Toulon »

En parallèle, on apprend que l'international gallois Sam Warburton, un temps pressenti sur la Rade, ne viendra pas. « Le dossier est clos depuis longtemps. » Principale raison invoquée par Boudjellal, les problèmes liés à la disponibilité du joueur, capitaine du Pays de Galles, « entre les matchs internationaux et les stages ». Des contraintes qui ne semblent pas poser de problèmes à la venue d'un autre international du Poireaux, l'arrière Leigh Halfpenny. « Ma réponse est moins radicale ». Le décideur varois révèle que son recrutement dépendra en partie du choix de Delon Armitage, dont on sait qu'il a rendu visite à d'autres clubs. Comme en championnat, le RCT pourrait être à la lutte avec Clermont. A ce titre, Boudjellal pense que les Clermontois vont désormais faire la course en tête : « On ne les reverra pas. » Finalement, et s'il a pu aborder une bonne partie des sujets qui font l'actualité, le président du RCT n'avait qu'un seul regret au moment de terminer cette interview : « J'avais préparé tout un truc sur la sexualité des fourmis rouges en Arizona. C'est un sujet passionnant. »

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

"si la formation était meilleure, les clubs ne feraient pas appel aux étrangers" : vous trouvez pas qui a un truc qui cloche dans cette phrase??? Donc, je traduits: Si je formais mieux mes jeunes (et si je les gardais au club), je ne ferais pas appel aux étrangers. Je pense que s'il investissait un peu plus dans la formation des jeunes Toulonnais et un peu moins dans la retraite des vieux étrangers, il s'y retrouverait à moyen terme.
Wilko, je pense qu'il est assez intelligeant pour passer le diplôme d'entraineur.
Là où il a raison, je crois, c'est qu'au niveau de la Fédé, la formation a toujours été un fourre- tout où on place ses copains pas forcement qualifiés pour cela et surtout, les comités de sélections. J'en ai connu des jeunes prometteurs hyper efficaces à leur poste jamais sélectionnés car ils jouaient dans des clubs de fédérales ou même d'honneur et non pas chez les espoirs du top14. c'est là que le bas blesse. Les recruteurs des clubs de top14 sont hyper efficaces pour aller dénicher des jeunes espoirs fidjiens ou autres dans leurs iles mais ils sont incapables de venir les chercher dans nos petits clubs régionaux.
Les comités de sélections et les recruteurs, c'est à ceux-là qu'il faut mettre des coups de pieds au cul...

Brunodu83 Quand je parle de rugby je me sens bien seul, alors bien souvent je me tais car je ne trouve personne qui a l'air de près ou de loin en phase avec ma pensé rugbystique.
Je lis ton post et je suis soulagé je ne suis pas seul. Il y a encore des gens lucides qui ne veulent pas forcément voir des frigos américains mais plutôt des techniciens avec une vision du jeu autre que celle de mettre des tampons sur tout ce qui bouge.
Alors oui il y a urgence et il faut remettre en question la formation, et ce à partir de l’école de rugby.
Adessias

  • Grisou
    17632 points
  • il y a 6 ans

Il a quand meme de bonnes idées Mourad ! Je suis pas toujours ultra fan de sa facon de présenter des choses, mais il me convainc quasiment tout le temps !!!

  • hervé
    0 points
  • il y a 6 ans

Il me semble que la formation incombe au secteur associatif des clubs et donc des entraineurs, recrutés par ces clubs et sensés former les pratiquants. Si les pratiquants sont mal formés, c'est plutôt du côté des formateurs (et de ceux qui les recrutent) qu'il faut se tourner. Peut être leur apprendre à gagner en jouant au rugby et pas leur apprendre à gagner en poussant es barres de musculation

Première fois que je lis un article de MB jusqu'au bout 🙂 Pas inintéressant d'ailleurs!

Ce qui est drôle c'est qu'il parle de formation nulle, mais que fait-il pour la formation francaise cet homme? Faire fuir les jeunes 'francais' en recrutant des internationaux étrnagers ou francias d'ailleurs. Il parle comme s'il n'avait pas sa part de responsabilités là dedans. Ceci dit il a raison quand il parle de copinage, mais ca c'est partout pareil. Bref il a pas tort mais il fait rien pour arranger les choses, au contraire...

  • darki
    11237 points
  • il y a 6 ans

Un système comme au football ou une partie des transferts est reversé aux clubs qui ont formé le joueur, je trouve que boudjellal en rajoute souvent, mais il n'a pas tort sur le fond, les - de 21ans france sont loin du niveau international, on peut dire merci à clermont/toulouse/bordeaux et perpignan qui sont les seuls a former de bons internationaux espoirs....

