Ecrit par vous !
Pro D2 - Présentation des clubs pour la saison 2017-2018 : BÉZIERS
Présentation de Béziers pour la saison 2017-2018 de Pro D2. Crédit photo : Twitter ASBH Officiel

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Après une saison décevante, Béziers espère bien rebondir et revenir au premier plan pour s'affirmer enfin.

Présentation :

Quand on parle de Béziers au rugby, c'est son histoire qui prédomine. Il faut dire que peu de clubs peuvent se vanter d'en avoir une aussi riche. Et si cette glorieuse époque est aujourd'hui révolue, il n'en reste pas moins que Béziers reste une place forte de notre sport, malgré les années noires en Fédérale 1. Béziers est revenu, et une nouvelle génération a pri le flambeau : les Ramoneda, Gmir, Chevchenko et consorts.

La saison passée :

Comme chaque saison, Béziers s'affichait comme un cador. Autant être franc, la 10ème place obtenue est une déception. Pourtant, tout avait bien commencé pour la première journée : victoire face à Agen sur le score éclatant de 34-11. Mais les contre-performances se sont enchainées, l'équipe étant battue au Stade de la Méditerranée quatre fois. Et avec seulement deux victoires à l'extérieur, autant dire que l'export n'est pas leur fort. Or, pour être en position de qualifiable, il faut savoir voyager. Dans le jeu, on a vu deux équipes : une séduisante, s'affirmant face aux meilleures avec une rapidité d'exécution parmi les meilleures du championnat, et une qui pêche par application dans les passes, qui n'est pas assez tueuse. Franchement ? Du gâchis.

Les matchs amicaux :

L'ASBH s'est bien préparé avec des rencontres contre Narbonne et Nevers. Dans le mythique stade de Sauclière, témoin des années dorées du club, forteresse imprenable, Béziers a rendu honneur à leurs glorieux ainés en gagnant la première rencontre 31 à 28. Si l'autre affiche s'est déroulée dans leur stade habituel, elle n'en fut pas moins intéressante et riche en enseignement, même si Nevers s'impose au final 18-22. .

Les maillots :

Si l'ensemble général n'a pas subi de profondes modifications, on notera que de petits détails permettent un renouvellement en douceur : la forme en scapulaire sur le haut du maillot, les couleurs moins sombres par rapport à l'an passé et surtout la présence de la croix occitane sur l'un et le logo du club sur l'autre maillot.

PHOTOS. Pro D2 - Les nouveaux maillots de Béziers pour la saison 2017-2018


Transferts :

Arrivées :

• Talonneur - Yvann LALEVÉE (FRA) 18 ans -> Beaune

• Deuxième ligne - Benjamin DESROCHES (FRA) 27 ans -> Albi / Mathias MARIE (FRA) 26 ans -> Grenoble / Julien GOUX (FRA) 21 ans -> Prêté par LOU

• Troisième ligne - Tyrone VIIGA (COO) 25 ans -> Greater Sydney Rams / Grégory ANNETTA (FRA) 22 ans -> Prêté par Toulon / Jean-Baptiste GRENOD (FRA) 22 ans -> Prêté par Toulon

• Ouverture - Benjamin WATERLOT (FRA) 18 ans -> Dijon

Centre - Apimeleki NAWAQATABU (FID) 22 ans -> Prêté par Perpignan

• Ailier - Roméo BALLU (FRA) 21 ans -> Toulon

• Arrière - Jérôme PORICAL (FRA) 31 ans -> LOU

Départs :

• Piliers - Alexandru TARUS (ROU) 28 ans -> Sale / Bernard TOKOTU'U (FRA) 28 ans -> Pas conservé / Sacré-Coeur BIMENYIMANA (FRA) 22 ans -> Valence Romans Drôme

• Talonneur - Baptiste PHALIP (FRA) 22 ans -> Aubenas

• Deuxième ligne - Phoenix BATTYE (AUS) 26 ans -> Oyonnax / Steevy CERQUEIRA (FRA) 23 ans -> Paris / Raphaël BENISTANT (FRA) 20 ans -> Castanet

• Troisième ligne - Bakary MEÏTÉ (FRA) 33 ans -> Paris / Lasha LOMIDZE (GEO) 25 ans -> London Irish / Gabriel QUESMEL (FRA) 22 ans -> Vannes / Quentin LIBÈS (FRA) 22 ans -> Castanet / Adrien VIGNE (FRA) 18 ans -> Bordeaux

