Pro D2 - Présentation de l'Union Sportive Bressane Pays de l'Ain
Pro D2 - Bourg-en-Bresse vise le maintien avec son effectif très local. Crédit Eric Milland - Le chaudron violet
Promu pour la 3e fois en dix ans, l’Union Sportive Bressane Pays de l’Ain cherchera son premier maintien depuis le passage au professionnalisme

Présentation :

Club formateur au glorieux passé, avec deux titres de champion de France de seconde division, l’Union Sportive Bressane est un habitué des joutes fédérales, avec deux passages en Pro D2 (2008/2009 et 2013/2014) qui ont été soldés par une rétrogradation dans la foulée. Depuis deux/trois saisons le club est en pleine restructuration, aussi bien au niveau des infrastructures (nouvelle tribune, nouvelle pelouse, nouvelle salle de musculation) que sur l’identité même du club. En effet, le club n’affiche que trois joueurs étrangers dans son effectif, ce qui en fait un cas à part dans le rugby professionnel français. 

Et ça plaît, en moyenne, ce sont 4 500 fidèles qui se rendent à Verchère les dimanche, et plus de 9 000 sur les matchs de phases finales, en Fédérale 1.
 Une affluence à faire pâlir de nombreux clubs de Pro D2. Mieux, une dizaine de joueurs de l’effectif est issu de la formation bressane : Drancourt, Doucet, dont une moitié est au club depuis l’école de rugby, comme Perret ou Buatier. Le reste de l’effectif reste typé très local avec de nombreux joueurs issus des clubs environnants : Dupont passé par Grenoble et Romans, Doy arrivé des Espoirs d’Oyonnax il y a trois ans, Benoît des Espoirs du LOU cette année  Que dire des coachs, Boulanger est au club depuis presque 30 ans et Choveau a lui aussi porté la tunique violette.

L’an passé :

Vainqueur de la finale d’accession à la Pro D2 face à Rouen, après avoir triomphé de Tarbes en demie, Bourg avait fini second de feu la poule d’accession. Quelques désillusions à l’extérieur ont entaché la saison des Violets, comme une défaite à Strasbourg ou une autre plus lourde à Rouen. Néanmoins, à domicile, les Violets sont intraitables, cela fait deux ans qu’ils sont invaincus à la maison.

Matchs amicaux :

Le vendredi 3 août, Bourg affrontait Aurillac. 34 joueurs violets ont pu s’essayer lors de ce match amical à Jean Alric, qui a vu une victoire des locaux 28 à 20. Pour les Violets, les marqueurs des trois essais sont Veyret, Debrach et Santallier; une pénalité de Bouvier et une transformation de Debrach. Le jeudi 09 août, Les Bressans ont affronté Vannes à Arzon, match perdu 22-15. Pourtant, les Violets ont mené à la mi-temps, et une équipe rajeunie a été alignée sur le second acte.

Transferts :

14 Arrivées :

Revanchards expérimentés de Fédérale 1 et Pro D2 ou jeunes à fort potentiel, le recrutement de l’USBPA reste sur son crédo de jouer avec le plus de joueurs français

  • Lucas Lyons, 25 ans, 3e ligne > Limoges
  • Gauthier Bruté de Rémur, 23 ans, talonneur > Carcassonne
  • Charles-Antoine Benoît, 22 ans, 3e ligne > Lyon Espoirs
  • Jordan Rocca, 24 ans, pilier > Blagnac
  • Bence Roth, 21 ans, 2e ligne > Lyon Espoirs
  • Mathis Viard, 20 ans, Demi ouverture > Bourgoin
  • François-Joseph BORDEWIE, 24 ans, pilier > Carcassonne
  • François Bouvier, 23 ans, demi ouverture > Carcassonne
  • Thomas Lainault, 24 ans, 2e ligne > Carcassonne
  • Ioan Debrach, 30 ans, demi ouverture > Mâcon
  • Rafael Cordier, 23 ans, centre > Strasbourg
  • Andrzej Charlat, 23 ans, arrière > Beaune
  • Victor Arias, 28 ans, pilier > Montauban
  • Pierre Choinard, 26 ans, pilier > Dax

7 Départs :

  • Clément Rocher, 22 ans, talonneur > Mâcon
  • Anthony Rochet, 24 ans, pilier > Narbonne
  • Jérémy Bourlon, 30 ans, demi ouverture > Annecy
  • Julien Gros, 29 ans, demi ouverture > Fin de carrière
  • Thibaut Michalik, 25 ans, pilier > Grasse
  • David Barrera Howard, 29 ans, 2e ligne> Non conservé
  • Victor Besson,22 ans, pilier> Départ en Irlande

Le joueur à suivre :

S’il n’y en avait qu’un, ce serait Hugo Dupont, le capitaine de la saison passée. A bientôt 30 ans, le Grenoblois de naissance (et frère de Lucas évoluant à Grenoble en Top 14) s’épanouit en Bresse. Gabarit d’un autre temps (1m78  79 kg) pour le rugby pro, il n’en reste pas moins un joueur élégant et intelligent, il est capable d’évoluer aussi bien à l’aile ou à l’arrière. Il n’hésite pas à tenter des relances audacieuses ni à tenter des coups balle en main pour trouver la brèche chez l’adversaire. Garant des valeurs violettes d’engagement et coopération, il est le symbole de cette équipe un peu à part.

Le match à suivre :

Le derby Bourg v Oyonnax est certainement le match de l’année ! Cela fait 10 ans que les Rouges et Noirs n’ont pas défié les Violets à Verchère, et depuis la montée, tout Bourg ne parle que de ça. Le match est prévu le 21 décembre, pensez à réserver votre soirée, ça s’annonce grandiose, la place de meilleur club de l'Ain est en jeu !

Le XV probable :

  1. Drancourt
  2. Traversier
  3. Harmse
  4. Veyret
  5. Lombard
  6. Buatier
  7. Jean-Etienne
  8. Wavrin
  9. Maiquez
  10. Debrach
  11. Doucet
  12. Doy
  13. Perret
  14. Santallier
  15. Dupont ©

Le prono du rédacteur :

Bourg devrait se maintenir en restant intraitable à domicile et en comptant sur sa force collective pour aller tenter quelques coups à l’extérieur. La cohésion du groupe et le soutien du public seront déterminants pour réussir à éviter de finir dans la zone rouge.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Transferts
News
Transferts
Transferts
News