Pro D2 - Le SU Agen porte plainte contre un faux joker médical néo-zélandais
Pro D2 - Armandie n'a jamais vu ce joker médical néo-zélandais.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le club de Pro D2 a appris qu'un homme de 26 ans originaire de Marseille a fait croire qu'il jouait pour le SUA. Plusieurs plaintes ont été déposées.

La Dépêche relate ce vendredi une histoire peu commune mettant en scène le SU Agen et un soit-disant joker médical néo-zélandais. Engagé un joueur pour quelques mois pour palier la blessure d'un autre élément de son effectif n'a rien d'extraordinaire. Et ce, même si ce joueur est originaire du pays au long nuage blanc. Ce qui l'est en revanche, c'est quand ce rugbyman n'en est en fait pas un et qu'il a berné tout le monde pendant trois semaines pour obtenir un logement à l'oeil. 

C'est le tour qu'a joué un Marseillais de 26 ans à la propriétaire d'une chambre dans le centre-ville d'Agen. Et ce, grâce à "un vrai faux contrat de travail en CDD, établi en vraie, fausse, bonne et due forme par le club et son représentant légal, Alain Tingaud en personne." Pourtant, La Dépêche rapporte que le contrat - qui est arrivé plus tard -  "était établi pour le compte de la FFF," à savoir la Fédération française de football. Pour être encore plus crédible, il a cependant pris un accent anglo-saxon, racontant au passage qu'il avait des racines tricolores - il possédait visiblement une carte d'identité française valable - et que son père avait joué avec les All Blacks. Rien que ça. 

Et ça a fonctionné pendant trois semaines. Le temps pour la propriétaire du logement de s'apercevoir de la supercherie au moment où le paiement du loyer a été refusé. Et ce, même s'il a tenté de dire que c'était à cause des frais liés à ses trois jours passés à l'hôtel lors de son arrivée dans le Lot-et-Garonne. Placé en garde à vue la semaine passée, "il a été remis en liberté le même jour, dans la soirée, avec un simple rappel à la loi." Pour l'heure, la propriétaire de la chambre a porté plainte à l'instar du SUA. Mais une troisième personne pourrait également se manifester après avoir été trompée. "Beau gosse, il a obtenu d'une jeune femme qu'elle lui avance des liquidités, à coups de centaines d'euros."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Compte supprimé
  • il y a 3 ans

Var-Matin relate des faits similaires : un certain M. Goromaru se serait fait passer pour un joueur de rugby japonais. Mourad Boudjellal lui-même se serait laissé tromper et aurait fait signer à l'imposteur un contrat en bonne et due forme. M. Goromaru, au gré des changements d'entraîneurs, aurait même réussi à jouer quelques uns des matchs du RCT cette saison. La supercherie a toutefois assez rapidement été éventée devant la faiblesse du niveau de l'escroc. Grand prince, le Président du club toulonnais a accepté que le "joueur" rentre simplement dans son pays, sans être traduit devant la justice. M. Boudjellal a ajouté avec l'humour qui le caractérise : "Ben là, je me suis bien fait s********. Elle est belle, celle-là ! Appelez-moi Liliane Boudjellal".

  • cahues
    119462 points
  • il y a 3 ans

Très plausible, il était annoncé joker médical de Rupeni Caucaunibuca

Je vois pas trop ce qu'il risque en réalité. Ce genre de chose ne débouche généralement sur rien.

@Marc Lièvre Entremont

Escroquerie, faux et usage de faux.. Je m'y connais pas énormément en droit mais si le club et la proprio portent plainte ça peut se payer cher non ?

@CantaLove

Si tu es riche avec un bon avocat peut-être, mais pour le quidam moyen, j'ai de sérieux doutes.

  • mimi12
    75783 points
  • il y a 3 ans

Nous vivons dans un monde complètement fou !

Catch him if you can !

  • straits
    19183 points
  • il y a 3 ans
@CantaLove

Done !

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
Jeux
News
Vidéos
News
News
News