  • brunodu83
  • il y a 6 ans

Il a raison a 100% ! Le recrutement des jeunes en pôle aujourd'hui se fait sur un seul critère : le physique ! une vaste escroquerie ! ils n'ont qu'un mot à la bouche "morphotype" ! le crédo de la fédé c'est quoi ? "on recrute des "morphotypes" et on leur apprend à jouer au rugby". Et bien ça ne marche pas ! recrutez des rugbymen ! vous verrez, ça marchera mieux ! Le rugby pro regorge de joueurs ne correspondant pas au "morphotype" de leur poste ! de grâce, arrêtez avec ça.
100% raison sur les amis des amis, mais j'y ajouterai la politique locale : "ah si on prend 6 joueurs au pôle, alors on en prend 3 de chacun des deux départements" ! Mais c'est quoi ça ? ça ne peut pas marcher !
La solution est simple, la fédé, arrêtez de vous occuper de ça, laissez les clubs faire ! Qu'ils recrutent les meilleurs jeunes (arrêtez avec vos licences de toutes les couleurs), qu'ils les forment, et choisissez parmis ceux là pour vos équipes de france. Pourquoi les clubs vont réussir là où vous échouez ? pas parcequ'ils sont "gentils", non, parce que c'est leur intérêt ! c'est leur intérêt de recruter bien et de former bien ! ça leur permet de gagner des matchs à tous les niveaux et de réduire leur masse salariale en équipe pro. C'est leur intérêt.

  • Lolbib
    8245 points
  • il y a 6 ans

Ce qui serait bien aussi c'est qu'une partie des 65 millions des droits TV aillent aux école de rugby et aux "😜etits" (par le budget) clubs aux grand coeur... Cela faciliterait l'éclosion de nombreux jeunes, développerait le rugby dans notre pays, remplirait les stades, permettrait d'avoir une équipe de France (dans toutes les tranches d'âge) qui ait de l'ambition...
Bref... bref...
Réfléchissez bien à ce que vous voulez faire du rugby français demain et de son exposition internationale...
Cela se décide aujourd'hui.

Qui a dit que les instances du rugby français deviennent à l'image de la gouvernance du pays?
Entre la politique de l'autruche, la réaction plutôt que l'action, le népotisme, l'immobilisme conservateur à papa et les querelles de clocher et les demi-mesures demi-molles, je vous le dis, on est pas sortis du bois.

Il dit exactement ce que dit G. Novés et il a raison. Le rugby est professionnel mais en France la formation des joueurs est très amateur. Va falloir remédier à ça si on veut pas dégringoler au classement IRB.

  • elvis34
    22562 points
  • il y a 6 ans

Un problème de formation ou un problème de repérage des talents...? parce qu'à mon avis des jeunes bons, il y en a mais comment bien les détecter.?

Sur la formation, honnêtement, à part Toulouse qui a une vraie infrastructure la mort qui tue pour la formation, suivis dans une moindre mesure par l'ASM, les autres on est plutôt à la ramasse. Je ne parle pas des entraîneurs ou des entraînements, mais bien des infrastructures. Et la, c'est aussi aux clubs de faire en sorte d'améliorer les choses amha

Il a carrément raison oui...
Quand on voit que nos U19 viennent de perdre (à domicile) contre l'Italie, il y a un vrai problème de formation.
Et ceux qui se braquent (pas ici pour le moment) en disant "Il a bon dos de dire ça, lui qui ne recrute que des étrangers !" ou "S'il achetait moins d'étrangers, on n'en serait pas là !" se trompent de sujet car si les U19 perdent déjà contre l'Italie, ce n'est pas parce que les étrangers leur ont pris leur place, ils jouent presque tous en Espoirs à cet âge là !
Après le Mondial U20 où l'on a pris la grêle l'an dernier, c'est encore une preuve du vrai problème de la formation !
Il faut réagir et vite...

ben c'est le systeme français qui veut ça! on tient à nos institutions ben là c'est pareil, on crée des formations qui ne sont en rien en adéquation avec le monde professionnel!
on a donc mis en place des formations en "alternance" pour que les étudiants soient formés directement par les boites qui vont les embaucher pour répondre exactement à leurs besoins plutot que de passer par marcoussis faisons pareil
je suis daccord à 200 % avec mourad, mais les clubs se dédouanent un peu facilement par rapport à leur formation
alors que c'est eux qui recrutent et forment les jeunes, par contre en effet toutes ces formations BE rugby et BE tout court d'ailleurs sont trop orientées

Calmement et sans grossièreté c'est quand même plus agréable et mieux recevable .

Quand il s'énerve pas et qu'il prend son temps pour expliquer les choses sans forcement insulter quelqu'un ou crier au complot, le discours passe surement mieux et rassemble surement beaucoup plus de choses. Sur ce qu'il a évoqué et qui ne concerne pas le RCT (parce que ça c'est pas nos oignons), il a pas tort, notamment en ce qui concerne la formation ou on est bien en retard par rapport aux autres.

  • 6592
    31776 points
  • il y a 6 ans

Une fois n'est pas coutume, je suis plutôt de son avis sur la plupart de ces points...

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News