Racing Metro : Gonzalo Quesada prend la place de Pierre Berbizier

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le manager du Racing Metro Pierre Berbizier va devenir directeur général et prend du recul par rapport au sportif, après une saison marquée par des tensions avec ses joueurs.
Racing Metro : Gonzalo Quesada prend la place de Pierre Berbizier
Pierre Berbizier quittera son poste de manager du Racing Metro la saison prochaine. Toutefois, pas question pour lui de faire ses valises. Le président Jacky Lorenzetti a effet décidé de le nommer Directeur Général, ce qu’il annonce dans Le Parisien/Aujourd’hui en France.

Le nouveau « leader des coachs » s’appellera Gonzalo Quesada, arrivé en cours de saison pour remplacer Simon Mannix. Le Président Lorenzetti détaille la nouvelle organisation du sportif : « On va lui donner les clés du camion et […] Pierre pourra intervenir comme conseil mais plus comme faiseur ».

Une décision qui intervient après une saison agitée lors de laquelle des tensions étaient nées entre une partie des joueurs et Pierre Berbizier. Ces différends avaient conduit au départ de Sébastien Chabal. Des raisons qui ont joué dans la décision de Jacky Lorenzetti : « Le langage de Pierre était peut-être moins perceptible qu’il y a cinq ans. Il faut en tirer les leçons. Pierre va prendre du recul par rapport à l’équipe pro tout en restant à mes côtés comme directeur général en charge du sportif ».
Rémi
Rémi
Cet article est rédigé par Rémi, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ah ouais. Donc Berbiz n'avait aucun problème avec le vestiaire quand Chabal a été viré.

Je ne prend aucun parti en disant cela, je ne suis ni fan de Berbizier, ni de Chabal, ni de Lorenzetti. Je relève juste la contradiction avec les déclarations de Lorenzetti de l'époque avec celles d'aujourd'hui

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News