• Ouverture - Hugo RODOR (FRA) 21 ans -> Mâcon

• Centre - Clément QUERRU (FRA) 22 ans -> Aix

Source : All rugby

L'ASBH a connu du mouvement, en majorité devant. De nombreux départs de cadres sont à déplorer, Phoenix Battye en tête, lui qui se démultiplie sur un terrain, et s'est imposé comme un élément moteur du groupe. Désormais; il ira mettre son activité au service d'Oyonnax. Quand à la troisième-ligne, elle se retrouve orpheline de son surpuissant numéro 8 Bakary Meïté (Stade Français) et de Lasha Lomidze, parti outre-manche. Le staff n'est pas resté inactif pour pallier ces départs. Mathias Marie, joueur de devoir qui s'y file, et Benjamin Desroches, revanchard car sans club avant qu'on ne vienne le chercher, renforcent la deuxième ligne. En troisième-ligne le Cookien Tyrone Viiga vient donner un supplément de puissance. Cet ancien joueur à XIII s'est par la suite essayé au XV, où il a joué avec différents clubs en Shute Shield, le championnat de la ville de Sydney. C'est seulement lors de la saison dernière qu'il joue dans le championnat national australien avec les Greater Sydney Rams, avec lesquels il marque six essais en sept matchs. Un véritable pari, donc.

Le(s) joueur(s) à suivre :

Sans conteste LE joueur à suivre est Jérôme Porical, l'arrière international français aux 4 sélections. A bientôt 32 ans (le 20 septembre prochain), il apportera son expérience de champion de France de Top 14 avec l'USAP en 2009, et de Pro D2 avec le LOU en 2016. Son coup de pompe ne sera pas de trop pour aider son nouveau club. Il ne sera pas le seul à surveiller : l'ailier international tunisien Sabri Gmir, meilleur marqueur d'essais du club la saison précédente (8 essais) sera à nouveau attendu par les défenses adverses. Blessé la saison passée, Jean-Baptiste Barrère n'a pas pu montrer ce dont il était capable. Gageons que l'ancien Palois aura à cœur de gagner sa place. Jeune espoir du club, l'international -20 Zakaria El Fakir devrait voir son temps de jeu augmenter malgré son jeune âge, lui qui a déjà disputé quelques matchs. Il devrait retrouver sur les terrains son coéquipier Lucas Daminiani, le polyvalent ailier/arrière auteur de 4 essais et de prestations abouties grâce notamment à de bonnes relances. Il devrait être fixé cette saison à l'aile du fait de la présence de Porical et Jean-Baptiste Peyras Loustalet.

Le XV probable

  1. Manukula (Fernandes)
  2. Pinto-Ferrer (Fualau)
  3. Kouider (Hagan)
  4. Lokotui (Marie)
  5. Desroches (Maamry)
  6. Barrère (Massot)
  7. Ramoneda (Best)
  8. Bourdeau (Viiga)
  9. Valentine (Blanc)
  10. Munro (Suchier)
  11. Niko (Touizni)
  12. Chevtchenko (Iona)
  13. Puletua (Max)
  14. Gmir (Daminiani)
  15. Porical (Peyras Loustalet)

Le pronostic du rédacteur :

Peu de chance de voir Béziers réussir à s'installer dans le Top 6, l'ASBH devrait peu à peu être distancée et jouer dans le milieu de tableau. Sans pour autant devoir regarder la ligne rouge dans le rétroviseur.

Sacha Harleux
Sacha Harleux
Cet article est rédigé par Sacha Harleux, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Béziers : "une place forte de notre sport", c'est peut être un peu exagéré; un club historique, certes. Leur dernier titre de Champion de France de "1ère division" date de 33 ans (une époque que les - de 20 ans ne peuvent pas connaître, dirait le petit Charles).
Mais j'ai toujours beaucoup de plaisir à regarder ses matchs (même si comme souligné dans l'article, cette équipe a énormément de mal à l'extérieur).
Dommage pour elle , car elle produit un jeu super plaisant à domicile.
Bonne chance à elle pour cette saison.

  • Compte supprimé
  • il y a 3 ans

Ben dis donc, quand on voit la tête des quatre sur la photo, on se dit que la question posée n'a pas plu et que le journaliste indélicat est sorti discrètement sur la pointe des pieds...
😀

Derniers articles

News
Transferts
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
Vidéos